Gestionnaire de patrimoine | Fiche métier

Quelles sont les missions du gestionnaire de patrimoine ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de gestionnaire de patrimoine.

Gestionnaire de patrimoine
Sommaire

    Métier de gestionnaire de patrimoine

    Spécialiste de l'investissement sur mesure, un gestionnaire de patrimoine conseille et oriente ses clients en choix d’investissements financiers afin de leur faire fructifier leur patrimoine.

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un gestionnaire de patrimoine ?

    Le métier de gestionnaire de patrimoine est également connu sous plusieurs appellations : conseiller en gestion de capitaux, conseiller en gestion de patrimoine, conseiller en placements et investissements financiers, conseiller patrimonial, gestionnaire de capitaux, gestionnaire de fortune.

    Ce professionnel conseille et réalise des placements financiers pour des clients, particuliers ou professionnels, généralement fortunés. 

    Dans un premier temps, il effectue un bilan de leur situation fiscale et patrimoniale : liquidités disponibles, placements en cours (assurance vie, actions, PEA...), salaire et rentrées d'argent, patrimoine immobilier, montant des impôts, situation familiale et matrimoniale... 

    Ensuite, en fonction de leurs attentes et de leurs projets, le conseiller patrimonial leur propose divers placements financiers, tels que des placements boursiers ou immobiliers, des assurances-vie, des solutions de retraites ou de prévoyance…

    Pour chaque placement,  il détaille les contraintes juridiques et fiscales et fait une projection des gains espérés.

    Enfin,  il négocie avec les organismes les conditions de réalisation et suit l'exécution des ordres de placement.

    Missions d’un gestionnaire de patrimoine

    Les missions d’un conseiller en gestion de patrimoine sont les suivantes :

    • Analyser la situation financière d'un client
    • Définir ses besoins 
    • Évaluer son patrimoine 
    • Réaliser une étude patrimoniale
    • Déterminer une stratégie de placement
    • Optimiser le patrimoine de son client sur le long terme
    • Le conseiller dans ses démarches juridiques et fiscales
    • Etablir et vérifier les justificatifs de placement et rapports de rentabilité de produits financiers
    • Réaliser un suivi des dossiers 
    • Orienter un client vers un notaire, un avocat ou un gérant de portefeuille
    • Développer un portefeuille clients et prospects

    Où exerce le gestionnaire de patrimoine ?

    Le conseiller en placements et investissements financiers exerce au sein d'un établissement bancaire, d'une société spécialisée, d'une société d'assurances ou d'un office notarial.

    Certains professionnels travaillent en libéral en intégrant un cabinet de conseil ou en créant leur propre cabinet.

    Son activité se déroule au bureau et à l’extérieur, en rendez-vous de clientèle. 

    Tendance de la profession

    Le métier de gestionnaire de patrimoine s’est développé au fil des années. 

    Même si des opportunités s'ouvrent aux jeunes diplômés, le marché de la gestion de patrimoine est assez concurrentiel. 

    En effet, des professionnels du droit, de la fiscalité et de l'économie se sont lancés dans cette branche. 

    Par exemple, les avocats, les notaires, les experts-comptables ou les conseillers de clientèle sont capables de conseiller leurs clients dans la gestion de leur patrimoine.

    Qualités requises pour devenir gestionnaire de patrimoine

    Pour devenir gestionnaire de fortune, plusieurs qualités et compétences sont indispensables :

    • connaissances en économie, finance, fiscalité et droit
    • capacités à développer et à fidéliser sa clientèle
    • se tenir au courant des réglementations fiscales, de l'évolution de l'immobilier, des cours de marché et de l'actualité économique et financière... 
    • maîtrise de l’anglais voire d’une troisième langue
    • être à l’aise avec les chiffres et les données
    • rigueur
    • capacité d’’écoute
    • sens de la prise d’initiative pour prendre les bonnes décisions au bon moment 
    • réactivité
    • sens de la persuasion

    Formations pour devenir gestionnaire de patrimoine

    Le métier de conseiller patrimonial nécessite une formation de niveau bac + 5 en gestion du patrimoine, droit ou banque/finance. 

    Formation initiale

    Niveau bac + 5

    • Master droit des assurances 
    • Master droit privé spécialité gestion de patrimoine privé
    • Master finance
    • Master monnaie, banque, finance et assurance
    • Master gestion de patrimoine 
    • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG)
    • Diplôme de Science Po section économie
    • Diplôme d'école de commerce

    Niveau bac + 6 

    • Mastère spécialisé gestion de patrimoine et gestion privée
    • Mastère spécialisé gestion patrimoniale et financière 
    • ...

    Formation continue

    L’ESCP Paris propose un mastère spécialisé gestion internationale de patrimoine aux professionnels titulaires d’un bac+4 ou +5 ayant 3 ans minimum d’expérience professionnelle.  

    D’autres écoles comme la Brest Business School ou l’ESG Finance proposent des formations professionnelles.

    Évolutions possibles d’un gestionnaire de patrimoine 

    Après quelques années d'expérience, le conseiller en gestion de capitaux gère des clients plus fortunés. 

    Il peut également former le personnel des agences en matière d'investissement financier, prendre la direction d'un service ou d’un département spécialisé dans la gestion des grandes fortunes ou bien s’orienter vers l'encadrement d'une agence ou d'une succursale. 

    Grâce à sa renommée, il peut se mettre à son compte en créant sa propre société de gestion de patrimoine.

    Salaire d’un gestionnaire de patrimoine 

    Le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine débutant avoisine les 2 500€ bruts par mois. 

    Avec quelques années d'expérience et en fonction de ses résultats, il peut espérer doubler son salaire et toucher jusqu’à 6000€.

    Sa rémunération est généralement constituée d'un fixe et d'une part variable (commissions ou primes).

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti