Educateur de la Protection judiciaire de la jeunesse | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse.

Educateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse
Sommaire

    Métier d’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse

    L’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse est un professionnel indispensable dans la réinsertion des enfants ou ados délinquants ou victimes d’agression. Découvrez cette profession en détail afin de vérifier si elle correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse ? 

    Fonctionnaire rattaché au ministère de la Justice, ce professionnel  intervient après décision judiciaire auprès de jeunes de 10 à 18 ans majoritairement. Il intervient si leur situation familial lui fait courir un danger imminent (inceste, violence…), s’il est en grande difficulté ou si son parcours de vie l’a fait tomber dans la délinquance et l’a conduit à être jugés, déjà placés en centre social ou détenus. Son but est avant tout de les sortir de la situation à laquelle ils sont confrontés, de les réinsérer et de les pousser à devenir plus responsable.

    Missions de l’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse

    Les missions de l’éducateur sont polyvalentes et variées. Pour les aider à régler leurs difficultés, l’éducateur peut devoir procéder au placement dans des familles d'accueil ou dans des centres d'hébergement. Par la suite, il apporte à ces jeunes un soutient omniprésent. 

    Parmi ses principales missions, voici les principales :

    • Evaluer l’environnement du jeune, son rapport à sa famille et sa situation scolaire ou professionnelle;
    • Mener des entretiens;
    • Etablir un projet avec des solutions concrètes;
    • Elaborer des solutions éducatives concrètes comme le maintien dans son cadre familial (milieu ouvert), placement dans un centre d’éducation ou incarcéré (milieu fermé);
    • Guider le jeune dans sa scolarité ou dans son insertion professionnelle;
    • Rétablir les liens entre les jeunes et leur famille et/ou la société;
    • Aider les parents à rétablir leur autorité;
    • Transmettre les informations au magistrat
    • Tenter de trouver des projets qui éviteront l’incarcération.

    Où exerce l’éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse

    Les deux d’exercice de ce professionnel sont multiples. Si l'éducateur débute souvent en centre de placement, il peut également exercer en foyer d‘hébergement, au sein de services sociaux éducatifs, auprès des tribunaux, en centre de détention…

    Tendances de la profession

    L’accès à la profession se réalisant après des concours très sélectifs, les places sont peu nombreuses et par conséquent, difficiles d'accès. Les principaux postes se situent en région parisienne et au sein des grands centres urbains.  

    Qualités requises pour devenir éducateur de la PJJ

    Evidemment, la qualité première de ce professionnel est de vouloir aider les autres. L'éducateur doit être naturellement capable d'empathie, mais il doit aussi travailler cette qualité pour ne pas calquer chaque situation sur la précédente.

    L’éducateur de la PJJ peut rencontrer des jeunes et/ou des situations personnelles et familiales très difficiles. Une excellente résistance au stress, un moral d’acier et un bon équilibre psychologique est donc indispensable. 

    Il possède aussi un sens de l’observation développé pour repérer d’éventuels problèmes et sait faire preuve d’imagination et de créativité afin de mettre en place des activités diversifiées et adaptées. 

    Formations pour devenir éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

    En tant que fonctionnaire de catégorie B, la formation pour obtenir le Diplôme d’Etat d’Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse se fait sur concours (interne ou externe) puis se déroule en alternance .

    Dans le cas du concours interne, il faut justifier d’au moins 4 ans de services publics. 

    Dans le cas du concours externe, il faut être titulaire d'un diplôme de niveau bac+3 minimum. Les profils variés (sciences humaines et sociales, sports, numérique, arts, droit…) sont les bienvenus. 

    Dans le cas du concours 3ème voie, il faut justifier d’au moins 5 ans d'exercice dans le domaine éducatif, social, sportif ou culturel.

    Dans tous les cas, les candidats doivent jouir de leurs droits civiques et ne pas avoir de mention au casier judiciaire (B2) incompatible avec l’exercice des fonctions. 

    La formation rémunérée alternant entre des périodes de formation continue et des périodes de stage pratique se déroule à l’ENPJJ et dure 18 mois pour les éducateurs issus des concours externe et interne et un an pour ceux issus des concours 3ème voie. A la fin du stage, le candidat s’engage à servir l’Etat durant cinq ans.

    Évolutions possibles de l’éducateur de la PJJ

    Comme de nombreux postes de la fonction publique, les évolutions se font avant tout par concours et expérience. Aussi, les évolutions possibles sont :

    • directeur des services de la PJJ, 
    • cadre d'un service éducatif 
    • directeur d'établissement.

    Salaire d’un éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

    Suivant son expérience, la grille de rémunération sera différente. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes. En moyenne, l’éducateur débutant touche environ 1700€ (hors primes). Ce montant évolue jusque’à 2800€ en moyenne en fin de carrière (hors primes).

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test