Métiers du vin | Reconversion

Métiers du vin | Reconversion

Produit phare de notre patrimoine français, le vin est un incontournable de nos tables. Entre amis, en collègues, pour une fête ou un repas d’affaires, cette boisson du terroir ne fait jamais défaut.

Malgré la crise, ce secteur reste florissant et offre de magnifiques opportunités professionnelles. De la vigne à la cave, les métiers du vin sont nombreux, variés et accessibles au plus grand nombre offrant de belles opportunités de reconversion.

Si vous êtes animé par la passion de ce breuvage, souhaitez vous y reconvertir et êtes motivé pour vous former, vous n’aurez alors que l’embarras du choix.

Le secteur du vin est le second secteur d’exportation excédentaire en France avec près de 13 milliards d’euros. Il dépasse les cosmétiques et l’aéronautique.

Pourquoi se reconvertir dans un métier du vin ?

Parmi les produits réputés de notre gastronomie, le vin fait partie des incontournables connus du monde entier. L’hégémonie française dans le domaine offre l’opportunité d’un secteur en pleine forme économique et de nombreux emplois à la clé (plus de 550 000 acteurs de la vigne et du vin) tant sur le territoire qu’à l’étranger.

Avec près de 90 000 exploitations, la France réalise 17% de la production mondiale de vin et offre à la viticulture la première place du secteur agricole du territoire en valeur ainsi que la première marche du podium en termes d’exportation mondiale de vin en valeur (étude de Vin & Société publiée en 2018).

Si le succès des vins français repose sur une tradition millénaire, une concurrence de plus en plus féroce se fait sentir et il devient indispensable aux producteurs de s’entourer de spécialistes aux compétences pointues pour booster la notoriété d’un domaine, expliquer l’élaboration du vin au public ou diversifier ses activités. 

Et pour rester leader, il faut préparer l’avenir en formant et orientant de nouveaux professionnels que ce soit pour la production, le marketing, la vente ou l’exportation.

Bien que cette filière soit encore très "traditionnelle", ces dernières années ont vu la modernisation de beaucoup d’entre eux offrant de belles opportunités aux jeunes générations comme dans le numérique ou la vente en ligne.

Le secteur du vin est donc un domaine qui recrute.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Quelles formations pour se reconvertir dans un métier du vin ?

Que ce soit dans la production, le commerce, le management, l’artisanat ou encore œnotourisme, les professions du vin sont aussi nombreuses que les formations pour y accéder. Quel que soit le profil du candidat, il y aura une formation adaptée.

En ce qui concerne les métiers de la production viticole, un grand nombre est accessible dès la 3ème offrant aux candidats à la reconversion la possibilité de rebondir rapidement vers ces professions :

  • CAPA vigne et vin
  • BPA travaux de la vigne et du vin (spécialité travaux de la cave)
  • Bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole, option vigne et vin
  • Bac pro technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux
  • BTS agricole viticulture-oenologue
  • BTSA technico-commercial (option boissons, vins, spiritueux)

Pour certaines professions, les formations sont spécifiques au métier visé

  • Mention complémentaire sommellerie
  • CAP tonnelier

En ce qui concerne les métiers plus commerciaux, les formations sont accessibles à un niveau bac +3 comme les Bachelors ou les licences professionnelles.

Certains métiers comme l’œnologie nécessiteront un diplôme spécifique bac+5, le Diplôme national d’œnologue (DNO) accessible aux titulaires d’une licence dans les domaines des sciences biologiques, chimiques, biochimiques agronomiques ou d'un diplôme d'ingénieur.

Avec le développement de l’œnotourisme, de nouvelles formations ont vu le jour comme la licence professionnelle œnotourisme et projet culturel ou la licence professionnelle commerce spécialité des vins et œnotourisme.

Enfin, des formations courtes très intensives et finançables avec le CPF sont disponibles pour se perfectionner sur des sujets très précis comme la dégustation, la législation ou encore le marketing du vin.

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer dans le monde viticole ?

Choisir de s’orienter dans le domaine viticole ne se fait pas par hasard. La passion est la raison première qui doit vous pousser à opter pour ce choix. À cela, il faut ajouter certaines qualités quasi obligatoires suivant les métiers envisagés.

Tout d’abord, il faut avoir un sens de l’odorat et du goût très développé pour savoir évaluer un produit ou différencier un vin d’un autre à son goût ou son odeur.

Ensuite, plusieurs métiers demandent une très bonne condition physique comme les viticulteurs, les tonneliers… En effet, entre les longues heures passées accroupis, le travail par tous les temps, les charges lourdes à transporter ou les milieux humides comme les caves, mieux vaut être solide.

Ajoutons à cela un sens aigu du contact et du commercial.

Enfin, il faut avoir un moral d’acier pour pouvoir supporter une mauvaise récolte.

Les salaires des métiers du vin

Choisir de se reconvertir dans un métier du vin, c’est opter pour des professions relativement bien payées. Si le salaire de la majorité des métiers du vin débute aux alentours de 1 600 € bruts par mois, celle-ci évolue avec l’expérience. Par exemple, un œnologue perçoit en moyenne un salaire de 3 000 € bruts par mois. Un vigneron pourra toucher un salaire d’environ 2000€. Un caviste touchera en moyenne 2500€.

Pour approfondir
Métiers du vin bien payés
Métiers du vin bien payés
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test