Actuaire | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’actuaire ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’actuaire.

Actuaire | Fiche métier

Métier d’actuaire

Spécialiste de l’évaluation des risques, en particuliers financiers, l’actuaire se retrouve particulièrement dans le monde de l’assurance. Si vous souhaitez faire une reconversion professionnelle et vous orienter vers ce métier, cette fiche métier est faite pour vous.

Qu’est-ce qu’un actuaire ?

Si vous avez une certaine appétence pour les chiffres et les statistiques, le métier d’actuaire pourrait vous convenir. En effet, bien que méconnu, l’actuaire est un professionnel qui évolue au cœur du secteur assurance en participant à l’élaboration du prix auquel un produit d’assurance doit être payé.

Que cela signifie-t-il ? En gros, que l’actuaire évalue des risques, notamment financiers, grâce à des études statistiques spécifiques afin d’en ressortir le coût que devront payer les adhérents tout en optimisant la rentabilité de l’activité de son organisation.

Mais cela ne s’arrête pas là puisque son rôle sera également essentiel pour négocier un contrat, partager les risques en coassurance ou réassurer le risque auprès d’une autre compagnie d’assurances.

Enfin, l’actuaire participe activement à la gestion financière des fonds placés en épargne, relatifs aux cotisations.

Un actuaire est donc un professionnel de l’évaluation, de la modélisation et de la gestion des risques dans leurs dimensions économiques, assurantielles, financières et sociales.

Missions de l’actuaire

Un actuaire exerce main dans la main avec d’autres professionnels tels que les analystes financiers, les juristes ou les chefs de projet et se voit confier une multitude de missions.

Tout d’abord, l’actuaire est en charge de l’élaboration du tarif et des contrats des produits d’assurance ou des produits bancaires que ceux-ci s’adressent à des particuliers ou des professionnels (assurance auto, habitation, multirisque…) . Les produits d’assurance-vie font également partie de ses attributions. Son objectif lors de cette réflexion et de cette rédaction consiste à définir le barème de tarification des primes versées de sorte à optimiser la rentabilité de la compagnie. Pour y parvenir, ce mathématicien dans l’âme joue en permanence avec les statistiques, les probabilités et les données.

Une fois ces contrats actés par la direction, l’actuaire devient conseiller puisqu’il accompagne les équipes commerciales pour leur expliquer les avantages à commercialiser tel ou tel produit. En retour, il récolte des informations terrain importantes sur les consommateurs.

Son rôle ne s’arrête pas là puisque l’actuaire peut être sollicité dans l’établissement de contrat de coassurance où il faut négocier la garantie d’un risque important nécessitant l’intervention de plusieurs compagnies, ou de réassurance qui ne couvre que la prise en charge partielle de risques.

Enfin, l’actuaire devient un atout indispensable aux équipes de direction pour les aider dans leurs prises de décision stratégiques et leur garantir leur solvabilité et leur rentabilité. 

Où exerce l’actuaire ?

Généralement, l’actuaire est salarié au siège d’une compagnie d’assurances et se déplace régulièrement entre les régions en particulier en raison de leur rôle de conseil aux équipes commerciales.

Mais, il peut aussi travailler pour des caisses de retraite ou de prévoyance, des groupes financiers, des banques, des sociétés de bourse ou encore des services d’études économiques dans les grandes entreprises.

Ses activités peuvent alors se diversifier dans la cotation des taux de prêts, le montant des indemnités de remboursement anticipé ou encore l’estimation du TAEG.

Tendances de la profession

Le domaine de l’actuariat est un véritable vivier d’emplois car la profession est de plus en plus sollicitée. En effet, les actuaires restent peu nombreux en France et les jeunes actuaires fraîchement diplômés n’ont ainsi aucun mal à trouver un poste rapidement.

Les perspectives d'évolution à des postes à responsabilité se révèlent considérables et le taux de chômage est quasi nul.

