Architecte d'intérieur : Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Architecte d'intérieur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de l’Architecte d'intérieur.

Architecte d'intérieur : Fiche métier
Sommaire

    Vous envisagez de changer de métier et devenir architecte d’intérieur vous intéresse ? Découvrez notre fiche métier.

    Métier d’architecte d'intérieur

    Jouer avec les volumes, les lumières et les matériaux n’ont aucun secret pour l'architecte d'intérieur qui aménage au quotidien appartements, maisons, bureaux ou boutiques.

    Qu’est-ce qu’un architecte d'intérieur ?

    A ne pas confondre avec le métier de décorateur d'intérieur,  l’architecte d’intérieur est un expert pour modeler un espace, animer un lieu et créer une ambiance de manière à ce que le lieu soit à la fois fonctionnel et esthétique. L’architecte d’intérieur sait faire preuve d’une grande originalité et créativité pour moduler couleurs, matières et volumes suivant le cahier des charges de son client.

    Autant artiste que technicien, il travaille aussi bien pour l’aménagement des appartements, maisons, hôtels, bureaux, commerces…

    Il exerce en étroite relation avec le demandeur qu'il doit écouter et guider dans ses choix sans imposer le sien. 

    Un bon architecte d’intérieur sait lier créativité et technicité car pas question d'abattre une cloison sans connaître les contraintes du bâtiment, ou de refaire un éclairage de cuisine sans tenir compte des normes électriques.

    Bien qu’installé souvent en libéral, les architectes d'intérieur peuvent aussi travailler pour des agences d'architecture ou des bureaux d'étude spécialisés en design et en architecture.

    Missions de l’architecte d'intérieur

    Tout d’abord, l'architecte étudie les besoins du client et prend en compte ses désirs et ses contraintes budgétaires.

    Après avoir effectué des mesures et un plan d'état des lieux afin d'intégrer les contraintes et potentialités de l'espace à mettre en valeur, l’architecte établit des plans, des esquisses et réalise une estimation du coût. Vient ensuite la présentation du projet au client avec les différents plans (plans coupes, d'élévation, technique et d'implantation définitive).

    Une fois le projet accepté par le client, l’architecte devient chef d’orchestre puisqu’il doit planifier et coordonner son projet. 

    Sélection des entreprises qui interviendront sur le chantier, organisation des réunions de chantier, compte-rendu de chantier et suivi des travaux jusqu’à la livraison.

    Qualités requises pour être architecte d’intérieur

    Créativité

    L'architecte d'intérieur est avant tout un créatif qui doit posséder d’excellentes capacités de dessinateur mais qui sait également ne pas perdre de vue les contraintes techniques et budgétaires imposées. 

    L'architecte d'intérieur sait appréhender l'espace, les volumes, déceler les améliorations possibles et marier les couleurs et les styles.

    Rigueur 

    L'architecte d'intérieur fait preuve d’une grande minutie dans son travail et d’un perfectionnisme poussé dans les moindres petits détails. Il doit également respecter les délais et savoir s’adapter aux imprévus ainsi qu’aux modifications de dernière minute.

    Sens du contact 

    L'architecte d'intérieur travaille en équipe et doit donc s’adapter aux collaborateurs qui participent à ses projets. Il possède aussi une belle capacité d’écoute pour comprendre les besoins des clients ou les retours de chantier. 

    Curiosité

    Afin de pouvoir reproduire des éléments d'architecture appartenant à un style particulier, de bonnes connaissances en histoire de l'art sont indispensables.

    Disponibilité

    Enfin, la disponibilité est une des qualités indispensables car il ne faut  pas compter ses heures. Le métier d’architecte d’intérieur exige des déplacements sur les chantiers à quasiment tout moment.

     

    Envie de prendre en main votre avenir professionnel ? Profitez d’un échange gratuit de 30 minutes avec un coach.

     

    Formations pour devenir architecte d'intérieur 

    Contrairement aux architectes, il n’est pas obligatoire de posséder un diplôme reconnu pour exercer en tant qu’architecte d’intérieur mais le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur) veille à l’intégrité de la profession en délivrant un certificat de capacité aux diplômés de certaines écoles comme l'Ensad, Ecole Boulle, Ecole Camondo.

    Un diplôme à bac + 2/3 forme des techniciens assistants concepteurs : le BTS design d'espace. Mais ce n'est qu'avec un niveau bac + 4/5 qu'on accède au métier d'architecte d'intérieur.

    Niveau bac + 2

    • BTS ERA - étude et réalisation d'agencement, 
    • Diplôme des métiers d’art (DMA) arts de l’habitat / décor architectural

    Niveau bac + 3

    • DNA - diplôme national d'art option design,
    • diplôme d'écoles spécialisées,

    Niveau bac +4

    • Architecte d'intérieur - designer (ESAM)  
    • DSAA Design mention espace

    Niveau bac + 5 

    • Mastère d'architecture d'intérieur (Penninghen),
    • Architecte d'intérieur - designer produit  (Ecole bleue),
    • Architecte d'intérieur (ESAIL),
    • DNSEP - Diplôme national supérieur d'expression plastique option design

    Dans le cadre d’une reconversion, il est possible de préparer le titre d’architecte d’intérieur qualifié par la voie de la formation continue. Les écoles reconnues par le CFAI proposent également l’obtention du diplôme par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

    Salaire d’un architecte d'intérieur 

    Exerçant souvent en indépendant, les honoraires d’un architecte d'intérieur varient suivant le projet et la zone géographique d’exercice. Le calcul se fait au pourcentage de la dépense totale engagée par le client,  ou s’établit par unités de vacation (heure, demi-journée, journée...) ou est déterminés sous forme de forfaits.

    Pour les salariés, en début de carrière, le salaire mensuel d’un architecte d’intérieur varie entre 1 500 à 2 300 euros brut.  Après quelques années d’expérience, il pourra avoisiner les 2 300 à 3 500 €.

    Où travail l’architecte d’intérieur ?

    Vous pouvez devenir architecte d'intérieur avec le statut salarié pour des collectivités locales, pour des organismes publics ou dans des cabinets d’architecture.  

    Vous pouvez aussi exercer en libéral c’est-à-dire en signant des contrats avec des artisans qui exécutent eux-mêmes vos créations.

    Tendances de la profession 

    La démocratisation du design, de la décoration d'intérieur et le soutien des médias spécialisés a permis de faire connaître les métiers de la décoration d’intérieur.  Nous voulons des lieux où l'on se sente bien et qui soient fonctionnels. Le recours à des professionnels de l'aménagement intérieur devient donc de plus en plus courant.

    Envie d’une reconversion architecte d’intérieur ?

    Avantages du métier d’architecte d’intérieur 

    • Vous pourrez exercer un métier passionnant, créatif où chaque projet sera une nouvelle aventure et où vous pourrez exprimer pleinement vos idées. La routine n’existe pas;
    • Si vous choisissez de vous mettre à votre compte, vous disposerez d’une grande autonomie et d’une grande liberté;
    • Les français étant passionné de déco, l’architecture d’intérieur offre une profession en plein essor.
    • Vous pourrez vivre de votre passion auprès d’un large public : habitations, commerces ou bureaux d’entreprises

    Compétences de base indispensables

    Savoir

    • Tracé de croquis
    • Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
    • Lecture de plan, de schéma
    • Droit de l'urbanisme et de la construction
    • Cahier des Clauses Techniques Particulières -CCTP-
    • Normes de la construction
    • Normes de construction et démolition de bâtiment
    • Histoire de l'art
    • Dessin technique
    • Dessin de détail
    • Normes de sécurité des espaces et des établissements recevant du public
    • Normes environnementales
    • Histoire de l'architecture

    Savoir-faire

    • Définir un avant-projet
    • Déterminer les conditions de réalisation d'un projet
    • Dessiner des aménagements et agencements intérieurs
    • Concevoir un dossier de présentation de projet
    • Consulter des entrepreneurs potentiels pour le compte d'un client
    • Identifier des intervenants pour le compte d'un client
    • Sélectionner des éléments de décorations en accord avec le client
    • Planifier des opérations de chantier
    • Coordonner les différentes phases d'intervention des corps de métiers du chantier
    • Contrôler la conformité des travaux jusqu'à réception
    • Assister le client dans la réception de chantier

    (Source: ROME)

    Par où commencer sa reconversion ?

    Changer de métier au profit de celui d’architecte d’intérieur n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Même si le métier d’architecte d’intérieur peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’architecte d’intérieur mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle !
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière ?
    Faites le test

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)