Conchyliculteur | Fiche métier

Quelles sont les missions de Conchyliculteur? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Conchyliculteur.

Conchyliculteur
Sommaire

    Métier de Conchyliculteur

    Spécialiste de l'élevage de coquillages,  découvrez comment devenir conchyliculteur, son salaire moyen et les évolutions possibles.

    Qu’est-ce qu’un conchyliculteur ?

    Premier producteur d’huîtres en Europe et troisième de moules après l’Espagne et l’Italie, le conchyliculteur cultive divers types de coquillages : huîtres, moules, palourdes et coques. Activité traditionnelle, la conchyliculture s’exerce sur des concessions du domaine public maritime et comprend :

    • L’ostréiculture ou production d’huîtres qui représente la principale production conchylicole française. 
    • La mytiliculture ou production de moules 
    • La cérastoculture ou production des coques 
    • La vénériculture ou production des palourdes ;
    • La pectiniculture ou production des coquilles Saint-Jacques et autres pectinidés ;
    • L'halioticulture ou production des ormeaux.


    L'agent conchylicole exerce son activité à partir des consignes d'un responsable de production.

    Fortement lié au milieu naturel, le métier subit de plein fouet les crises sanitaires (pollution humaine ou naturelle, appauvrissement et détérioration du milieu). Le conchyliculteur a donc tout intérêt à s'investir dans la protection de l'écosystème qu'il exploite, à mieux comprendre le cycle de vie et les risques naturels qui menacent les espèces qu'il " cultive ", et à diversifier sa production en exploitant de nouvelles ressources.

    Pour s’installer sur le domaine maritime, le conchyliculteur doit justifier de l’une des qualifications de la profession. Les concessions durent 35 ans.

    Missions du conchyliculteur 

    • Emmener les collecteurs en mer pour le captage, mettre en place des bouchots, et/ou préparer les installations de captage sur cordes, poser des cordes
    • Surveiller le développement des larves
    • Procéder au détroquage (décoller les larves des naissains, tri, répartition en poche en fonction des calibres)
    • Effectuer le lavage des huîtres avant de les mettre dans un bassin de dégorgeage 
    • Assurer l'alimentation de la table de conditionnement sur laquelle les huîtres sont triées 
    • Entretenir les parcs
    • Nettoyer et remettre en état le bateau
    • Entretenir des engins et du matériel de l'exploitation

    Qualités pour devenir conchyliculteur

    Polyvalence

    Le conchyliculteur doit s'adapter facilement à des cultures diverses mais aussi au rythme qu'imposent la nature et la météo.

    Bonne capacité physique

    Il s'agit d'un travail très physique qui s’exerce en grande partie dans l’eau, par tous les temps et à des horaires totalement irréguliers. Bien que largement mécanisées, les différentes opérations nécessitent un effort physique (port de charges, implantation des installations, recharge des tables sur les barges...).

    Observateur

    De cette capacité dépend souvent la production. Il doit surveiller de très près les productions naissantes pour détecter un début de maladie. 

    Formation pour devenir conchyliculteur

    La formation à la conchyliculture nécessite un apprentissage maritime particulier.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAPM de conchyliculture

    Niveau BAC

    • Bac pro cultures marines,
    • Bac pro productions aquacoles

    Niveau BAC+2

    • BTSA aquaculture,
    • DEUST TLM - technicien de la mer et du littoral parcours VPBA - valorisation et production de bio ressources aquatiques

    Niveau BAC+3

    • Licence Professionnelle « production animale spécialité aquaculture ».

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir conchyliculteur en préparant par la voie de la formation continue:

    • le BPAM (brevet professionnel agricole maritime) productions aquacoles 
    • le CACNC (certificat d’aptitude à la conduite des navires conchylicoles
    • le CQP (certificat de qualification professionnelle) gestionnaire d'entreprise de commerce du poisson et de la conchyliculture

    Salaire d’un conchyliculteur 

    Un conchyliculteur débutant est généralement le SMIC.

    Un responsable d’équipe ou un conchyliculteur à son compte gagne entre 3 000 € et 3 800 € par mois.

    Débouchés et évolutions du conchyliculteur 

    Avec une formation complémentaire, l'agent conchylicole expérimenté peut accéder à la fonction de responsable de production, au métier d'écailler, voire aux métiers de la pêche. 

    Avec des compétences en gestion, et commercialisation, il peut envisager de s'installer à son compte en tant que conchyliculteur et se spécialiser dans l’une des étapes de la filière : écloserie, captage, affinage ou commercialisation.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti