Métiers du vin bien payés

Passionné(e) d’œnologie ou fervent défenseur de cette noble boisson, voici 10 métiers passionnants se réorienter dans le vin avec un bon niveau de rémunération.

Métiers du vin bien payés

Passionné(e) d’œnologie ou fervent défenseur de cette noble boisson, vous envisagez une reconversion dans cette branche mais vous vous demandez si les niveaux de rémunération sont intéressants.

Pour vous convaincre, voici une sélection de métiers pour chaque étape de production.

Vigneron

VigneronAgriculteur, le vigneron prend en charge la totalité du processus, de la culture de la vigne à la production puis la commercialisation de sa production. 

S’installer en tant que vigneron ne s’improvise pas : cela nécessite une bonne connaissance de la vigne et des éléments qui font la qualité d’un vin (terroir, climat, méthode de production, cépage…), un certain niveau de technicité, mais aussi des compétences en organisation et en gestion.

Formation 

De nombreux diplômes du domaine agricole permettent de devenir vigneron. Ces derniers allant d’un niveau CAP à un bac +5. Cela offre de nombreuses possibilités pour les candidats à la reconversion.

Rémunération 

Le salaire mensuel moyen net d’un vigneron salarié est d’environ 1650 € pour un homme et 1550 pour une femme. La rémunération nette moyenne d’un vigneron à son compte est d’environ 2000 € pour un homme ou une femme. (Source : statistiques Insee).

Découvrir le métier de vigneron

Chef de culture viticole

Chef de culture viticoleVéritable bras droit du vigneron ou du viticulteur, le chef de culture est responsable de la vigne, de son bon développement, du pilotage de l'exploitation et du suivi de la vinification. Son objectif : obtenir des raisins de bonne qualité, produits dans le respect de l'environnement. Des connaissances théoriques et pratiques en viticulture (vigne, produits et matériel d'exploitation) sont indispensables pour la conduite technique du vignoble.

Formation 

De nombreux diplômes du domaine agricole permettent de devenir chef de culture allant du bac pro à la licence. Cela offre de nombreuses possibilités pour les candidats à la reconversion.

Rémunération 

Le salaire mensuel moyen net d’un chef de culture débutant évolue entre 1800 à 2200€ bruts/mois.

Viticulteur

viticulteurExploitant ou salarié d'un domaine viticole, le viticulteur prend soin du cépage dont il a la charge. Taille, effeuillage, traitement ou coupe des bourgeons, remplacement des pieds morts, sélection n’ont aucun secret pour lui. 

Lors des périodes de récolte, les vendanges, il recrute des saisonniers et les supervise. En charge de la commercialisation de cette récolte auprès des viniculteurs, des coopératives, des négociants ou encore des particuliers, il se doit de calibrer et trier la récolte.

Formation

De nombreux diplômes du domaine agricole permettent de devenir viticulteur. Ces derniers allant d’un niveau CAP à un bac +5. Cela offre de nombreuses possibilités pour les candidats à la reconversion.

Rémunération 

Un viticulteur gagne entre 1 408 € bruts et 11 721 € bruts par mois en France, soit un salaire moyen de 4 872 € bruts par mois. Source : FCGA, 2019

Découvrir le métier de viticulteur

Sommelier

SommelierEn charge prioritairement de la cave et de la carte des vins d'un restaurant, le sommelier conseille au mieux les clients sur le choix de la boisson qui accompagnera leurs plats. Il se charge également des commandes des bouteilles.

Il partage donc son temps entre la salle et la cave où sont entreposées les bouteilles mais va également à la rencontre des producteurs pour renouveler son stock.

Formation

Plusieurs diplômes préparent au métier de sommelier du CAP au BTS en passant par des formations professionnelles telles que le CQP serveur en restauration, spécialisation sommellerie.

Rémunération 

Un assistant sommelier débute aux alentours du S.M.I.C. 

Après quelques années d’expérience, le salaire brut du sommelier peut atteindre 3 000€, hors primes et pourboires. Ces chiffres sont variables selon l’importance et la renommée de l’établissement.

Découvrir le métier de sommelier

Œnologue

OenologueL’œnologue est un véritable connaisseur du vin et des vignes qui maîtrise toutes les étapes de sa fabrication (viticulture, sélection des cépages, vinification, dégustation…) et a un rôle soit d’expert intégré à l’exploitation, soit de consultant pour conseiller le viticulteur. Ses connaissances scientifiques, juridiques et techniques pointues font de ce professionnel un homme ou une femme indispensable à toute production viticole.

Formation

Véritable scientifique du vin, l’œnologue dispose d’un excellent bagage de connaissances scientifiques qu’il maintient et renforce tout au long de sa carrière. Devenir œnologue nécessite obligatoirement le DNO, diplôme national d’œnologue de niveau bac + 5. En justifiant d’un niveau licence ou supérieur, il est possible de préparer le diplôme national d’œnologue dans le cadre de la formation continue pour sa reconversion.

Rémunération 

À ses débuts, et selon son niveau d’études, l’œnologue gagne environ 2000€ bruts par mois. Cette rémunération monte jusqu’à 3000€ avec l’expérience.

Découvrir le métier d’œnologue

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Caviste

cavisteSpécialiste du vin, le caviste travaille soit du côté de la production soit de la distribution. Dans le premier cas, l'ouvrier caviste intervient à tous les stades de la fabrication du vin. Dans le second, il est en charge de commercialiser au sein de sa boutique des bouteilles de vin soigneusement sélectionnée par ses soins.

Formation

Devenir caviste ne nécessite pas forcément de diplôme car de nombreux professionnels sont autodidactes mais une formation préalable est tout de même fortement recommandée. Celles-ci sont accessibles dès le CAP.

Rémunération 

À ses débuts, et selon son niveau d’études, le caviste gagne entre le Smic et 2500 € bruts par mois.

Découvrir le métier de caviste

Maître de chai

Maître de chaiVéritable spécialiste des techniques de vinification et d’élevage du vin, le maître de chai travaille en étroite collaboration avec l’œnologue avec lequel il supervise les vendanges et l’élaboration du vin. C’est un professionnel de la fermentation. 

De la réception du raisin à la mise en bouteille, en passant par les dégustations ou la préparation des commandes, il est présent de A à Z tout en supervisant le caviste à qui il donne des directives précises.

Le maître de chai assure également toute la gestion de la cave, veille à l’application des normes d’hygiène, vérifie les stocks et déclare les récoltes.

Formation

Comme le caviste, devenir maître de chai ne nécessite pas forcément de diplôme car de nombreux professionnels sont autodidactes mais une formation préalable est tout de même fortement recommandée. Celles-ci sont accessibles dès le CAP.

Rémunération 

À ses débuts, et selon son niveau d’études, le maître de chai gagne le Smic tandis qu’un cadre gagne environ 2500 euros bruts par mois.

Découvrir le métier maître de chai

Tonnelier

TonnelierCe métier peut sembler désuet et pourtant, ce charpentier de tonneau, spécialiste de la fabrication et de la réparation des fûts en bois qui servent à l'élevage des vins et des alcools, reste un rouage indispensable des métiers du vin.

En effet, cet artisan allie tradition et perfectionnisme pour réussir le vieillissement des vins.

Formation

Le CAP Tonnellerie est la voie privilégiée pour une insertion professionnelle rapide.

Rémunération

Un tonnelier gagne en moyenne 2 161 € bruts par mois en France. Source : Insee, 2016

Découvrir le métier de tonnelier

Négociant en vin

Négociant vinQui de mieux placé que le négociant en vin pour défendre nos breuvages tricolores. Connaisseur du terroir et de la vigne, ce spécialiste propose aux restaurateurs, détaillants et acheteurs étrangers les vins et spiritueux issus des cépages français.

