Assistante sociale | Fiche métier

Quelles sont les missions de l'Assistante sociale ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d'Assistante sociale.

Assistante sociale | Fiche métier

Métier d'Assistante sociale

Accompagner les personnes ayant des problèmes économiques, sociaux ou psychologiques, voici le quotidien de l'Assistante sociale. Découvrez ce métier en détail.

Qu'est-ce que le métier d'assistante sociale ?

Métier essentiellement féminin (à plus de 95%), l'assistante sociale ou assistante de service social apporte son aide à des personnes ayant des problèmes professionnels, familiaux ou encore financiers : chômage, alcoolisme, recherche de logement, surendettement, divorce, violence… Elle mène ses actions auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes ou de personnes âgées. Elle peut aussi prendre part à des projets pour le développement social de quartiers défavorisés.

Deux types d’assistantes sociales cohabitent :

  • les AS polyvalents de catégorie en charge d’une catégorie d’activités particulier : le milieu carcéral, l’Education nationale, les grandes entreprises…
  • les AS polyvalents de secteur qui ont pour mission de s’occuper d’une population d’un secteur géographique bien défini.

L'assistante sociale doit souvent multiplier les contacts et les démarches pour trouver une solution car certaines situations sont dramatiques : violences familiales, très grande pauvreté, maladie grave, etc. 

L’assistante de service social exerce essentiellement dans le secteur public et son recrutement se fait par concours externe ou interne de la fonction publique. Elle peut est alors recrutée par les conseils départementaux où elles interviennent dans une zone géographique précise, les mairies, les hôpitaux, les établissements scolaires, les caisses de sécurité sociale ou de retraite, les prisons, les Caisses d’Allocation Familiale (CAF) ou encore les associations d’aide à la personne. Mais l’assistante sociale peut aussi travailler dans le secteur privé où elle intervient comme un soutien pour les salariés et les aide à surmonter leurs difficultés professionnelles.

Quelles sont les missions de l'assistante sociale ?

Son rôle consiste à : 

  • écouter les personnes et déterminer les origines de leurs difficultés ;
  • apporter du conseil ;
  • proposer des solutions ;
  • informer sur les droits sociaux, médicaux, d'accès au logement ou à la formation en vigueur ;
  • orienter vers des lieux d'accueil spécialisés ;
  • jouer le rôle de médiateur ;
  • connaître les règles administratives ;

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir Assistante de service social

Être rassurant

L’assistante sociale doit apporter une épaule rassurante à ses clients. Devenir assistante sociale demande donc un sens aigu de l’écoute, de l'empathie et posséder un excellent équilibre psychologique.

Patience

Elle doit être patiente et optimiste pour suivre des cas parfois difficiles sur de longues durées. L’ASS doit savoir affronter la souffrance des autres pour créer un climat de confiance. Tenue au secret professionnel, l’ASS doit être capable de prendre du recul avec son métier et ne pas s’impliquer personnellement.

Rigueur et organisation

Avoir le sens de l’organisation est également un avantage car une assistante sociale est beaucoup sollicitée. Certaines situations de crise nécessitent une capacité à réagir vite et à accomplir les démarches qui s'imposent en un temps record. 

Les formations pour devenir Assistante sociale

Formation initiale

Un seul diplôme permet de devenir assistante sociale et d’exercer ce métier : le Diplôme d’État d’assistant de service social (DEASS). Celui-ci est désormais reconnu au niveau II (bac + 3) et vous confère le grade de licence. L'admission se fait dorénavant sur dossier et entretien via Parcoursup. Ce diplôme d’État s’obtient :

  • soit en DUT Carrières sociales (option Assistance sociale) suivi d’une année de formation complémentaire,
  • soit en écoles spécialisées qui recrutent via un concours d’entrée.


La formation dure généralement trois années et est accessible niveau bac (ST2S, ES…).

Pour ceux qui souhaitent se diriger vers des diplômes d'encadrement, ils peuvent poursuivre par :

  • le diplôme d'Etat d'ingénierie sociale (DEIS),
  • le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (CAFDES), 
  • le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS)

Formation continue

Le DEASS est accessible par la voie de la formation professionnelle des adultes ou la VAE. Il existe des préparations au concours d'assistant de service social afin d'intégrer un institut de formation en travail social.

Salaire d’une Assistante sociale

Suivant la structure qui l’emploie et le secteur public ou privé, la rémunération sera différente.

Le salaire d’une assistante sociale varie entre 1 500 et 2 000 euros brut par mois. Les salaires du secteur privé sont généralement plus élevés que ceux de la fonction publique d’Etat ou territoriale.

Débouchés et évolutions

Face au vieillissement de la population, à l'augmentation de la précarité ou encore à la complexité des démarches administratives, le métier d'assistante sociale est particulièrement recherché surtout en Ile-de-France. Si les collectivités territoriales sont les plus gros pourvoyeurs de postes, le secteur privé n'est pas en reste. L'Etat offre également de nombreuses opportunités notamment au sein de ses ministères tels que l'Education nationale ou la Justice.

Une ASS fonctionnaire échelon 5 avec 4 années d’expérience professionnelle dans un poste de catégorie B peut demander sa promotion par inscription au tableau d’avancement. Elle pourra être nommé assistant principal de service social.

Avec une expérience significative de 10 à 15 ans, elles peuvent espérer devenir conseillères socio-éducatives, conseillères du travail ou conseillères techniques de service social. Avec un diplôme complémentaire (Caferuis, Deis, Cafdes), l'assistante sociale peut accéder à des postes d'encadrement tels que responsable de circonscription d'action sociale, conseiller technique, directeur de services sociaux, directeur d'établissement social ou d'établissement sanitaire et social.

Elle peut également choisir de préparer le DE de médiateur familial.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant qu'assistante sociale ?

Avantages d’une reconversion en tant qu’assistante sociale

  • Aider les personnes en difficultés vous apportera une grande satisfaction personnelle et un certain épanouissement;
  • Chaque cas étant unique, la routine n’existe pas;
  • Ce métier ne connaît pas la crise et offre ainsi de belles opportunités de recrutement aux nouveaux reconvertis.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Cette profession vous force à vous confronter aux difficultés, à la tristesse et la détresse de certains. Sur le plan émotionnel, il vous faudra faire preuve de recul et de sang froid. Il peut également arriver de devoir affronter la violence de quelques personnes;
  • Vous allez devoir accepter le sentiment d’échec et d’impuissance car tous les cas ne trouveront pas de solution.
     

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Dispositifs d'aide sociale
  • Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • Techniques d'écoute et de la relation à la personne
  • Techniques de communication
  • Normes rédactionnelles
  • Caractéristiques socio-culturelles des publics
  • Droit de la sécurité sociale
  • Économie sociale

Savoir-faire

  • Analyser la situation et les besoins de la personne
  • Orienter une personne vers des partenaires relais
  • Renseigner un public, des usagers
  • Accompagner et conseiller des personnes en difficulté
  • Définir un projet d'accompagnement social avec la personne
  • Réaliser un bilan d'actions
  • Collaborer avec l'ensemble des intervenants à la réalisation d'un objectif commun
  • Actualiser la documentation professionnelle et réglementaire
  • Développer un réseau de partenaires

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion assistante sociale ?

Changer de métier au profit de celui d’assistante sociale n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle d’assistante sociale, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’assistante sociale mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)

 

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test