Négociant en vin | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un négociant en vin ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de négociant en vin.

Négociant en vin | Fiche métier

Métier de négociant en vin

Le négociant en vin achète du vin en quantité pour le revendre ensuite à des acheteurs professionnels et particuliers. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un négociant en vin ?

Le négociant en vin est un acteur du commerce viticole. Il est l’un des intermédiaires entre les viticulteurs et les consommateurs. Selon Vin et Société, ils seraient 38 000 en France.

Son rôle consiste à assembler des vins de différents producteurs pour proposer sur le marché des volumes supérieurs à ce qu’un vigneron peut avoir et à les revendre aux cavistes, sommeliers, restaurateurs, acheteurs étrangers, particuliers…

Pour y parvenir, le négociant passe son temps sur les routes pour visiter les domaines viticoles et déguster les produits élaborés par les vignerons.

Il peut être amené à faire visiter les caves et offrir des dégustations à ses clients.

Le négociant peut acheter le raisin pour en assurer lui-même la vinification et le commercialiser sous sa propre marque.

Missions du négociant en vin

Les missions du négociant en vin sont les suivantes : 

  • collecter des vins de différents producteurs
  • sélectionner les meilleurs vins
  • proposer ses vins aux acheteurs professionnels (détaillants, restaurateurs, acheteurs étrangers...) et/ou aux acheteurs particuliers
  • trouver des acheteurs potentiels
  • identifier et anticiper les besoins

Certains négociants achètent du raisin auprès des viticulteurs puis se chargent de le vinifier ; on parle de négociant vinificateur ou de négociant-propriétaire.

Ses missions sont : 

  • la prospection et la sélection des récoltes de raisin
  • la vinification
  • la mise en bouteille
  • l’étiquetage
  • la promotion de la marque

Où exerce le négociant en vin ?

Le négociant en vin exerce en général pour le compte de sociétés de négoces qui sont seules habilitées à exercer en tant que telles.

Tendance de la profession

En vendant eux même de plus en plus leur propre production en bouteille directement en France et à l’export, les viticulteurs ont pris des parts de marchés aux négociants.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir négociant en vin

Le métier de négociant en vin exige certaines compétences et qualités :

  • Passion et solides connaissances du vin
  • Fibre commerciale
  • Capacité à négocier
  • Aisance relationnelle
  • Dynamisme
  • Empathie
  • Sens de l’écoute
  • Patience

Formations pour devenir négociant en vin

Différentes formations permettent d’envisager le métier de négociant en vin.

Formation initiale

Niveau BAC+2

  • BTSA technico-commercial option Vins, Bières et spiritueux

Niveau BAC+3

Une licence professionnelle spécialisée comme une 

  • Licence Professionnelle commercialisation des produits alimentaires Parcours commercialisation des vins
  • Licence professionnelle activités juridiques : métiers du droit privé parcours Droit et commerce des vins et spiritueux

Niveau BAC+5

  • Master spécialisé dans le marketing et le commerce international du vin

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir négociant en vin en préparant par la voie de la formation continue la plupart des diplômes cités ci-dessus.

Obligations du négociant en vin

Conformément à la réglementation européenne et nationale, le négociant en vin doit effectuer auprès du service de l’administration des douanes dont il dépend les démarches suivantes selon qu'il vinifie ou pas le produit qu'il vend :

  • Déclaration de production des négociants vinificateurs
  • Déclaration de stock des négociants en vin
  • Déclaration d'enrichissement des négociants en vin
  • Déclaration de pratiques œnologiques réglementées
  • Valorisation obligatoire des sous-produits de la vinification

Évolutions possibles du négociant en vin

Le négociant peut se tourner vers la vente de vin à l’international, s’orienter vers un autre secteur d’activité ou bien dans une autre fonction de la filière vin en suivant une formation complémentaire.

Salaire d’un négociant en vin

La rémunération du négociant en vin varie en fonction des cours des vins et des quantités qu’il met à la disposition de ses clients.

Elle peut atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros par an.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que négociant en vin ?

Avantages d’une reconversion en tant que négociant en vin

  • Même si la rémunération est variable, un négociant en vin gagne plutôt bien sa vie.
  • Métier passionnant.
  • Grande autonomie.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Ce métier nécessite de ​​nombreux déplacements.
  • La pression et le stress sont monnaie courante.

Par où commencer sa reconversion de négociant en vin ?

Changer de métier au profit de celui de négociant en vin n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de négociant en vin, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que négociant en vin mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test