Reconversion Croupier | Fiche métier

Quelles sont les missions du croupier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de croupier.

Devenir croupier
Sommaire

    Métier de croupier : missions

    Il est l’acteur incontournable des casinos ou des cercles de jeux privé. Que vous souhaitiez miser à la roulette, au poker texas ou au black jack, le croupier sera en charge de l’animation et de la supervision (respect des règles du jeu) des tables. Découvrez en détail ce métier du jeu passionnant afin de vérifier s’il correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion professionnelle. 

    Qu’est-ce qu’un croupier ?

    Le croupier est un professionnel des jeux d’argent chargé de superviser leur déroulement : roulette anglais black jack, boule, cartes, baccara, poker. 

    Accompagné par un chef de table et un chef de partie pour garantir la régularité du jeu son travail varie en fonction des jeux.

    Métier international qui se pratique dans tous les pays de la même façon, c’est une voie professionnelle formidable pour les passionnés de jeux qui souhaitent voir du pays s’ils savent parler plusieurs langues. 

    Le croupier travaille le plus souvent dans des établissements de luxe et doit donc satisfaire à une exigence de présentation. Il porte donc un uniforme et sait faire preuve d’une grande discrétion.

    Missions du croupier

    Ses tâches sont vastes. 

    Tout d’abord, avant l’arrivée des joueurs, il place tous les éléments qui permettront le bon déroulement du jeu. 

    Ensuite, il accueille les joueurs autour de la table en respectant à la lettre la réglementation du jeu (nous vous rappelons que les jeux d’argent sont très encadrés) et de l’établissement puis rappelle aux participants les règles. On dit aussi qu’il “ouvre la table”.

    Suivant le jeu qu’il anime, le croupier distribue les cartes, lance la bille ou manipule les jetons et les dés. Véritable showman, il doit rendre attractive la partie et ainsi inciter les joueurs à miser. Il fait les annonces qui rythment les parties du jeu et veille à ce qu'aucune infraction ne soit commise. La vidéo peut être utilisée en cas de doute.

    C’est également lui qui doit retenir les mises et calculer les gains ou les pertes tout en surveillant les tactiques ou tentatives de triche.

    Une fois la partie terminée, il ferme la table.

    Afin d’éviter la monotonie dans son activité, il change régulièrement de table et de jeu.

    Où exerce le croupier ?

    L'accès à ce métier est très réglementé : le candidat doit être âgé de 18 ans, posséder un casier judiciaire vierge et être inscrit sur les listes électorales ou appartenir à un pays membre de l'Union européenne. Par ailleurs, un agrément du ministère de l'Intérieur, accordé après enquête, et susceptible d'être retiré à tout moment, est obligatoire.  

    Il travaille principalement en horaires décalés : le soir, la nuit et le week-end. Il est recruté au sein des casinos ou des clubs de jeux.

    Tendances de la profession

    Avec des horaires contraignants et un métier relativement dur, peu de croupiers persévèrent dans cette voie. Par conséquent, il y a de nouvelles offres d’emploi en permanence (environ 200 par an). Métier à dominante masculine, les femmes sont recherchées car leur élégance et leur capacité à fidéliser le client sont très appréciées. 

    Actuellement, environ 3000 croupiers exercent dans les casinos français.

    Qualités requises pour devenir croupier

    • satisfaire à des exigences de présentation : port d’un uniforme, grande sobriété et discrétion qui sied à une atmosphère feutrée. 
    • être observateur et avoir une forte capacité de concentration
    • être à l’aise avec les chiffres afin de calculer rapidement gains ou pertes. 
    • avoir une bonne mémoire : en cas de litige, le croupier doit être capable de reconstituer entièrement un coup passé 
    • savoir gérer le stress et la pression
    • posséder de belles qualités humaines pour pouvoir animer efficacement sa table 
    • être en excellente forme physique : travail de nuit, longues heures passées debout, pression
    • parler couramment l’anglais et si possible une autre langue

     

    Ces qualités s’acquièrent avec le temps et l’expérience, jusqu’à devenir des automatismes. 

    Formations pour devenir croupier 

    Ainsi que nous l’avons énoncé plus haut, la profession de croupier est très réglementée. 

    Bien souvent, les casinos forment en interne leurs futurs croupiers et acceptent des candidats avec peu ou pas d’expérience. Donc si vous envisagez une reconversion en tant que croupier, vous pouvez postuler directement auprès d’un établissement. 

    Toutefois, il existe à présent un diplôme reconnu par l’Etat délivré uniquement par le groupe Cérus Casino Academy, école privée située à Paris, Lyon, Bordeaux, et Mulhouse. Cet établissement est le seul actuellement à avoir une reconnaissance RNCP pour sa formation de croupier international.

    Les tests d’entrée consiste en un test d’aptitude en calcul mental, ainsi qu’un test de motricité. 

    Cependant, cette formation a un coût relativement élevé : environ 3000 € pour deux mois de cours.

    D’autres formations existent également telles que celle délivrée par Boosty Poker pour devenir croupier poker.

    Évolutions possibles du croupier

    L’évolution classique d’un croupier après quelques années d’expérience est de devenir chef de table ou de partie puis inspecteur (responsable de la salle des jeux).

    Mais il peut également choisir de changer d’entreprises (taille, localisation géographique…)  aussi bien en France qu'à l'étranger.

    Enfin, ses savoirs-faires et compétences développés peuvent lui être très utiles pour exercer dans d'autres domaines comme le commerce.

    Salaire d’un croupier 

    En moyenne, il gagne entre 1500 € et 2000 € brut. A cela s’ajoutent les pourboires.

    Envie d’une reconversion en tant que croupier ?

    Avantages du métier de croupier 

    • Aucun diplôme n’est nécessaire pour débuter et vous êtes formé le plus souvent par l’établissement qui vous recrute
    • vous pouvez exercer partout dans le monde si vous maîtrisez plusieurs langues
    • vous pourrez frimer devant vos amis. Le métier de croupier car travailler dans un casino apporte forcément du prestige
    • si vous aimez l’adrénaline, vous serez servi
    • les pourboires peuvent être très généreux

    Inconvénients du métier

    • Vous allez travailler en décalé ce qui peut être parfois difficilement gérable avec une vie de famille
    • la rémunération est peu élevée

    Compétences de base indispensables

    Savoir

    • Procédures de contrôle des équipements de jeux
    • Caractéristiques des équipements de jeux
    • Réglementation des jeux et loteries
    • Techniques de communication
    • Normes de sécurité des espaces et des établissements recevant du public
    • Techniques de prévention et de gestion de conflits

     

    Savoir-faire

    • Renseigner un public, des usagers
    • Informer les clients sur le fonctionnement de l'établissement de jeux et surveiller les lieux (détection de risques, perturbations, ...)
    • Vérifier le fonctionnement des équipements de jeux et signaler les dysfonctionnements
    • Déclencher un réapprovisionnement
    • Consigner des données d'activité
    • Réaliser la maintenance de premier niveau des machines et équipements
    • Entretenir des locaux
    • Ranger des équipements de jeux

     

    (Source: ROME Pôle Emploi)

    Par où commencer sa reconversion ?

    Changer de métier au profit de celui de croupier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Même si le métier de croupier peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

     

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test