La profession étant organisée au niveau national et international, ce métier offre de belles opportunités d’expatriation.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités pour devenir actuaire

Forte appétence pour les chiffres

Expert des statistiques, des probabilités et des données, un actuaire doit de toute évidence posséder d’excellentes connaissances en maths, analyse financière mais pas seulement. Sa manipulation au quotidien de nombreux logiciels lui impose la maîtrise de langages de programmation tels que Python, Spark…

Bon niveau d’anglais

Le déploiement international des plus grandes structures impose à l’actuaire de bien maîtriser l’anglais. D’autant plus s’il souhaite s’expatrier.

Sens de l’analyse et de synthèse

Manipuler les chiffres est une chose. Savoir les faire parler en est une autre. L’esprit d’analyse de l’actuaire et son esprit critique sont donc deux atouts indispensables de ce professionnel. Évidemment, ces qualités sont à mettre en parallèle de sa rigueur et son organisation pour être réellement efficaces. 

Bon sens relationnel

Comme nous l’avons souligné, l’actuaire ne travaille pas seul. Il doit donc savoir faire preuve d’un excellent sens du relationnel et de très bonnes capacités de communication.

Formation pour devenir actuaire

Pour exercer dans ce métier, il est nécessaire d’obtenir un niveau BAC +5 minimum. Si vous voulez devenir actuaire, il existe plusieurs formations pour y parvenir mais dans tous les cas, ce métier extrêmement technique demande une solide formation reconnue par l’institut des actuaires.

Formation initiale

Cursus accessible sur concours BECEAS

Pour accéder au métier d’actuaire, 5 formations sont accessibles sur un concours commun (le CEAS ou Concours des Ecoles d’Actuariat et Statistiques). Accessible aux étudiants sortant d’une classe préparatoire scientifique ou ayant validé au moins 2 années de licence scientifique, ce concours permet d’intégrer : 

  • l’ISFA : l’Institut de sciences financières et d’assurance de Lyon,
  • le DUAS : Diplôme universitaire d’actuaires de Strasbourg
  • l’EURIA : l’Euro Institut d’actuariat de Brest
  • le cursus actuariat de l’Université Paris-Dauphine à Paris
  • l’ISUP : l’Institut de statistique de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris

Cursus accessibles via des Grandes Ecoles

Particulièrement sélectifs, 3 établissements permettent de suivre une formation initiale au métier d’actuaire :

  • le Collège des Ingénieurs,
  • l’ENSAE ParisTech, et
  • l’ESSEC filière Actuariat ESSEC-ISUP

Formation continue

Si vous envisagez une reconversion en tant qu’actuaire, sachez que vous pouvez le tenter en suivant une autre branche que celle ci-avant. Celle-ci est assez longue mais permet notamment aux salariés des secteurs de la banque et de l’assurance de se perfectionner dans cette voie :

  • L’ISUP, Institut de statistique de Sorbonne université, délivre le DU en science actuarielle, un cursus d'un an en formation continue pour des titulaires d'un bac + 2
  • le master actuariat du Cnam 
  • le CEA (Certificat d'Expertise Actuarielle) de l'Institut du risk management (IRM) qui s'adresse à des cadres supérieurs ayant au moins 2 ans d'expérience professionnelle et titulaire d'un master 2 ou d’un diplôme d'une école d’ingénieurs ou de commerce à dominante scientifique

Salaire d’un actuaire  

La profession d’actuaire fait partie des métiers les mieux payés de France. Ainsi, le salaire d’un actuaire débutant est compris entre 39 000€ et 45 000€ brut par mois. Avec l’expérience, ce salaire peu grimper jusqu’à atteindre les 120 000€ brut par an. 

En France, la moyenne de rémunération d’un actuaire est de 6000€ brut par mois.

Évolutions possibles de l’actuaire

Le jeune actuaire fraîchement diplômé ne commence pas directement à ce poste mais plutôt en tant que chargé d’études actuarielles pendant 1 à 3 ans. Il deviendra ensuite actuaire junior et pourra intégrer le siège des plus grandes compagnies.

Au fil des années et de son expérience, l’actuaire senior pourra prétendre à des postes à responsabilités tels que Responsable d’un Service Actuariat, Responsable Gestion Actif-Passif, Directeur administartif et financier.

MAis il peut également choisir de changer de métier tout en restant dans la finance en devanant Data Scientist, Analyste financier ou encore Data Analyts.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test