Fiche métier Auxiliaire de Vie à domicile

Quelles sont les missions de l’Auxiliaire de Vie Sociale ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’AVS.

Auxiliaire de Vie Sociale ou AVS : un métier en forte croissance

Métier d’Auxiliaire de Vie Sociale ou AVS

L’Auxiliaire de Vie Sociale ou auxiliaire de vie à domicile intervient au quotidien pour maintenir des personnes fragilisées, dépendantes, handicapées ou ayant des difficultés sociales, à rester à leur domicile. Découvrez le métier d’AVS en détail : mission, formation, salaire, débouchés, vous saurez tout.

Qu’est-ce qu’un auxiliaire de vie à domicile ?

En France, plus de 175 000 auxiliaires de vie exercent au quotidien avec une forte majorité de femmes (91%). C’est un métier qui recrute énormément et continuera dans les années à venir, en cause principale : le vieillissement de la population.

Bien que cette profession soit relativement éprouvante, elle n’en reste pas moins un métier de vocation passionnant de par sa forte dimension humaine.

Les publics auprès desquels intervient l’auxiliaire de vie sociale ou l’AVS sont variés : enfants, familles, personnes âgées, malades ou handicapées et souvent dans des situations difficiles. En effet, le quotidien de ce professionnel consiste avant tout à assister des  personnes fragilisées, en situation de dépendance, ayant des difficultés passagères ou permanentes dues à la maladie, à un handicap, des difficultés sociales… et ayant besoin d’une aide pour accomplir les actes de la vie ordinaire ou de soins réguliers.

Par ses actions, l’AVS contribue non seulement à la sauvegarde de l’autonomie et au maintien à domicile mais également à la lutte contre l’exclusion sociale au travers de sortie notamment. 

Véritable épaule sur laquelle se reposer, l’Auxiliaire de vie sait devenir une confidente, un soutien moral et un véritable réconfort pour ces personnes en difficulté.

L’auxiliaire de vie sociale travaille souvent à temps partiel tôt le matin au lever ou tard le soir au coucher (moment de la toilette et des repas en priorité) et les week-ends ou les jours fériés. 

Les missions d’une Auxiliaire de vie Sociale ?

  • aider à se lever, préparer les repas, aider à la toilette, assurer les tâches ménagères quand les personnes sont trop lourdement handicapées ;
  • accompagner la personne dans ses déplacements extérieurs et la divertir (promenade, lecture, spectacles…) afin de lui faire garder un contact avec le monde extérieur ;
  • stimuler, soulager et apprendre à faire les gestes du quotidien aux personnes qu'il aide ;
  • se préoccuper du confort de son patient : régler le fauteuil, rehausser son oreiller, faire son lit, sécuriser l’environnement de ce dernier ;
  • s'occuper des tâches administratives (factures, déclaration d'impôt, etc.). 
  • jouer le rôle d’assistant médical en s’assurant de la bonne prise des médicaments, en vérifiant si la personne se sent bien ou ne présente pas de signe de faiblesse ;
  • assurer un soutien moral et apporter du réconfort.

Où travailler en tant qu’Auxiliaire de Vie ?

Les lieux d’exercices sont multiples puisque le professionnel peut exercer son métier aussi bien dans le secteur privé que public, intra-hospitalier ou extra-hospitalier. 

Le débouché principal pour une auxiliaire de vie est les associations d'aide à domicile et les collectivités locales.

Quelques particuliers peuvent également embaucher directement des auxiliaires.

Tendances de la profession 

Avec une dépendance en forte croissance, le maintien à domicile devient indispensable et les besoins en Auxiliaire de Vie Sociale qualifiés sont croissants. Ce métier ne présente donc aucune difficulté de recrutement et offre de fortes opportunités professionnelles. 

Formations Auxiliaire de Vie 

Devenir Auxiliaire de Vie est encore accessible sans diplôme si vous avez de l’expérience dans le domaine mais la profession se développant, elle tend à se professionnaliser. Ainsi, pour y accéder, le suivi d’une formation est fortement conseillé afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’auxiliaire de vie.

Formation initiale

Niveau CAP

  • DEAES - diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social spécialité accompagnement de la vie à domicile. Accessible dès la 3e, il se prépare en un an.
  • CAP assistant technique en milieux familial et collectif.  Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans et prépare à exercer dans les services techniques de structures collectives publiques ou privées (maisons de retraite par exemple), ou chez les particuliers par l'intermédiaire d'un organisme prestataire.
  • MC aide à domicile. Accessible après le CAP assistant technique en milieux familial et collectif, il se prépare en 1 an et permet de compléter ce CAP.

