Vendeur / vendeuse | Fiche métier

Quelles sont les missions du vendeur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Découvrez cette profession en détail : missions, formations, salaire.

vendeur
Sommaire

    Métier de vendeur / vendeuse

    En France, on compte plus d’un million de vendeurs dont 82% de femmes, présentes essentiellement dans la vente de vêtements et de produits de luxe.

    Chaque année, ce sont environ 25 000 postes qui sont proposés dans les boutiques, les magasins et les grandes surfaces.

    Métier qui recrute sans cesse, même sans diplôme, il est idéal pour les jeunes candidats ou bien pour une reconversion professionnelle à condition d’acquérir certaines compétences. Envie d’en savoir plus ? Suivez le guide.

    Qu’est-ce qu’un vendeur ? 

    Le métier de vendeur consiste à accueillir des clients dans un magasin ou dans un rayon puis de les conseiller sur les produits ou services qui pourraient leur convenir.

    Pour cela, il doit développer des arguments mais aussi adapter son discours selon les besoins, les incertitudes et les hésitations de chaque client.

    En aucun cas, il doit l’inciter à acheter quelque chose si rien ne lui convient. 

    Un vendeur peut travailler dans tous types de commerces (alimentation, automobile, prêt à porter, cosmétique, bijouterie, bricolage, multimédia...) et de structure (grande surface, magasin spécialisé, boutique traditionnelle…). Dans tous les cas, une excellente connaissances des produits qu’il vend est exigée.

    Suivant son lieu d’exercice, son quotidien ne sera pas exactement le même.  

    Les missions d’un(e) vendeur/vendeuse

    Les activités d’un vendeur varient selon le secteur d’activité et la structure, mais elles consistent principalement à :

    • accueillir et conseiller les clients
    • disposer les articles dans les rayons ou la vitrine
    • vérifier l’étiquetage des prix
    • veiller à l’approvisionnement des rayons
    • fournir les informations demandées
    • faire la démonstration des articles (principalement pour les produits high-tech et d’outillage) 
    • encaisser les paiements (essentiellement dans une petite structure ou une boutique)
    • dans les petites structures, le vendeur peut également réaliser l’inventaire des stocks, passer des commandes, encaisser les règlements et comptabiliser la recette à la fin de la journée.
    • ...

    Selon son lieu d’activité, il peut également étiqueter les produits ou assurer les commandes de réapprovisionnement.

    La mission du vendeur en supermarché est différente puisqu’il passe plus de temps à approvisionner et agencer les rayons qu'à conseiller les clients. 

    Qualités requises pour devenir vendeur

    Intérêt pour la vente

    Savoir développer une argumentation de vente solide est essentiel dans ce métier. De plus, il faut savoir s’adapter à chaque client et garder son sang froid pour faire face à chaque situation.

    Sens du contact

    Écoute, amabilité, bonne expression orale… ces qualités humaines sont essentielles dans ce métier où le relationnel joue un rôle capital.

    Etre à l’aise avec les chiffres

    Lors des commandes, des inventaires ou lorsqu'il est en caisse, ce professionnel de la vente doit manipuler avec aisance les chiffres.

    Bonne présentation 

    Tenue impeccable et sourire aux lèvres sont indispensables pour inspirer confiance et donner une bonne image aux clients.

    Parfaite connaissance des produits

    Spécialisé sur un rayon ou un secteur (alimentation, électroménager, cosmétiques...), le vendeur doit connaître toutes les caractéristiques des articles qu'il vend. Il se tient également en permanence informé sur les nouveautés.

    Disponibilité

    Un vendeur ou une vendeuse doit être disponible puisqu'il est courant de travailler les week-ends et jours fériés et de faire des heures supplémentaires surtout pendant les soldes ou en période de fêtes dans la distribution.

    Polyvalence

    Essentiellement dans les petites structures, le vendeur doit se montrer polyvalent pour effectuer plusieurs missions : réaliser l'inventaire des stocks, passer les commandes de réapprovisionnement encaisser les règlements et comptabiliser la recette à la fin de la journée.

    Compétences linguistiques

    La connaissance d'une langue étrangère constitue un atout surtout dans les zones touristiques.

    Formations pour devenir vendeur

    Même si la vente séduit souvent les personnes peu ou pas diplômées, une formation initiale est recommandée pour accéder au métier de vendeur. Un bac pro permet d’y parvenir plus facilement et un BTS permet d'évoluer plus rapidement vers des fonctions d'encadrement.

    Notons également que beaucoup d'entreprises prévoient une formation spécifique aux produits et à l'entreprise à l'embauche des candidats.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP employé de vente spécialisé, option produits alimentaires, option produits d'équipement courant, option services à la clientèle, option produits de librairie-papeterie-presse
    • CAP employé de commerce multispécialités
    • CAP vendeur magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles
    • MC vendeur spécialisé en alimentation

    Niveau BAC 

    • Bac pro métiers du commerce et de la vente option animation et gestion de l'espace commercial (ex bac pro commerce, bac pro vente)
    • Bac pro technicien conseil
    • Bac pro métiers de l'accueil (ex bac pro ARCU - accueil, relations clients et usagers)
    • BT métiers de la musique
    • vendeur de l'électrodomestique et du multimédia
    • vendeur conseiller commercial (Négoventis école des CCI)

    Niveau BAC + 2

    • BTS MCO - management commercial opérationnel (ex BTS MUC - management des unités commerciales)
    • BTS NDRC - négociation et digitalisation de la relation (ex BTS NRC - négociation et relation client)
    • DUT techniques de commercialisation 

    Formation continue

    Le métier de vendeur est également accessible par la voie de la formation continue des adultes en préparant un titre professionnel vendeur conseil en magasin (Centres agréés par le ministère de chargé de l’Emploi).

    Évolutions possibles du vendeur

    Le commerce est un domaine où les possibilités d’évolution sont nombreuses.

    Après plusieurs années d'expérience, un vendeur peut accéder assez rapidement au poste de chef d’équipe puis éventuellement de directeur de magasin. 

    Dans la grande distribution, il peut devenir chef de rayon puis chef de département, voire directeur de magasin ou gérant.

    Il peut également s’orienter vers le métier d’attaché commercial ou de démonstrateur.

    Enfin, il peut aussi se lancer dans la vente directe en ligne.

    Salaire d’un vendeur

    Un vendeur débutant est généralement payé au SMIC. A cela peuvent s’ajoutent, selon les enseignes, des primes ou un système d'intéressement.

    En devenant chef d’équipe de vendeurs dans une chaîne de magasins, son salaire pourra atteindre 1 800€ brut par mois.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti