Devenir sapeur pompier volontaire ou professionnel : Fiche métier

Quelles sont les missions du sapeur-pompier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de pompier.

Pompier
Sommaire

    Métier de sapeur-pompier

    Egalement appelé soldat du feu, devenir pompier est un rêve de nombreux petits garçons. Une vocation pour ces hommes et ces femmes qui s’engagent pour sauver des vies. Vous souhaitez devenir ce soldat du feu respecté de tous ?

    Découvrez la profession en détail : mission, salaire, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un sapeur-pompier ?

    Tout d’abord, il convient de distinguer 3 statuts différents :

    • Les pompiers volontaires représentant 80% des effectifs soit 195 000 hommes et femmes. Les SPV exercent à temps partiel en parallèle de leurs études ou de leur métier. Ils sont affiliés aux centres de secours communaux.
    • Les pompiers professionnels représentent quant à eux 15% des effectifs portant à 40 500 le nombre de SPP en France en 2017. Ce sont des fonctionnaires des collectivités territoriales, qui assurent l'ossature des Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS). Ils exercent à temps plein leur métier.
    • Les 5% de sapeurs-pompiers militaires regroupent :
      - 8 500  Sapeurs Pompiers de Paris recrutés par l’Armée de Terre. Ils défendent la capitale et 124 communes dans les départements de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.
      - 2 400 Marins Pompiers de Marseille intervenant en particulier sur les installations de la Marine et le sauvetage en mer et dépendant de la Marine Nationale
      - les unités militaires de la sécurité civile (UIISC) à Nogent-le-Rotrou, Brignoles et Corte : ces spécialistes des catastrophes naturelles et technologiques sont affectés au sein du ministère de l’intérieur.

    Les missions d’un pompier

    Bien qu’il existe plusieurs statuts, les missions d'un sapeur pompier restent identiques :

    • le secours aux victimes (70%) lors de malaises, brûlures et noyades en leur administrant les premiers soins et en les transportant à l'hôpital
    • les incendies de forêt, d'habitation ou de véhicule...
    • les accidents de la route : qu’ils soient routiers, ferroviaires, navals ou aériens, ils doivent apporter une assistance médicale, désincarcérer et transporter les blessés
    • les risques environnementaux : ils interviennent de plus en plus lors d'inondations, de marée noire, de pollution industrielle…

     

    Enfin, dans une moindre mesure, ils peuvent être appelés pour traiter des fuites de gaz, des pannes d'ascenseur, des nids de guêpes…

    Il lui arrive également d’assurer des missions de sensibilisation auprès d’hôpitaux, d’écoles et d’entreprises...

    Qualités requises pour devenir pompier

    Tout d’abord, être pompier est avant tout une vocation dont le courage et le dévouement sont les maîtres mots de ce métier.

    L’altruisme constitue une autre de ses qualités. En effet, il doit agir sans hésitation pour sauver la vie d’autrui quitte à se mettre soi-même en danger.

    Pour accéder et exercer ce métier compte tenu que le recrutement comprend des épreuves physiques et que les conditions de ce métier au quotidien sont parfois difficiles, de très bonnes aptitudes sportives sont nécessaires.

    De plus, il faut être solide psychologiquement afin de pouvoir surmonter toutes les situations même les plus périlleuses et dangereuses.

    Compte tenu qu’ils sont souvent les premiers à arriver sur les lieux d’un accident, les pompiers doivent faire preuve d’un sens de l’observation très développé et d’une extrême réactivité.

    Cette profession exige une grande disponibilité afin d’être prêt 24h/24h de jour comme de nuit pour les urgences

    Enfin, une bonne gestion du stress est également nécessaire.

    Devenir sapeur-pompier : formations et conditions

    Le recrutement des sapeurs-pompiers volontaires ou professionnels est soumis à des conditions d'aptitude médicale et physique auxquelles s’ajoutent d’autres modalités.

    Formations et conditions pour devenir sapeur pompier professionnel

    Pour devenir pompier professionnel (non officier), il convient de réussir le concours externe comprenant 3 épreuves (pré-admissibilité, admissibilité et admission) et de respecter les conditions ci-dessous :

    • Avoir au moins 18 ans
    • Etre de nationalité française (ou ressortissant européen sous certaines conditions)
    • Jouir de ses droits civiques
    • Etre titulaire d'un diplôme de niveau V (comme le brevet des collèges)
    • S'inscrire sur une liste d'aptitude en vue de la recherche d'un poste vacant
    • Suivre une formation initiale après le recrutement à condition de réussir le concours

    Le concours est également ouvert aux sapeurs pompiers volontaires depuis 3 ans minimum.

    Pour se présenter au concours et espérer accéder au grade de lieutenant et de capitaine, les candidats doivent justifier d'un diplôme au moins de niveau II (Bac+3) et de niveau (Bac+5).

    Formations et conditions pour devenir sapeur pompier volontaire

    Pour devenir pompier volontaire, il faut respecter les conditions suivantes :

    • Etre âgé de 16 ans minimum (avec un consentement écrit du représentant légal pour les mineurs) et de 21 ans minimum pour être officier
    • Résider légalement en France
    • Jouir de ses droits civiques
    • Être en situation régulière au regard des obligations du service national
    • Absence de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions
    • Adresser un dossier de candidature au SDIS de votre département
    • Suivre une formation initiale ainsi que d’une formation continue et de perfectionnement

    Les titulaires d’un diplôme au moins du niveau Bac+2 peuvent accéder au grade de lieutenant et les Bac+3 au grade de capitaine.

    Formations et conditions pour devenir pompier militaire

    Pour devenir sapeur-pompier militaire, il convient de se renseigner sur le processus de recrutement.

    Pour devenir sapeur-pompier de Paris, en plus d’avoir entre 18 et 25 ans, vous devez respecter d’autres conditions. Renseignements : https://www.pompiersparis.fr/fr/

    Pour devenir marin-pompier, consultez le site web : http://www.marinspompiersdemarseille.com/

    Pour intégrer une des 3 unités d’instruction et d'intervention de la Sécurité civile (UIISC), il faut être de nationalité française, avoir un casier judiciaire vierge, avoir 18 ans révolus et moins de 26 ans et être titulaire du brevet, d’un CAP ou d’un BEP.

    En savoir plus sur les UIISC

    Conditions pour devenir jeune sapeur pompier 

    Quel que soit le statut, il est conseillé de s’initier à ce métier, entre 11 et 18 ans, en devenant jeune sapeur-pompier (JSP).

    Salaire d’un pompier

    En moyenne, il avoisine 35 000€ brut par an mais il varie énormément en fonction de l’ancienneté et du statut du pompier :

    Le pompier volontaire reçoit des indemnités horaires en fonction de ses interventions et de son grade. Le montant de l’indemnité horaire de base est de 7,74€ pour un sapeur-pompier volontaire et 11,63€ pour un officier sapeur-pompier volontaire.

    Le salaire d’un pompier professionnel varie également selon le grade et l'échelon. Sa rémunération de base se situe entre 1 522€ et 3 800€ brut par mois (hors indemnités, heures supplémentaires et prime de qualification…).

    Le sapeur-pompier militaire bénéficie d’une rémunération selon son grade et selon une grille d’indice.

    Où travaille le sapeur-pompier ?

    Le soldat du feu exerce en caserne.

    En fonction de son statut, le pompier est employé par la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (Armée de terre), le Bataillon des marins pompiers de Marseille (Marine nationale) ou par les Services départementaux d'incendie et de secours.

    Tendances de la profession de pompier

    Pompier fait parti des métiers qui recrutent compte tenu que nous avons besoin au quotidien de ce héros qui sauve des vies.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti