Courtier en assurances | Fiche métier détaillée

Quelle sont les missions d’un Courtier en assurances ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Courtier d’assurances.

Courtier d’assurances
Sommaire

    Métier de Courtier en assurances

    Véritable négociateur, le courtier en assurance propose des contrats d’assurance les plus adaptés à ses clients en fonction de leurs besoins.

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un courtier d’assurances ?

    A ne pas confondre avec l’agent général d’assurance, le courtier en assurances ou broker agit en qualité d’intermédiaire entre un client final et une compagnie d’assurances afin de définir ses besoins d’assurances et lui proposer les solutions d’assurance les plus adaptés.

    Contrairement à l’agent général, le courtier peut transiger avec de nombreuses compagnies différentes afin de trouver le contrat le plus pertinent.

    Indépendant de toute société d'assurance ou de mutuelle, le courtier négocie le contrat le mieux adapté après avoir analysé les besoins et les risques à couvrir de son client. Il fait ainsi jouer la concurrence au profit de son client. 

    Bien sûr, une fois le contrat signé, le courtier assure le suivi et accompagne l'assuré dans ses démarches en cas de sinistre. 

    Enfin, le courtier d’assurance assure la prospection de nouveaux prospects pour développer son affaire. 

    Commerçant indépendant, le courtier peut créer son cabinet ou a aussi la possibilité de racheter un portefeuille de courtage.

    Missions du courtier en assurances 

    • Analyse les besoins de ses clients : il étudie la situation dans laquelle ils se trouvent et cible leurs besoins.
    • Connaît parfaitement les produits proposés et la législation
    • Conseille ses clients : après avoir fait un bilan de la situation de son client, le courtier en assurance propose des solutions adaptées à ses besoins et à son budget 
    • Représente ses clients auprès des compagnies d'assurance afin de faire valoir leurs intérêts en cas de sinistre ou de demander l'élaboration de nouveaux contrats pour des clients ayant des besoins spécifiques
    • Négocie les meilleurs tarifs et prestations possible en faisant jouer la concurrence entre compagnies d'assurance.
    • Accompagne ses clients dans leur évolution en adaptant leurs contrats en cas de changement de situation ou de besoin

    Réglementation du courtier en assurances 

    Immatriculation au registre du commerce et des sociétés

    Le courtier en assurances est un commerçant et en tant que tel, il  doit s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS).

    Capacité professionnelle

    Pour pouvoir commencer cette activité, il est indispensable de justifier d'une capacité professionnelle de niveau I – IAS (Intermédiaires en assurances) qu’il est possible d'obtenir de 3 manières différentes (article R512-9 du Code des assurances) :

    • Formation : stage d'au moins 150 heures dans une entreprise d'assurances, un établissement de crédit, un courtier ou un organisme de formation et être titulaire d’un bac +2 minimum.
    • Expérience professionnelle dan le domaine d'au moins 4 ans pour un salarié non cadre ou un travailleur non salarié, et de 2 ans minimum pour un cadre.
    • Diplôme de niveau Master, ou de niveau Licence avec une spécialité Finances, banques, assurances.

    Obligations d'assurance et/ou de garantie financière

    L'article L512-6 du code des assurances impose aux courtiers de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle afin de les protéger contre les risques liés à leur activité.

    Inscription à l’ORIAS

    L'inscription au registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance est obligatoire pour commencer une activité de courtier en assurances (article L512-1 du code des assurances), sous peine de sanctions.

    Qualités requises pour devenir Courtier en assurances

    Fibre commerciale

    Il doit réussir à convaincre les prospects en proposant les solutions qui leurs correspondent. Son relationnel et sa connaissance des produits sera un atout auprès de ses prospects et de ses clients. 

    Polyvalence et organisation

    Organisation, polyvalence et autonomie sont des compétences indispensables à ce professionnel car il traite des opérations et des demandes très diverses et côtoie des interlocuteurs nombreux et variés.

    Bonne connaissance de l’assurance

    Le courtier se doit de pouvoir comprendre chaque problématique client afin de leur apporter des solutions adaptées.

    Les formations pour devenir Courtier en assurances

    Formation initiale

    Pour acquérir la capacité professionnelle de niveau I, plusieurs solutions de formation initiale sont accessibles après une Bac+2 :

    Niveau Bac +2 :

    • BTS assurance, banque, management des unités commerciales ; 
    • DUT carrières juridiques, techniques de commercialisation ; 
    • DEUST banque organismes financiers et de prévoyances

    Niveau Bac +3 :

    Licence Professionnelle Banque et assurance

    Niveau Bac +4/5 :

    • Diplôme d’Ecole Supérieur de Commerce
    • Master spécialisé en finance

    Formation continue

    Devenir courtier en assurances par la voie de la formation continue des adultes est également possible en préparant le CQP chargé de clientèle ou le CQP gestionnaire Assurances de personnes de l’ESA (Ecole supérieure d’assurances).

    Salaire d’un Courtier d’assurances 

    Le salaire d’un courtier est très variable puisqu’il touche une commission différente selon les affaires qu’il traite et les compagnies avec lesquelles il collabore.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti