Professeur des écoles ou instituteur | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un instituteur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de professeur des écoles.

Professeur des écoles

Métier de professeur des écoles

Également appelé instituteur(trice) ou maître(esse) d'école, le professeur des écoles assure la classe à des enfants. Découvrez la profession en détail : mission, formation, salaire, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un instituteur ?

Le professeur des écoles enseigne en école primaire (1er degré), de la première année de maternelle à la dernière année de l'école élémentaire (CM2).

Professionnel de l’enseignement, le professeur des écoles apprend aux élèves à lire, à écrire, à compter, mais son rôle ne se limite pas à cela. Le professeur des écoles doit également apprendre aux élèves à acquérir des méthodes de travail et des règles de vie sociale. Il travaille par petits groupes quand c'est possible, et cherche de nouveaux moyens pédagogiques, notamment pour les enfants en difficulté.

Français, mathématiques, histoire, sciences, langue vivante, musique, arts plastiques, éducation sportive... Le professeur des écoles doit tout savoir enseigner et donc avoir une bonne culture générale.

Il assure 26 heures de cours par semaine et suit un programme défini par le ministère de l’Education nationale. Néanmoins, il dispose d’une certaine liberté, notamment dans le mode de notation des élèves. Dès ses débuts, la préparation des cours et la correction des exercices occupent une grande partie de son emploi du temps.

Le corps des professeurs des écoles comporte 2 classes ou "grades" :

  • la classe normale qui comprend 11 échelons
  • la hors classe qui comprend 7 échelons.

Les missions d’un professeur des écoles

Pour résumer, les missions d’un instituteur ou d’une institutrice sont les suivantes : 

Durant le temps scolaire, il/elle :

  • enseigne différentes matières à sa classe
  • effectue la gestion de sa classe en veillant à ce que les élèves étudient dans le calme et dans un environnement bénéfique à l'apprentissage
  • est responsable de la sécurité physique des élèves pendant les heures de cours
  • surveille et encadre les élèves pendant la récréation et la pause déjeuner

En dehors des heures de classe, dans l'enceinte de l'établissement, il/elle :

  • Rencontre les parents d'élèves en entretiens individuels ou au cours de réunions
  • Participe à des réunions avec l'équipe pédagogique et/ou le directeur de l’école 
  • Met en place différents projets collectifs

À son domicile, pendant le week-end et les vacances scolaires, il/elle :

  • Prépare les cours selon une progression annuelle logique préparée avant la rentrée des classes
  • Corrige les copies des élèves
  • Remplit le cahier de texte en ligne

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir instituteur ou institutrice

Le professeur des écoles enseigne un grand nombre de matières : français, mathématiques, histoire et géographie, sciences expérimentales, langue vivante, musique, arts plastiques, pratiques artistiques, éducation sportive, culture numérique... Il doit donc posséder une bonne culture générale.

Savoir tenir une classe, capter l’attention et transmettre efficacement son savoir  demande de la rigueur, de la patience et un grand sens de l'écoute. 

Ouvert aux autres, il a le goût du dialogue et sait impliquer l'ensemble des acteurs qui entourent l'élève : parents, intervenants extérieurs, etc.

Comment devenir professeur des écoles ?

Formation initiale

Pour enseigner dans une école primaire, maternelle ou élémentaire, il faut obtenir un master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) qui s’étale sur 4 semestres et passer en fin de 1ère année de master le CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles). Une fois obtenu, les étudiants deviennent fonctionnaires stagiaires. 

En règle générale, ce sont les étudiants en master 1 ou 2, ou déjà titulaires d'un diplôme de master, même hors MEEF (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation), ou ayant le grade de master (DESS, DEA, diplôme d'ingénieur...) qui se présentent aux épreuves du concours CRPE dit externe en fin de 1ère année de master. 

Devenir institutrice / instituteur dans le cadre d’une reconversion 

Il existe d’autres possibilités pour enseigner dans une école primaire permettant une reconversion professionnelle dans ce métier. 

Il suffit de s'inscrire au concours CRPE qui leur est réservé :

  • Les parents élevant ou ayant élevé au moins trois enfants peuvent se présenter au concours sur présentation du livret de famille, d’un justificatif de la CAF, d’une attestation relative au versement du supplément familial de traitement si vous êtes agent de la fonction publique ou d’un avis d'imposition. Aucune condition de diplôme n’est alors requis.
  • Les sportifs de haut niveau, sans condition de diplôme s’ils sont inscrits sur une liste éditée par le ministère de la Jeunesse et des Sports. 
  • Les salariés avec au moins cinq ans d'expérience dans le secteur privé, sans condition de diplôme. Ils devront passer le troisième concours CRPE.
  • Les fonctionnaires de la fonction publique d'Etat, territoriale ou hospitalière ainsi que les militaires pouvant justifier de trois ans d'expérience et titulaires d'une licence (bac+3). lls devront passer le second concours CRPE interne. 
  • Les contractuels avec trois ans d'expérience dans un service public et une licence (bac+3), et les enseignants non titulaires ayant travaillé dans un établissement scolaire public ou privé, en France ou à l'étranger. lls devront passer le second concours CRPE interne.

Salaire d’un instituteur 

Le salaire d'un professeur dépend d'abord de sa qualification et de son ancienneté. La rémunération d’un instituteur stagiaire sera d’environ 1800€ brut/mois pour évoluer jusqu'à 3500€ environ en fin de carrière.

A ces salaires peuvent également s'ajouter différentes indemnités annuelles, comme par exemple l’enseignement en Zep (zone d’éducation prioritaire), surveillance de l’étude, heures supplémentaires… Un professeur des écoles qui assume en plus la fonction de directeur touche également des indemnités complémentaires.

Évolution des professeurs des écoles

Tout au long de sa carrière, l’instituteur actualise et compléte ses connaissances grâce à la formation continue. Mais ils peuvent également évoluer dans l'exercice de leur métier ou changer d'activité au sein de l'Éducation nationale.

Évolution dans son poste :

  • en changeant de niveau de scolarité 
  • en obtenant une mutation dans une autre école
  • en enseignant à l'étranger
  • en devenant formateur d'adultes au sein des Greta

Évolution en obtenant des qualifications supplémentaires :

  • en devenant directeur d'école
  • en devenant professeur des écoles maître-formateur (CAFIPEMF)
  • en devenant conseiller pédagogique
  • en devenant enseignant spécialisé

Évolution grâce aux concours :

  • psychologue de l'education nationale (PsyEN)
  • inspecteur de l'éducation nationale (IEN)
  • enseignant au collège
  • enseignant au lycée
  • chef d'établissement

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant qu'instituteur ou institutrice ?

Avantages d’une reconversion en tant que professeur des écoles 

  • Si vous aimez transmettre et voir les personnes progresser grâce à vos enseignements, le métier d’instituteur est idéal. Vous pouvez ainsi voir vos élèves progresser, prendre confiance en eux et s'épanouir. Le routine n'existe pas et chaque journée est une nouveauté.
  • Par rapport à d’autres carrières, devenir instituteur ou institutrice est aussi l'occasion de profiter d’un poste avec une belle sécurité de l’emploi et avec des périodes de vacances et de repos (jours fériés, mercredi…) supérieurs à la plupart des actifs et des horaires attractifs.
  • C’est une profession aux contacts humains fréquents que ce soit avec les parents, les élèves, les collègues.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • S’occuper au quotidien d’enfants n’est pas de tout repos et choisir l’enseignement peut vite devenir épuisant : élèves en difficultés, difficiles... Il faut également penser à devoir gérer certains parents.
  • Une fois les heures de cours terminées, le travail ne s’arrête pas encore. Il faut corriger les copies, préparer les leçons suivantes, recevoir les parents, répondre aux questions...
  • Devenir professeur des écoles est également une passion qui prend beaucoup de temps sur sa vie personnelle. Une simple promenade peut vite soulever de nouvelles idées d’animation ou d’activité pour vos élèves.
     

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Techniques pédagogiques
  • Outils bureautiques
  • Programme de l'Éducation Nationale
  • Étapes du développement de l'enfant
  • Techniques de prévention et de gestion de conflits
  • Psychologie de l'enfant
  • Techniques d'animation de groupe

 

Savoir-faire

  • Définir un objectif d'apprentissages et établir la programmation des activités pédagogiques
  • Surveiller la ponctualité, l'assiduité des élèves aux cours, contrôler les justificatifs et informer les parents
  • Collecter des informations et préparer la leçon en séance (fiche de préparation, méthode d'apprentissage)
  • Vérifier la tenue d'une classe
  • Organiser l'espace pédagogique de la classe
  • Surveiller les élèves lors d'interclasses, activités périscolaires, internat et repas
  • Accueillir les élèves à leur arrivée en classe
  • Développer la démarche pédagogique et enseigner les savoirs fondamentaux (français, mathématiques, sciences, ...)
  • Adapter le déroulement des apprentissages selon les difficultés des élèves
  • Mesurer les progrès dans l'apprentissage de l'élève
  • Informer les familles, les équipes pédagogiques sur les modalités d'évaluation, résultats, difficultés ou comportements de l'enfant
  • Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)

 

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion professeur des écoles ?

Changer de métier au profit de celui de professeur des écoles n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de professeur des écoles, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que professeur des écoles mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test