Niveau BAC

  • Bac professionnel accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) option A : à domicile. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième ou en 2 ans après. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
  • Bac pro services aux personnes et aux territoires. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième ou en 2 ans après. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Formation continue

Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir AVS par la voie de la formation continue en préparant la plupart des diplômes cités ci-dessus mais également le titre professionnel assistant de vie aux familles proposé par l'AFPA.

De nombreuses formations non certifiantes sont également proposées par divers organismes. 

Découvrez les formations Auxiliaire de Vie Sociale

Formation au Titre Professionnel Assistant de Vie aux Familles - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

Qualités pour devenir Auxiliaire de Vie

Avoir envie d’aider son prochain

Non, le métier d'auxiliaire de vie ne se résume pas à la réalisation de tâches bien précises. La dominante de la fonction est tout de même l’humain, la personne en difficulté qu’il faut accompagner et soutenir dans la difficulté tout en faisant qu’elle se sente le mieux possible.

Être organisé

L’AVS gère elle-même ses journées et chaque patient fait l’objet d’un suivi différent. Elle doit donc savoir être organisée et rigoureuse pour mener ses tâches dans les meilleures conditions et dans un temps imparti. Elle doit donc également savoir faire face aux aléas et s'adapter.  

Faire preuve de patience et d’empathie

En contact quotidien avec des personnes subissant des difficultés plus ou moins importantes, l’AVS doit savoir faire preuve d’écoute, de patience et d’empathie. Mais il lui faudra également savoir observer pour apporter une aide précieuse au personnel médical ou à  l’entourage.

Être en bonne forme physique

Le métier d’AVS demande une bonne condition physique. En effet, il faut d’une part pouvoir déplacer les patients qui peuvent parfois être corpulents mais également faire preuve d’une grande disponibilité. C’est un métier qui laisse peu de temps mort et impose un travail souvent en décalé : tôt ou tard, week-end, jours fériés…

Être discret et honnête

Les personnes qui font appel à un auxiliaire de vie lui donnent accès à une part importante de leur intimité. Le respect de leur vie privé et du secret professionnel est donc indispensable.

Évolutions possibles de l’AVS

Avec de l’expérience et une formation complémentaire comme la MC aide à domicile, l’AVS peut devenir : technicien d’intervention sociale et familiale (TISF, métier d’aide à domicile avec des responsabilités plus importantes), aide médico-psychologique, aide soignant.

Salaire d’un Auxiliaire de Vie 

Le salaire mensuel moyen net d’un AVS salarié est d’environ 1460 € pour un homme et 1400€ pour une femme (environ 175000 salariés en France).

(Source : statistiques Insee).

Envie d’une reconversion d’auxiliaire de vie à domicile ?

Avantages 

  • Le secteur recrute massivement. Vous n’aurez aucune difficulté à être embauché rapidement; 
  • Vous profiterez d’une profession avec une forte sécurité de l’emploi;
  • Comme tous les métiers du social, vous pratiquerez une activité qui répondra à votre quête de sens;
  • Vous ne vous ennuierez jamais car la routine n’existe pas;
  • Cette profession est accessible quel que soit votre niveau.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • les conditions de travail sont parfois dures et compliquées 
  • vous serez confronté à la détresse de certaines personnes 
  • les rémunérations sont peu élevées

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Gérontologie
  • Ergonomie
  • Techniques d'écoute et de la relation à la personne
  • Diététique
  • Gestes d'urgence et de secours
  • Règles de sécurité domestique
  • Règles d'hygiène et de propreté
  • Techniques d'écoute active
  • Manipulation d'équipement (lit médicalisé, lève malade, ...)

Savoir-faire

  • Conseiller la personne dans ses activités de la vie quotidienne
  • Accompagner la personne dans les gestes de la vie quotidienne
  • Réaliser pour la personne des courses, la préparation des repas, des formalités administratives, ...
  • Réaliser des soins d'hygiène corporelle, de confort et de prévention
  • Procurer à la personne des éléments de confort (rehaussage/réglage du fauteuil, du lit, ...), de réconfort et vérifier les éléments de sécurité, d'assistance médicale, ...
  • Suivre l'état de santé de la personne, relever les modifications de comportement, états dépressifs, ... et informer les interlocuteurs concernés (famille, médecin, ...)

(Source : Code ROME Pôle Emploi)

Par où commencer sa reconversion d’auxiliaire de vie ?

Changer de métier au profit de celui d’auxiliaire de vie n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle  d’auxiliaire de vie, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’auxiliaire de vie mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former.
Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test