Fiche métier Mécanicien de maintenance aéronautique

Quelles sont les missions du Mécanicien aéronautique ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Mécanicien aéronautique.

Mécanicien de maintenance aéronautique
Sommaire

    Métier de Mécanicien aéronautique

    Fan de mécanique, de nouvelles technologies et d'aviation, le mécanicien aéronautique est une pièce maîtresse de la sécurité aérienne. Si vous rêvez de vous reconvertir dans un un métier à haute responsabilité, devenir mécanicien de maintenance aéronautique va vous emballer. 

    Qu’est-ce qu’un mécanicien de maintenance aéronautique ?

    Dans l'aéronautique, une panne est toujours lourde de conséquences et pour les prévenir, nous pouvons compter sur les mécaniciens de maintenance aéronautique. De l'entretien des appareils (avions, hélicoptères ou drones) au contrôle technique en passant par les réparations en tout genre, la mécanique de ces appareils n’a aucun secret pour ce professionnel et heureusement puisque la vie de milliers de passages en dépend. 

    Chargé d'anticiper toute panne en amont ou en aval d'un vol, le mécanicien aéronautique doit savoir démonter, vérifier, réparer les différentes pièces dont il est en charge ainsi que contrôler leur état et leur conformité.

    Pour y parvenir, il doit respecter les consignes de sécurité, la documentation technique du constructeur ainsi que les délais d'immobilisation de l'appareil.

    Le mécanicien aéronautique travaille soit en plein air, directement sur la piste, soit en hangar. Il est recruté par des compagnies aériennes (la plupart du temps), des sociétés de maintenance aéronautique, des constructeurs aéronautiques ou encore par l'armée.

    Missions du mécanicien aéronautique

    Le mécanicien aéronautique doit être polyvalent et savoir maîtriser tous les aspects de son métier :

    • contrôle visuel des surfaces de l'aéronef
    • diagnostic grâce à divers instruments de mesures
    • vérification de l’état des systèmes mécaniques, hydrauliques, électriques ou électroniques
    • démontage des éléments défectueux, réparation et réglages nécessaires
    • tests et essais pour anticiper les pannes ou les détecter
    • établir la documentation technique et de traçabilité 

    Qualités pour devenir mécanicien d’entretien d’avions

    Disponibilité

    Le propre d’une panne étant son imprévisibilité, le mécanicien aéronautique doit se montrer disponible et donc accepter de travailler sur des plages horaires élargies. Les horaires de travail décalés et la nuit ne sont pas rares.

    Bonne condition physique

    Le métier de mécanicien impose souvent de travailler dans des positions inconfortables ou porter des charges lourdes. Cela impose d’avoir une bonne condition physique.

    Rigueur

    Un accident d’avion entraînant de lourdes conséquences, ce professionnel de la mécanique doit faire preuve d’une rigueur exemplaire d’autant qu’il est personnellement responsable de la qualité de ses vérifications et réparations. 

    Adaptabilité

    Avec les évolutions technologiques, le mécanicien doit disposer autant d’un attrait pour la mécanique et la technique que pour la technologie et surtout, faire preuve d’une grande curiosité pour ses évolutions.

    Formation pour devenir mécanicien d’avion

    Que ce soit en formation initiale ou dans le cas d’une reconversion professionnelle, les formations pour devenir mécanicien aéronautique sont nombreuses dont la maîtrise obligatoire de l’anglais.

    Niveau CAP

    • CAP aéronautique option systèmes, structure ou avionique

    Niveau bac

    • Bac professionnel aéronautique (option systèmes, avionique ou structure) 
    • Bac professionnel aviation générale
    • Mention complémentaire (MC) aéronautique, option avionique, avions à moteurs à pistons, avions à moteurs à turbines, hélicoptères à moteurs à pistons, ou hélicoptères à moteurs à turbines

    Niveau bac +2

    • BTS aéronautique
    • BTS Maintenance et exploitation des matériels aéronautiques 

    Niveau bac +3

    • Licence professionnelle techniques et maintenance aéronautique
    • Licence professionnelle équipements aéronautiques et spatiaux
    • Licence professionnelle propulsions aéronautique et spatiale

     

    Le Diplôme de technicien supérieur en maintenance aéronautique (TSMA) offre la possibilité aux titulaires de BTS ou DUT en électronique, maintenance industrielle, etc. de se spécialiser en aéronautique. 

    Dans le cadre de la formation continue, les mécaniciens en activité peuvent se former pour obtenir de nouvelles compétences, se spécialiser ou évoluer dans leur métier. 

    Pour ceux qui souhaitent se réorienter vers le métier de mécanicien d’entretien aéronautique, il est possible de préparer le bac professionnel aéronautique option systèmes, avionique ou structure, éventuellement complété d’une mention complémentaire (MC) du domaine de l’aéronautique en formation continue.

    Les grandes compagnies comme Air France mais également l’armée de l’air propose également leurs propres formations qui peuvent compléter ces diplômes.

    Salaire d’un mécano aéronautique  

    En tant que débutant, un mécanicien aéronautique touche un salaire mensuel autour de 1500 à 1600 euros bruts. Selon sa spécialisation et son évolution professionnelle, il pourra prétendre à une rémunération allant jusqu’à 3000 euros bruts après plusieurs années d'expérience.

    Tendances et évolutions de la profession

    L'accès au métier se fait assez rapidement car ce professionnel est  très recherché. L'armée recrute également massivement. 

    Un mécanicien aéronautique peut, après plusieurs années d'expérience, évoluer vers des postes de chefs d'équipe, de contrôleur qualité, de formateur ou bien intégrer un bureau technique.