Oenologue | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’oenologue ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de l’oenologue.

Oenologue
Sommaire

    Le métier d’oenologue

    Métier passion, l’oenologie est un véritable connaisseur du vin et des vignes qui maîtrise toutes les étapes de sa fabrication (viticulture, sélection des cépages, vinification, dégustation…) et a un rôle soit d’expert intégré à l’exploitation, soit de consultant pour conseiller le viticulteur.

    Ses connaissances scientifiques, juridiques et techniques pointues font de ce professionnel un homme ou une femme indispensable à toutes production viticole. 

    Sur le terrain, c'est lui qui conseille le viticulteur sur les choix de cépages ou le traitement le plus approprié du raisin, qui contrôle la maturité et planifie les vendanges. Durant la fermentation et la vinification, il contrôle en permanence la qualité du vin. 

    Enfin, l’œnologue peut également avoir en charge la commercialisation des vins en France ou à l'étranger. 

    L'œnologue peut travailler dans des laboratoires, des coopératives, des exploitations viticoles, enseigner et faire de la recherche. 

    Qualités requises pour devenir oenologue

    Avoir le sens du contact

    L’oenologue est en contact avec les fournisseurs, les producteurs de vin, les négociants, les clients, le caviste, le maître de chai. Un bon relationnel est donc indispensable.

    Avoir la passion de son métier 

    Expert du vin et des vignes, il doit connaître sur le bout des doigts les cépages, la fermentation, la vinification, les produits et avoir à coeur de toujours valoriser les produits. 

    Faire preuve de rigueur

    La fabrication d'un vin s'avérant une entreprise délicate, il apparaît indispensable d'être à la fois rigoureux et attentif.

    Les formations pour devenir oenologue

    Formation Initiale 

    Devenir oenologue nécessite obligatoirement le DNO, diplôme national d’oenologue de niveau bac + 5. 

    6 universités proposent la formation DNO :

    • La Faculté d’Œnologie de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2 
    • Le centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Montpellier 1
    • Le centre de formation en Œnologie de l’Agro-Montpellier
    • Centre de formation et de recherche en Œnologie de l’Université de Reims
    • Centre de Viticulture-Œnologie de Midi-Pyrénées
    • L’Université de Bourgogne – Institut Jules Guyot

     

    Pour y parvenir, les candidats doivent être titulaires d'une licence dans les domaines des sciences biologiques, chimiques, biochimiques agronomiques ou de tout autre diplôme sanctionnant un niveau d'études supérieures.

    Les élèves-ingénieurs de l'ENSAT et de l'ENSIACET peuvent suivre cette formation en parallèle à la 2ème année de leur cursus d'ingénieur et devront faire une année d'interruption d'études pour finaliser le DNO.

    Formation continue 

    Cette profession est également accessible via la formation continue. De nombreuses écoles le propose.

    Salaire d’un oenologue

    À ses débuts, et selon son niveau d’études, l’œnologue gagne environ 2000€ brut par mois. Cette rémunération monte jusqu’à 3000€ avec l’expérience. 

    Débouchés, évolutions

    Après plusieurs années de travail et une formation complémentaire en agronomie, économie et commerce, un œnologue peut devenir directeur technique de cave, s’installer à son propre compte ou diriger une coopérative.

    Les oenologues exercent leurs activités dans des secteurs diversifiés  comme la production, le négoce, l’enseignement, la recherche, les activités en instituts techniques et de contrôle.