Vigneron | Fiche métier

Quelles sont les missions du vigneron ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de vigneron.

Devenir Vigneron : métier, salaire, formation
Sommaire

    Le métier de vigneron au quotidien

    Le métier de vigneron fait rêver plus d’un cadre en quête de réorientation professionnelle. Pourtant, cette profession n’est pas de tout repos et demande un investissement complet pour espérer obtenir un produit de grande qualité.

    Tout d’abord, il faut faire attention à ne pas confondre viticulteur et vigneron. En effet, le premier cultive les vignes et produit le raisin destiné à être transformé en vin tandis que le second, prend en charge la totalité du processus, de la culture de la vigne à la production puis la commercialisation de son propre vin.

    S’installer en tant que vigneron ne s’improvise pas : cela nécessite une bonne connaissance de la vigne et des éléments qui font la qualité d’un vin (terroir, climat, méthode de production, cépage…), un certain niveau de technicité, mais aussi des compétences en organisation et en gestion.

    Formations et pratique seront donc indispensable pour espérer récolter le nectar des dieux. 

    Agriculteur spécialisé dans les vignes et la production de vins, le vigneron cultive et s’occupe continuellement de ses vignes pour assurer des productions viticoles de qualité. Selon la région, le vin prend différentes formes et peut être plus ou moins renommé.

    Entretien, récolte mais aussi mise en bouteille et commercialisation de leurs produits font partie du quotidien d’un vigneron.

    Qualités requises pour devenir vigneron

    Avoir le sens du contact

    Le vigneron est en contact avec les clients, le maître de chai, le caviste, l'oenologue. Un bon relationnel est donc indispensable.

    Avoir la passion de son métier 

    Spécialiste du vin, il doit connaître sur le bout des doigts les cépages, la fermentation, les produits et avoir à coeur de toujours valoriser les produits. 

    Faire preuve de rigueur

    La fabrication d'un vin s'avérant une entreprise délicate, il apparaît indispensable d'être à la fois rigoureux et attentif.

    Les formations pour devenir vigneron

    Niveau CAP ou BAC (pour devenir agent de chai)

    • CAP agricole Métiers de l'agriculture production végétale : vigne et vin (diplôme de base pour un ouvrier viticulteur),
    • BPA travaux de la vigne et du vin, spécialité travaux de la cave (ouvert aux salariés cavistes) ou travaux de la vigne
    • Bac pro CGEVV - conduite et gestion de l'entreprise vitivinicole (ex bac pro CGEA - conduite et gestion de l'exploitation agricole),
    • Bac pro TC - technicien conseil-vente en alimentation, option vins et spiritueux,
    • BP REA - responsable d'entreprise agricole,

    Niveau BAC+2

    • BTSA TC - technico-commercial, champ professionnel produits alimentaires et boissons, 
    • BTSA VO - viticulture-œnologie (pour un poste de chef de culture),

    Niveau BAC +3

    • Licence pro Management des systèmes qualité pour la filière viti-vinicole (Université Aix Marseille)
    • Licence sciences de la vigne,
    • Licence pro commerce des vins et oenotourisme

    Niveau BAC +5

    • diplôme d'ingénieur (Ensa Toulouse, Ecole nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux Aquitaine),
    • master pro : vigne vin terroir, procédés fermentaires pour l'agroalimentaire : vin bière produits fromagers (formations dispensées par l'institut universitaire de la vigne et du vin "Jules Guyot" à Dijon)

    Salaire d’un vigneron

    Le vigneron peut espérer gagner entre le Smic et 2 500 euros bruts en moyenne par mois.

    Débouchés, évolutions

    Les postes de vignerons sont relativement peu nombreux et le métier se transmet de génération en génération. Un apprenti vigneron cherchera à devenir locataire d’un terrain ou à s’inscrire au sein d’un grand réseau de vignes pour espérer s’inscrire durablement dans le métier.

    Démarrez votre reconversion