Visual merchandiser | Fiche métier

Quelles sont les missions du Visual merchandiser ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Visual merchandiser.

Visual Merchandiser
Sommaire

    Métier de Visual merchandiser

    Chargé de valoriser les produits, que ce soient en vitrine ou dans les rayons des magasins, afin d’en favoriser leur vente, découvrez le métier de Visual Merchandiser en détail afin de vérifier s’il correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion ou d’évolution. 

    Qu’est-ce qu’un Visual merchandiser ? 

    Les vêtements mis en scène sur des mannequins, les bonbons au bout des caisses, les bouteilles arrangées pour faire découvrir les offres du mois… c’est lui. Face au foisonnement des produits de consommation proposés au consommateur, et à la lutte acharnée que se livrent les marques, est né un nouveau métier, très prisé par le secteur de la grande distribution : le visual merchandiser. Appelé également marchandiseur ou étalagiste, il est chargé de capter l’attention des consommateurs pour inciter à l’achat et optimiser les ventes des produits. Pour y parvenir, il les met en valeur sur les lieux de vente, les boutiques, les corners ou les rayonnages grâce à des éléments artistiques et décoratifs. Véritable architecte d’intérieur, son but est de provoquer des ventes en envoyant une image séduisante et positive du produit aux clients tout en respectant l’identité de la marque pour laquelle il exerce. 

    Missions d’un visual merchandiser

    Les enjeux financiers des ventes de produits sont conséquents et le marchandiseur ne travaille donc pas au hasard. Ses missions sont nombreuses par mener à bien ses objectifs. 

    Participation aux projets de merchandising

    Afin de valoriser efficacement les produits, l’étalagiste participe aux réunions de la direction concernant les différents objectifs de vente à atteindre afin de proposer des projets de vitrine ou de présentation des produits grâce à des maquettes et des simulations informatiques.

    Une fois celles-ci acceptées, il passe toutes les commandes de matériaux nécessaires à la réalisation de ces présentations (présentoirs, articles de décoration…). Il participe également à la conception des outils d'identité visuelle comme les books pour les vitrines, ceux spécifiques aux soldes et prend des photos des magasins afin de mieux argumenter son diagnostic ou de rendre compte des mesures à prendre.

    Mise en scène de l'identité visuelle de la marque

    Suivant les directives de sa hiérarchie, des demandes du directeur ou des résultats d'analyse des indicateurs, le Visual Merchandiser visite les différentes boutiques pour organiser, modifier les rayons ou mettre en scène des thématiques de produits. 

    Il réalise ensuite un compte-rendu de son passage.

    Suivi des résultats et indicateurs

    Afin de contrôler l’efficacité des actions menées, il est indispensable de suivre régulièrement les indicateurs définis pour s’assurer de la performance des actions mises en place et d’en discuter avec le responsable merchandising et la direction commerciale.

    S’en suit un reporting et la proposition de mesures correctives dans le ou les points de vente visité(s) selon les priorités repérées.

    Veille concurrentielle

    Comme tout métier du marketing, assurer une veille concurrentielle est indispensable pour rester informé de ce qui se fait ou pas, des nouveautés, de la progression des concurrents… Cela permet également au Visual merchandiser d’être source de propositions. 

    Le professionnel effectue aussi des visites chez les fournisseurs et dans des salons professionnels. 

    Où exerce le merchandiser ?

    Le métier de marchandiseur consistant à déterminer, pour le compte de fabricants, de centrales d'achat ou d'hypermarchés, la façon dont un produit sera disposé dans un rayon, celui-ci exerce habituellement pour les supermarchés et hypermarchés ou encore les grands magasins. Avec le développement de l’e-commerce, le métier de e-merchandiser se développe de plus en plus.

    Tendances de la profession

    Face à une concurrence toujours plus ardue entre les nombreuses marques, les entreprises font de plus en plus appel à ce spécialiste. Les opportunités offertes sont donc de plus en plus élevées. Le métier de e-merchandiser devrait également se développer avec le e-commerce.

    Qualités requises pour devenir visual merchandiser

    Pour exercer le métier de visuel merchandiser, il faut disposer de nombreuses qualités. 

    Tout d’abord, la créativité. En effet, pour séduire les clients potentiels, le merchandiser doit savoir se montrer créatif et solliciter son sens de la décoration. 

    Ensuite, il doit se montrer extrêmement habile et débrouillard puisqu’il va être amené à installer les éléments et également créer lui-même certains supports. 

    Enfin, il doit être polyvalent. Certes, il peut choisir de n’exercer que dans une thématique précise comme la mode, mais la plupart travaille pour tout type de produits. Il est donc important de savoir se réinventer et s’adapter.

    Formations pour devenir visual merchandiser

    À la croisée de plusieurs disciplines, il existe peu de diplômes spécifiques à ce métier en faisant une profession très attractive en terme de reconversion. Toutefois, il est courant que les professionnels en exercice aient suivi une formation, dans le domaine du commerce, du marketing ou de la publicité.

    Formation Initiale

    Niveau BAC+2

    • BTS management commercial opérationnel, ex management des unités commerciales 
    • DUT techniques de commercialisation 

    Niveau BAC+3

    • licence pro commerce spécialité chef de secteur commercial - marketing et merchandising des produits alimentaires

    Niveau BAC+5

    • master professionnel marketing et vente
    • master commerce marketing,
    • master pro commerce marketing.
    • diplôme d'école de commerce (ICD, ISTEC...).

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir visual merchandiser en préparant :

    • Le titre de visual merchandiser (bac +2),
    • Le titre d’Étalagiste décorateur marchandiseur (bac +2),
    • Le titre de scénographe marchandiser (bac +2),
    • Le titre de responsable marchandiseur (bac +3),
    • la certification  Responsable visuel merchandiser 
    • formations courtes non certifiantes Merchandising visuel en mode, beauté, art de vivre

    Évolutions possibles du visual merchandiser

    Après plusieurs années d’expérience, l’étalagiste peut évoluer vers des postes d’encadrement comme chef des ventes, chef de secteur… Il peut également choisir de travailler pour des entreprises plus réputées.

    Salaire d’un visual merchandiser

    Le salaire du visual merchandiser débutant tourne autour de 1800€ en moyenne mais avec l’expérience, celui-ci peut grimper à 3000€/mois.

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test