Conseiller en économie sociale et familiale | Fiche métier

Quelles sont les missions du Conseiller en économie sociale et familiale ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier du Conseiller en économie sociale et familiale.

Conseiller en économie sociale et familiale
Sommaire

    Le métier de conseiller en économie sociale et familiale au quotidien

    Main dans la main avec d’autres travailleurs sociaux tels que les assistantes sociales et les éducateurs, le conseiller en économie sociale familiale (CESF) soutient des personnes ou des familles qui ne parviennent plus à se débrouiller seules et les aides à retrouver une autonomie et un équilibre de vie. Ainsi, il limite les risques d’exclusion sociale, les brise de leur isolement et améliore leurs conditions de vie.

    Ses missions sont donc nombreuses pour y parvenir :

    • apprendre à gérer un budget, à équilibrer et à prévoir les dépenses
    • obtenir des délais de paiement et un échéancier de remboursements
    • accompagner les personnes dans leurs démarches auprès des administrations dont ils peuvent obtenir une aide
    • obtenir l’attribution d’un logement social ou le maintien de personnes dans leur logement
    • informer les individus de leurs droits et également des règles de vie à respecter
    • aider à la recherche d’emploi
    • organiser des activités collectives dont l’objectif est de dynamiser les quartiers. 

    Le conseiller en économie sociale et familiale travaille pour les services sociaux des collectivités locales, les caisses d’allocations familiales, les hôpitaux, les associations d’aide à domicile, etc... 

    La majorité exerce pour le secteur privé (60% des CESF).

    Qualités requises pour devenir CESF

    Le conseiller en économie sociale et familiale rencontre de nombreuses personnes différentes : chômeurs de longue durée, jeunes ménages, migrants et personnes âgées. Il doit savoir les écouter, faire preuve d’empathie et comprendre leurs besoins.

    Le CESF a le sens du contact et aime aider son prochain. Optimiste et doté d'une forte psychologie, il ne craint pas de se frotter à la misère humaine.

    Les formations pour devenir conseiller en économie sociale et familiale

    Formation initiale

    Accessible uniquement après un BTS économie sociale familiale ( à partir de 2020), le diplôme d’État de conseiller en économie sociale et familiale DECESF est reconnu bac +3.

    Après trois années d’expérience, il est possible de se tourner vers l’encadrement. Pour ce faire, vous devez valider le diplôme d'État d'ingénierie sociale (DEIS) de niveau bac + 5

    Formation continue

    Le BTS économie sociale familiale, diplôme d’État de conseiller en économie sociale et familiale et diplôme d'État d'ingénierie sociale peuvent être préparées dans le cadre de la formation professionnelle continue des adultes. Le BTS conseiller économie sociale familiale (CESF) est également accessible en VAE.

    Salaire d’un conseiller en économie sociale et familiale

    Dans le public, le CESF gagne environ 1 500 euros bruts par mois en début de carrière et jusqu’à près de 2 000 € dans les caisses d’allocations familiales. Dans le secteur associatif, il peut gagner 1 700 € bruts mensuels en début de carrière et près de 2 900 € en fin de carrière.

    Débouchés et évolutions

    Poste à dominante féminine, les jeunes CESF trouvent rapidement un poste surtout dans le privé. Il peut exercer dans les services sociaux des collectivités locales, les caisses d’allocations familiales, les hôpitaux, les associations d’aide à domicile… 

    Après quelques années d’expérience, le conseiller en économie sociale familiale peut accéder à des postes de responsable de circonscription d’action sociale ou de conseiller technique dans la fonction publique territoriale. Après 4 à 6 ans d'expérience, il peut se présenter aux concours internes de directeur d'établissement sanitaire et social.