Ecrivain public | Fiche métier

Quelles sont les missions de l'Écrivain public ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d'Écrivain public.

Ecrivain public
Sommaire

    Métier d'Écrivain public

    Parmi les métiers anciens toujours d’actualité, on retrouve celui d’écrivain public qui écrit pour autrui tout type de texte. Découvrez la profession d’écrivain public en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un écrivain public ?

    Ce métier peu connu du grand public et appelé aussi écrivain conseil® est pourtant relativement ancien puisqu’il apparaît déjà dans les dictionnaires de la langue française dès 1835. 

    Il regroupe un nombre d’activités varié telles que l’écriture, la relecture et la correction de textes commandés par ses clients qu’ils soient particuliers ou professionnels. 

    La mission première de l’écrivain public consiste à prêter sa plume et écrire pour ceux qui ne veulent ou qui ne peuvent pas le faire d’où la forte vocation sociale de la profession. 

    Pour mener à bien sa mission, il doit forcément apprécier l’écriture et savoir adapter son style à ses clients et au type de texte demandé. 

    La plupart des écrivains publics travaillent à domicile et ont une forte vocation sociale puisqu'ils portent assistance aux personnes rencontrant des difficultés avec l’écriture. 

    Courriers de tous types, CV, testaments, réécritures, formulaires et dossiers, mémoires, constituent ainsi le travail quotidien de l’écrivain public qui facilite ainsi la communication écrite avec l'Administration (Sécurité sociale, allocation familiale, services des impôts, du permis de conduire…)

    Missions d’un écrivain public

    • Rédiger les commandes de ses clients ;
    • Animer des ateliers d'écriture ;
    • Aider à la compréhension des textes de différentes natures (juridiques, administratifs…) ;
    • Traduire les textes si possible ;

    Qualités requises pour devenir écrivain public

    Pour mener à bien ses tâches, l’écrivain public doit posséder plusieurs aptitudes et qualités à commencer par une parfaite maîtrise de la langue française (syntaxe, grammaire, orthographe, ponctuation, mais aussi formules de politesse et de convenance) et des techniques d’écriture. 

    Travaillant majoritairement sur ordinateur, l’écrivain public est tenu de connaître un minimum les nouvelles technologies.

    De plus, c’est une personne très à l’écoute et très empathique. Il doit savoir instaurer un climat de confiance chez son client pour que celui-ci se livre à lui et qu’il puisse ainsi le retranscrire en mots. 

    En tant qu’indépendant, l’écrivain public doit être autonome, responsable et ponctuel sur les délais.

    La maîtrise de plusieurs langue est également un atout puisque cela permettra non seulement de comprendre une clientèle plus large mais également de donner une corde de plus à son arc comme la traduction par exemple. 

    Formations pour devenir écrivain public

    Aucune réglementation ne définit la nature du métier. Ainsi, pour devenir écrivain public, aucun diplôme particulier n’est donc imposé et chacun peut s’installer comme bon lui semble.

    Cependant, afin de devenir un professionnel reconnu, le suivi d’une formation est fortement conseillé afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’écrivain public.

    Diplôme d’écrivain public reconnu par l’Etat

    • Licence « Conseil en écriture professionnelle et privée - Écrivain public » à La Sorbonne Nouvelle (Paris 3)
    • Licence « Écrivain public et auteur conseil » de l’université de Toulon

     

    Formations professionnelles non reconnues par l’Etat

    De nombreuses formations à distance sont proposées par différents organismes ainsi que des stages comme à l'Académie des écrivains publics de France ou le cabinet privé Françoise Peters.

     

    Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

    Il est possible d’obtenir un Diplôme d’écrivain public reconnu par l’Etat par la validation des acquis de l'expérience.

    Salaire d’un écrivain public

    Les écrivains publics ne gagnent pas de gros revenus, surtout au début de leur carrière. C’est pourquoi de nombreux professionnels exercent, au moins temporairement, une activité complémentaire, le plus souvent en rapport (conférence, secrétariat, formation, édition, culture, social…).

    La moyenne étant de 15-16 heures de travail par semaine facturées à environ 40€ de l’heure, l’écrivain public peut espérer gagner 500 € / mois en moyenne.

    Débouchés et évolutions de l’écrivain public   

    Malheureusement, il n’est pas facile de vivre de ce métier et il est rare d’évoluer dans cette profession. Les écrivains publics sont majoritairement en libéral même si certains peuvent accéder à des postes salariés notamment en mairie pour animer des permanences d’accueil de citoyens, ou encore plus rarement dans les entreprises et rédaction de journaux.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti