Opticien-lunetier | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Opticien-lunetier ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Opticien-lunetier.

Opticien-lunetier
Sommaire

    Métier d’Opticien-Lunetier

    Concevoir, monter et commercialiser les appareillages et instruments de correction optique, voici le quotidien de l’opticien. Découvrez la profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un Opticien-Lunetier ?

    Dans le domaine de la santé visuelle, l’opticien fait figure de référence. 

    Parfois confondu avec l’ophtalmologiste ou comparé à un simple vendeur de lunettes, la profession d’opticien est un métier passionnant aux facettes multiples qui a le vent en poupe surtout en raison du vieillissement de la population. 

    Certes, la part qui consiste à conseiller les clients est importante, mais la dimension technique du poste est loin d’être secondaire. 

    Tout d’abord, l’opticien se doit de porter une assistance toute particulière aux clients en possession d'une ordonnance de l’ophtalmologiste avec qui il collabore main dans la main afin de les aider sur le choix de la monture, des verres ou des lentilles suivant leurs habitudes de vie, la forme de leur visage et leur déficience visuelle. Il est également amené à vendre des lunettes de soleil, des produits d'entretien… et peut effectuer certains examens nécessaires à l’achat de lunettes (analyse visuelle, centrage des yeux) et est autorisé, sous réserve de certaines conditions, à procéder au renouvellement des verres correcteurs bien qu’il n’y ait pas d’ordonnance médicale.

    L'opticien est également un technicien. Il réalise ou fait réaliser les lunettes et lentilles suivant la commande passée, ajuste les verres en fonction de la monture et opère divers réglages pour que la monture des lunettes soit confortable pour son client.

    En tant que commerçant, l’opticien doit s’assurer de l'attractivité de sa  boutique : mise en valeur des produits, point de vente accueillant, personnel professionnel.

    Enfin, l’opticien assure le service après vente et d’éventuelles réparations (branches cassées ou déformées, réglages, changement de verre).

    L'opticien-lunetier débute généralement comme salarié d'un établissement d'optique, dans une centrale d'achat ou un centre mutualiste. Par la suite, de nombreux professionnels décident d’ouvrir leur propre boutique. 

    Missions de l’opticien 

    • Comprendre l'ordonnance et conseiller le client d’un point de vue technique et esthétique.
    • Commercialiser les produits et accessoires en orientant le client dans le choix des verres correcteurs, des lentilles, des montures...
    • Adapter les verres à la monture 
    • Faire essayer les lunettes au client et les ajuster pour s'assurer de son confort visuel et de l'esthétique finale.
    • Effectuer des examens optométriques et évaluer lui-même les facultés visuelles du patient si besoin.
    • Remplacer les lunettes ou lentilles sans ordonnance médicale au besoin.

    Qualités pour devenir opticien

    Minutie

    L’opticien manie au quotidien des équipements optique de grande précision dont la bonne utilisation permettra de fournir un produit fini offrant un confort visuel. De même, les opérations de montage, même mécanisées, demandent une très grande minutie le quotidien des clients en étant directement impacté en cas de défaillance.

    Sens du contact

    L’opticien est avant tout un commerçant qui doit savoir vendre et conseiller tout en sachant toujours rester pédagogue, patient et aimable. L'opticien doit être à l'écoute de ses clients, disponible, chaleureux et sociable. Il est également un bon négociant.

    Adaptabilité

    Avec les évolutions technologiques, le métier d’opticien change régulièrement. Le professionnel doit donc faire preuve d’une grande curiosité pour ces évolutions afin de s’y adapter.

    Formations pour devenir opticien

    Pour devenir opticien, le suivi d’une formation est obligatoire. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’opticien.

    Formation initiale

    Niveau BAC

    • Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième et permet d’accéder aux fonctions de monteur-vendeur ou responsable d'atelier. Le titulaire du bac pro Optique Lunetterie travaille essentiellement dans les magasins d'optique, où il assiste l'opticien lunetier et ne pourra pas ouvrir sa propre boutique.

    Niveau BAC+2

    • BTS opticien-lunetier. Il se prépare en deux ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac S, STMG, STL, bac pro optique lunetterie etc… Ce BTS a pour objectif l'insertion professionnelle en tant qu’opticien mais permet également une poursuite d'étude.

    Niveau BAC+3

    • Licence professionnelle optique. Il se prépare en un an après un diplôme de niveau bac + 2 et permet de se spécialiser ou d'acquérir une double compétence
    • Bachelor lunetier créateur ou opticien manager. Il se prépare en un an après un diplôme de niveau bac + 2 et permet de se spécialiser ou d'acquérir une double compétence

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir opticien par la voie de la formation continue des adultes en préparant le BTS opticien-lunetier ou en obtenant le titre professionnel (TP) technicien en montage et vente d'optique-lunetterie, qui permet de vendre et réaliser des équipements et des produits d’optique-lunetterie sous la responsabilité d’un opticien diplômé.

    Salaire d’un Opticien 

    Le salaire mensuel moyen net d’un opticien salarié est d’environ 2000 € pour un homme et 1950€ pour une femme (environ 20000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Débouchés et évolutions de l’opticien  

    Devant les besoins en opticien du territoire (près de la moitié des Français nécessite un équipement optique), les jeunes diplômés trouvent généralement très vite un emploi en tant que salariés dans l’un des 11000 points de vente français. D'ailleurs, selon l'Institut supérieur d'optique (ISO), 84% des étudiants diplômés trouvent un emploi dans les 3 mois suivant l’obtention de leur diplôme.

    Cependant, il est vrai que les rémunérations tendent à diminuer avec les années. 

    Après plusieurs années d'expérience, un opticien peut évoluer vers le poste de manager dans une grande enseigne ou décider d’ouvrir sa propre boutique en son nom ou en franchise.

    Certains décident également de se spécialiser en contactologie ou en optométrie en suivant des formations complémentaires.