Pour y parvenir, le négociant passe son temps sur les routes pour visiter les domaines viticoles et déguster les produits élaborés par les vignerons.

Il peut être amené à faire visiter les caves et offrir des dégustations à ses clients.

Formation

Avant tout commercial, le suivi d’une formation n’est pas suffisant. Il faut posséder la fibre de la vente. Ensuite, différentes formations vous permettent d’envisager le métier de négociant en vin telles que le CAPA Vigne et Vin, le BTSA TC Vins et Spiritueux ou encore la Licence professionnelle Vin et Spiritueux (Bac+3). La profession étant réglementée, une déclaration d’exercice de l’activité donnant lieu à inscription sur le registre national des courtiers en vin est exigée pour exercer.

Rémunération 

Comme beaucoup de commerciaux, sa rémunération est variable et dépend en grande partie des commissions qui dépendent elle-même de sa performance. Toutefois, le salaire moyen pour les emplois commercial vin en France est de plus de 2100€ brut/mois et les plus expérimentés peuvent gagner jusqu'à 50 000 € par an.

Découvrir le métier de négociant en vin

Commercial en vin

Commercial en vinL’hégémonie française dans le domaine du vin offre l’opportunité d’un secteur en pleine forme économique et de nombreux emplois à la clé. Parmi ces derniers, celui de commercial fait partie des recrutement les plus importants. Exerçant dans le commerce de gros et de détail, principalement dans les domaines de la vente et de la distribution, sa mission principale est la valorisation du produit en prospectant de nouveaux marchés et en fidélisant les clients habituels. Image de l’entreprise qu’il représente, il présente les produits lors de foires, dans des boutiques en ligne ou lors de dégustations privées.

Formation

Différentes formations vous permettent d’envisager le métier de négociant en vin telles que le CAPA Vigne et Vin, le BTSA TC Vins et Spiritueux ou encore la Licence professionnelle Vin et Spiritueux (Bac+3).

Rémunération 

Comme beaucoup de commerciaux, sa rémunération est variable et dépend en grande partie des commissions qui dépendent elle-même de sa performance. Toutefois, le salaire moyen pour les emplois commercial vin en France est de plus de 2100€ brut/mois et les plus expérimentés peuvent gagner jusqu'à 50 000 € par an.

Courtier en vin

Courtier en vinLe courtier en vin dit "de campagne" est un intermédiaire qui met en relation les producteurs ou vendeurs de vins, spiritueux et dérivés, avec des négociants contre commission de courtage. Son but est d’apporter un conseil éclairé sur la qualité du vin proposé à la vente afin de défendre les intérêts de chaque partie en présence. Une parfaite connaissance du domaine viticole est donc indispensable.

Formation

Depuis le 16 octobre 2020, la réglementation impose :

  1. De justifier d’une formation sanctionnée par :
  • l'accomplissement d'un stage de 6 mois minimum dans la filière viti-vinicole ;
  • ou l'obtention d'un diplôme sanctionnant une formation dans la filière viti-vinicole ;
  • ou l'acquisition d'une expérience professionnelle de 6 mois minimum sur le territoire d'un Etat membre de l'Union européenne (UE) ou d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen (EEE) en qualité de travailleur indépendant ou de salarié dans la filière viti-vinicole.
  1. De réussir un examen mis en place par la chambre de commerce et d’industrie (CCI) dans le ressort territorial de laquelle le candidat souhaite exercer ;
  2. De s’inscrire au registre national des courtiers en vins et spiritueux, géré par CCI France (l’inscription coûte 300 €).

Rémunération 

Métier de commercial, la rémunération est essentiellement composée de commissions égales à un pourcentage du montant des ventes. Ce taux est défini par les syndicats. La rémunération dépend du volume de transaction effectuée par an mais peut rapidement dépasser les 3000€ nets / mois.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test