Se reconvertir dans un métier de la santé auprès des animaux

Sommaire

    Et si vous pouviez vivre de votre passion en travaillant au plus près des animaux et leur apporter tous les soins nécessaires à leur santé ! Quel que soit votre âge, un tel projet de reconversion est largement accessible grâce à la multitude de choix possibles. Pour vous le prouver, voici 5 métiers de la santé animale accessibles rapidement lors d’une réorientation professionnelle.

    Les métiers de la santé animale

    Auxiliaire de santé animale

    Métier à la croisée du secrétariat médicale et des soins infirmiers pour animaux, lauxiliaire de santé animale est un vrai atout pour le vétérinaire. En tant qu’assistant, sa mission principale est d’assurer à la fois le secrétariat médical et l'aide aux soins. Il assure l’accueil, le conseil aux clients, prend les rendez-vous par téléphone, rédige les courriers, suit les stocks de fourniture et assure la vente de produits spécialisés (aliments, anti-puces, etc.). Enfin, il veille à l'hygiène et à l'entretien des locaux et du matériel. 

    Diplôme requis : Aucune condition de diplôme n’est requis pour devenir ASA mais une formation est fortement conseillée.

    Durée de formation : quelques mois.

    Qualités : Polyvalence, réactivité, organisation, sang-froid

    Salaire brut mensuel : De 1 600 à 1 800€.

     

    Auxiliaire vétérinaire

    Egalement nommé aide vétérinaire, auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) ou  auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ), l'assistant vétérinaire a pour mission première d’assurer à la fois le secrétariat médical et d’apporter assistance sur certains types de soins. Profession à dominante féminine, les auxiliaires vétérinaires travaillent dans les cliniques vétérinaires, les cabinets vétérinaires, les élevages…

    Diplôme requis : Certificat de qualification professionnelle auxiliaire vétérinaire qualifié (CQP AVQ) ou le titre d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV).

    Durée du cursus : 1 à 3 ans accessible dès la terminale.

    Qualités : Polyvalence, réactivité, organisation, sang-froid.

    Salaire brut mensuel : De 1 600 à 2 000 €.

     

    Soigneur animalier

    Responsable du bien-être et de la santé des animaux dans les zoos et les parcs animaliers, le métier de soigneur animalier attire moult candidats. Au quotidien, ce spécialiste en santé animale est en charge du bien-être et de la bonne santé des animaux. Pour cela, il est chargé de les nourrir selon les rations alimentaires de chaque animal et d'entretenir les cages, les vivariums ou les enclos. Son rôle consiste également à assister le vétérinaire dans ses missions…

    Diplôme requis : Bien que le métier de soigneur animalier soit accessible sans diplôme spécifique, les recruteurs apprécieront que les candidats possèdent de solides connaissances aussi bien théoriques que pratiques. En France, il n’existe que quatre établissements proposant des formations reconnues par les parcs animaliers inscrite au répertoire RNCP.

    Durée du cursus : 1 à 3 ans accessible dès la troisième.

    Qualités : Polyvalence, passion, bonne condition physique, sens de l’observation.

    Salaire brut mensuel : De 1 400 à 1 800 €.

     

    Physiothérapeute

    Ce professionnel soigne les animaux qui présentent des troubles de l'appareil locomoteur (articulations, tendons, muscles, ligaments), des douleurs, des raideurs ou des paralysies. Ils utilisent diverses thérapies en vue de diminuer la douleur ou l'inflammation et de lui rendre la qualité et l’intégralité de ses mouvements.

    Diplôme requis : Il n’existe pas de diplôme dédié à la physiothérapie. Les formations sont privées et se réalisent dans des centres de rééducation équipés du matériel adéquat comme au centre ALFORM.

    Durée du cursus : Dépend de la formation.

    Qualités : Polyvalence, passion, bonne condition physique.

    Salaire brut mensuel : le phytothérapeute est payé à la consultation, entre 40 et 60 €.

     

    Hydrothérapeute

    L’hydrothérapeute canin pratique des remises en forme et des rééducations musculaires à l’animal sous la forme d’exercices aquatiques en centres spécialisés ou cliniques.

    Diplôme requis : Le plus souvent effectué par des vétérinaires, il existe toutefois des formations privées, accessibles avec un baccalauréat et pour les auxiliaires ou professionnels canins en reconversion.

    Durée du cursus : Dépend de la formation.

    Qualités : Rigueur, bonne condition physique, patience, calme.

    Salaire brut mensuel : De 1 600 à 1 800€.


    Publié le 29 Août 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti