Conseiller funéraire | Fiche métier

Quelles sont les missions du Conseiller funéraire ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Conseiller funéraire.

Conseiller funéraire | Fiche métier
Sommaire

    Métier de Conseiller funéraire

    Accueillir, conseiller et informer les familles endeuillées sur l’organisation des obsèques et la cérémonie, voici le quotidien de cette profession peu connue du grand public. Découvrez le métier de Conseiller funéraire en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un Conseiller funéraire ?

    Le conseiller funéraire est aux obsèques ce que le wedding planner est au mariage. Un organisateur. 

    Également appelé agent funéraire ou plus couramment “croque-mort”, le conseiller funéraire exerce ses fonctions au sein d’une agence de pompes funèbres et fait partie des profession qui ne connaît pas la crise puisque ce secteur ne cesse de croître offrant d’énormes débouchés pour le futur.

    Dans l’organigramme des métiers du funéraire, le conseiller funéraire se trouve en première ligne puisqu’il est la personne sur laquelle va se  reposer la famille pour l’organisation des funérailles.

    Formalités administratives, achat du cercueil, crémation… le conseiller funéraire orchestre l’ensemble d’une main de maître.

    Il prend en charge l’organisation et l’animation de la cérémonie funéraire, aussi bien civile que religieuse et coordonne les autres intervenants (mairie, fleuriste, etc.).

    L’agent funéraire est également un commercial qui doit savoir convaincre ses clients de passer par ses services.

    Le métier s'exerce essentiellement au sein d'une structure publique.

    Missions du Conseiller funéraire 

    • Définir clairement les besoins des clients;
    • Exposer le déroulement des opérations;
    • S’occuper des démarches administratives et des autorisations;
    • Rédiger les faire part;
    • Adresser les formulaires aux administrations;
    • Minuter le cérémonial;
    • Prévoir les musiques, les textes…;
    • Négocier ses service, ses produits.

    Qualités pour devenir Conseiller funéraire

    Le conseiller funéraire endosse plusieurs casquettes qui relèvent de l’accueil, du commercial, de la logistique et du management. Cela requiert donc de nombreuses qualités. 

    Sens de l’écoute, diplomatie, patience et tact

    Il doit prêter une oreille attentive aux personnes en deuil, les rassurer sur le bon déroulement de la cérémonie et leur montrer qu’il les accompagne de A à Z. Faire preuve d'empathie se révèle aussi essentiel pour gérer le chagrin sans jamais vexer les personnes.

    Ouverture d’esprit

    Les interlocuteurs peuvent être d’origine, de culture, de confession diverses et cela impose de s’y adapter sans faire transparaître ses convictions.

    Être solide psychologiquement

    Une bonne solidité d’esprit s’avèrent indispensables face à des situations difficiles et des familles souvent en détresse. 

    Être méthodique

    Ce métier demande un sens de l’organisation important ainsi qu’une une rigueur extrême pour gérer rapidement les obsèques dans les moindres détails tout en respectant la réglementation.

    Disponibilité

    Ce métier impose de pouvoir intervenir le week-end, la nuit ou les jours fériés mais également de beaucoup se déplacer au domicile des défunts et en salon funéraire lors des cérémonies.

    Formations pour devenir Conseiller funéraire

    Formation initiale

    Pour devenir Conseiller funéraire, le suivi d’une formation diplômante professionnelle est obligatoire afin d’acquérir les savoirs indispensables : diplôme de conseiller funéraire obtenu sur concours.

    Accessible au titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent, la formation comporte une partie théorique de 140 h et un stage pratique de 35 h.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir Conseiller funéraire par la voie de la formation continue en préparant le CQP (Certificat de qualification professionnelle) conseiller funéraire .

    Salaire d’un Conseiller funéraire 

    Le salaire mensuel moyen net d’un Conseiller funéraire salarié est d’environ 1600 € pour un débutant avant d’évoluer entre 2 000 € à 2 600 €.

    Débouchés et évolutions du Conseiller funéraire   

    Avec le vieillissement de la population, le nombre de défunts par an devrait augmenter et le secteur du funéraire aura besoin de nouvelles recrues dans les années à venir.

    En termes d’évolution, il peut évoluer vers les statuts d'adjoint technique ou administratif ou de rédacteur territorial mais également devenir gestionnaire, manager ou chef d’entreprise de pompes funèbres.