10 métiers pour aider les personnes en situation de handicap

Sommaire

    Dévoué(e), animé(e) par l’envie d’aider autrui, patient(e) et pédagogue, vous souhaitez travailler avec des personnes en situation de handicap.
    Cependant, vous ne savez pas vers lequel vous orienter ?
    Découvrez 10 métiers du handicap qui devraient correspondre à votre profil et à vos attentes.

    10 métiers pour travailler avec des personnes handicapées

    Accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH)

    L’AESH facilite, favorise et participe à l’autonomie des enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap dans leurs activités d’apprentissage, leurs activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs. 

    Salaire : le SMIC pour un débutant et jusqu'à 1 700€ bruts avec l’expérience. Des primes et indemnités s’ajoutent à la rémunération pour les agents contractuels de la fonction publique.

    Qualités : aimer le contact avec les enfants, patience, force morale, pédagogie, empathie, sens de l’écoute...

    Formation : être titulaire du diplôme d'Etat d'accompagnement éducatif et social (DEAES) option Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.

    Découvrez la fiche métier d’AESH

    Aide Médico-Psychologique (AMP)

    Également appelé accompagnant éducatif et social, l’aide médico-psychologique accompagne les personnes handicapées ou dépendantes dans leurs missions du quotidien (toilette, repas, déplacements, tâches ménagères ou administratives). 

    Elle met également en place des activités d’éveil et les accompagne dans leurs loisirs et leurs sorties tout apportant soutien et réconfort.

    Salaire : le SMIC pour un débutant du secteur public et jusqu'à 1 900€ bruts en fin de carrière.

    Qualités : bonnes conditions physiques, force mentale, rigueur, patience, empathie, sens de l’écoute...

    Formation : être titulaire du DEAES spécialité accompagnement de la vie en structure collective.

    Découvrez la fiche métier d’AMP

    Animateur socioculturel

    L’animateur socioculturel peut intervenir auprès des personnes en situation de handicap dans des centres spécialisés. 

    Son rôle est de faciliter leur expression, leur créativité et leur socialisation afin de favoriser leur épanouissement.

    Salaire : il oscille entre le SMIC € et 2 600€ bruts par mois en fonction du lieu d’exercice et de l'expérience de l’animateur socioculturel. 

    Qualités : sens du contact, pédagogie, patience, diplomatie, motivation, dynamisme, sens des responsabilités…

    Formations : BAPAAT, BPJEPS spécialité animateur, DEJEPS ou DESJEPS spécialité animation socio-éducative ou culturelle...

    Découvrez la fiche métier d'animateur socioculturel

    Auxiliaire de vie scolaire

    L’auxiliaire de vie scolaire intervient au quotidien pour accompagner les enfants en situation de handicap ou présentant un trouble de santé invalidant. 

    Il s’occupe de la scolarisation, de la socialisation et de la sécurité des élèves, essentiellement dans des établissements scolaires accueillant des enfants handicapés.

    Salaire : il avoisine 1 150€ bruts pour un temps partiel d'environ 20 heures.

    Qualités : dévouement total aux enfants suivis, force morale, empathie, patience, pédagogie...

    Formation : être titulaire d’un baccalauréat (ou d’un diplôme équivalent), du DEAES ou bien avoir travaillé au moins 9 mois dans le domaine de l’accompagnement de personnes en situation de handicap.

    Découvrez la fiche métier d'auxiliaire de vie scolaire

    Auxiliaire de vie sociale (AVS)

    L’auxiliaire de vie sociale assiste et aide entre autres des personnes handicapées à accomplir des actes de la vie courante (préparation des repas, aide à la toilette, réalisation des tâches ménagères...) afin de les maintenir à leur domicile. 

    Elle les accompagne également dans leurs déplacements extérieurs (promenades, sorties…) et leur propose des divertissements (lecture, jeux...).

    Salaire : il est proche du SMIC en début de carrière et grimpe de plusieurs centaines d’euros en fonction des compétences et de l’expérience de l’AVS.

    Qualités : envie d’aider autrui, organisation, patience, empathie, bonne condition physique, discrétion…

    Formation : bien que la profession d’AVS soit accessible sans diplôme, le suivi d’une formation est fortement conseillé. Il est possible de préparer le DEAES spécialité accompagnement de la vie à domicile, le bac pro ASSP option A : à domicile ou le titre professionnel assistant de vie aux familles...

    Découvrez la fiche métier d'AVS

    Educateur spécialisé 

    Un éducateur spécialisé ou une éducatrice spécialisée accompagne au quotidien notamment des personnes ayant un handicap physique ou mental. 

    Son objectif est de contribuer à leur développement et à leur épanouissement ainsi que de favoriser leur insertion sociale.

    Salaire :  un éducateur spécialisé gagne entre le SMIC et 2 400€ par mois et un éducateur spécialisé principal entre 1700 et 2600€.

    Qualités : envie d’aider les autres, empathie, résistance au stress, sens de l’observation, créativité...

    Formation : diplôme d'état d’éducateur spécialisé (DEES)

    Découvrez la fiche métier d'éducateur spécialisé 

    Ergothérapeute

    Sur prescription médicale, un ergothérapeute aide les personnes âgées ou souffrant d'un handicap à apprendre ou réapprendre les gestes de la vie quotidienne.

    Dans ce cadre, il propose différentes solutions d'aménagement (appareillages, dispositifs de télésurveillance médicale, aides techniques, animalières ou technologiques…) au domicile de son patient, sur son lieu de travail ou dans son véhicule. 

    Egalement, il met en place des techniques de rééducation adaptées à chaque patient afin qu’il réapprenne certains gestes de la vie quotidienne comme s'habiller, se nourrir, se laver, faire le ménage, ouvrir sa porte...

    Salaire : dans le public, le traitement d’un ergothérapeute dépend de son grade et de son échelon : en moyenne 1 500€ bruts en début de carrière et 2 300€ par mois en fin de carrière. A cette rémunération brute, s'ajoutent diverses indemnités et primes. Les salaires dans le secteur privé sont un peu plus élevés.

    Qualités : sens du contact, de l’écoute et de la psychologie, patience, créativité...

    Formation : diplôme d'État d’ergothérapeute accessible par la formation initiale, la formation continue ou la VAE. 

    Découvrez la fiche métier d'ergothérapeute

    Kinésithérapeute

    Agissant essentiellement sur prescription médicale, le masseur-kinésithérapeute, plus connu sous le nom de kiné, manipule le corps de ses patients pour les soulager de leurs douleurs et rééduquer leurs fonctions physiques.

    A partir du diagnostic médical et de l’examen des radiographies, puis de son examen clinique, il utilise différentes techniques de massages et de gymnastique médicale manuelle ou instrumentale.

    Salaire : sa rémunération dépend de son statut, de son lieu d’exercice et de son expérience : de 1 600€ à 3 000€ bruts par mois pour un kiné exerçant à l'hôpital et 3 500€ en moyenne en libéral.

    Qualités : maîtrise des techniques de massages et de gymnastique médicale manuelle ou instrumentale, rigueur, habileté, précision, sens de l’écoute, excellente condition physique, disponibilité... 

    Formation : diplôme d'Etat de masseur kinésithérapeute qui s’obtient après une formation de 4 ans accessible après une première année de licence en Biologie, après une première année de licence en STAPS, avec une licence option "Accès Santé" ou avec un parcours spécifique "Accès Santé"... Ce diplôme peut également se préparer dans le cadre d’une formation continue.

    Découvrez la fiche métier de kinésithérapeute

    Moniteur-éducateur

    Sous la responsabilité d’un éducateur spécialisé, un moniteur-éducateur a un rôle d’animation, de prévention et d’éducation auprès de personnes en situation de handicap. Il peut également intervenir auprès des personnes âgées dépendantes, d'enfants ou d’adolescents souffrant de troubles comportementaux, familiaux ou sociaux...

    Il effectue aussi bien un accompagnement au quotidien (repas, toilette, démarches administratives…) auprès des personnes que la mise en place d’activités éducatives ou de loisirs. 

    Salaire : un moniteur-éducateur touche entre 1 600€ et 2 400€ par mois et un moniteur-éducateur principal entre 1700 et 2600€.

    Qualités : disponibilité, capacité d’adaptation, sens de l’écoute, organisation...

    Formation : diplôme d'État de moniteur éducateur (DEME).

    Découvrez la fiche métier de moniteur-éducateur

    Psychomotricien

    Spécialiste des troubles psychomoteurs, le psychomotricien travaille avec des personnes handicapées mais également avec des enfants ou des personnes âgées. 

    Grâce à un bilan psychomoteur, il met en place des exercices et des ateliers de rééducation adaptés au profil du patient, à son âge, ainsi qu’à ses troubles.

    Salaire : il varie en fonction de son lieu d’exercice et de son expérience ainsi que de son grade et de son échelon dans la fonction publique : entre 1 750€ et 2 880€ bruts (hors primes et indemnités) environ en hôpital et jusqu'à 3 000€ en libéral. 

    Qualités : sens relationnel, empathie, patience, compréhension, écoute, pédagogie, diplomatie, sens de l’observation.... 

    Formation : diplôme d’État en Psychomotricité accessible en formation initiale ou en formation continue.

    Découvrez la fiche métier de psychomotricien


    Publié le 27 Déc. 2020 , et mis à jour le 08 Avr. 2021