Moniteur ou monitrice d'auto-école | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un moniteur d'auto-école ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier Moniteur d'auto-école.

 Moniteur ou monitrice d'auto-école | Fiche métier
Sommaire

    Métier de moniteur ou monitrice d'auto-école

    Former les conducteurs de demain en leur enseignant la conduite et la sécurité routière, voici la mission prioritaire des moniteurs d’auto-école. Découvrez cette profession en détail (mission, formation, salaire, débouchés) afin de vous assurer qu’une reconversion professionnelle en tant que moniteur d’auto école vous conviendrait.

    Qu’est-ce qu’un Moniteur ou monitrice d'auto-école ?

    Le moniteur d’auto-école est une personne indispensable dans toute formation à la conduite cyclo, moto, auto, poids lourd et qui a en charge une grande responsabilité. A la fois le garant de la sécurité de ses élèves et de leur apprentissage, ce professionnel de la conduite maîtrise parfaitement le code de la route et reste informé de toutes les évolutions de celui-ci. Le moniteur suit ses apprentis conducteurs tout au long de leur enseignement jusqu’à l’examen final.

    L’enseignement allie théorie et pratique, indispensable pour maîtriser la conduite du véhicule. Pour cela, le moniteur élabore ses leçons pour transmettre les connaissances indispensables du code de la route et sensibiliser à la sécurité routière.

    Leurs fonctions peuvent également les amener à former d’autres moniteurs, mener des actions de prévention en milieu scolaire ou en entreprise.

    Le moniteur d’auto-école travaille la plus grande partie de sa journée assis au volant d’une voiture en doubles commandes puis enchaîne avec les séances de code dans le local de l’auto-école.

    La taille des auto-écoles tend à s’agrandir et les effectifs de moniteurs  continuent de progresser, notamment en Ile-de-France où le nombre de futurs conducteurs à former est très important.

    La majorité des moniteurs sont issus d’une reconversion professionnelle.

    Qualités requises pour devenir moniteur d’auto-école

    Pour devenir moniteur d’auto-école, plusieurs qualités sont indispensables :

    Rigueur et vigilance

    Que ce soit pour corriger ses élèves dans leur apprentissage ou éviter les dangers d’une conduite inadaptée, le moniteur d’auto-école doit faire preuve d’une hypervigilance et d’une extrême rigueur. En effet, pour assurer plusieurs leçons de conduite avec plusieurs élèves différents dans la même journée, il est indispensable d’être organisé.

    Disponibilité

    Le moniteur d’auto-école passe la plupart de son temps sur la route et doit s'adapter aux disponibilités horaires des futurs conducteurs. Il  travaille donc généralement avec des horaires irréguliers, le samedi compris.

    Pédagogie

    En tant qu’enseignant, le moniteur d’auto-école doit savoir expliquer et désamorcer les éventuelles frustrations de ses élèves. Le moniteur sait s’adapter à son public et parvient à cerner rapidement les difficultés des gens qu’il forme pour mieux les aider à les dépasser.

    Formations pour devenir moniteur d’auto-école

    Pour devenir moniteur ou monitrice d’auto-école, il faut décrocher le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (CCP ECSR) qui remplace le Bepecaser et confère le niveau d’études bac +2.

    Le certificat de compétence professionnelles d'enseignant de la conduite et de la sécurité routière ne nécessite aucun niveau de diplôme préalable mais les candidats à cette formation doivent eux-mêmes être titulaires d’un permis B en cours de validité.

    Pour obtenir ce titre professionnel, le candidat doit suivre 910 heures de cours dans un centre de formation agréé et 280 heures de stage en entreprise. Ce titre n'est donc pas accessible en candidat libre. 

    Une fois le titre validé, les personnes peuvent se spécialiser avec des certificats complémentaires de spécialisation (CCS), comme le CCS “Animer des actions de formation à la conduite en sécurité des véhicules motorisés à deux roues en circulation et hors circulation” (pour être moniteur ou monitrice deux roues), et le CCS “Animer des actions de formation à la conduite en sécurité des véhicules du groupe lourd en circulation et hors circulation” (pour être moniteur ou monitrice poids lourd).

    Pour accéder au titre professionnel, il est possible de passer par :

    • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
    • La formation en continu dans un centre
    • Le parcours progressif où il aura une autorisation temporaire d'enseigner

    Salaire d’un moniteur d’auto-école 

    Le salaire médian d’un moniteur d’auto-école tourn autour de 1500€ net/mois.

    Évolutions du métier de moniteur d’auto-école

    Le moniteur d'auto-école peut ouvrir sa propre auto-école mais pas juste après avoir obtenu le CCP ECSR. Il lui faut respecter plusieurs conditions dont celles de :

    • attendre 2 ans minimum ou 3 800 heures de conduite 
    • être âgé d'au moins 23 ans 
    • ne pas avoir fait l'objet d'une condamnation par une juridiction française ou étrangère, à une peine criminelle, à une peine correctionnelle
    • être titulaire d'un agrément préfectoral, valable 5 ans
    • justifier de la capacité à gérer un établissement d'enseignement de la conduite

    Il peut aussi devenir formateur de moniteurs d'auto-école en décrochant le BAFM, brevet d'aptitude à la formation de moniteur.

    Enfin, il peut se présenter au concours de recrutement d'inspecteur du permis de conduire (concours de catégorie B).