Comment devenir détective privé ?

Quelles sont les missions du détective privé ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de détective privé.

Détective privé
Sommaire

Métier de Détective Privé

Souvent représenté comme un homme tapi dans l’ombre, caché par son imperméable et son chapeau, la profession de détective reste un mystère pour beaucoup. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un détective privé ?

Un détective privé mène des enquêtes pour le compte de ses clients, particuliers ou entreprises, à des fins de recherches de preuves ou d’informations pouvant les aider à se défendre ou à faire valoir leurs droits.

Le métier de détective privé est réglementé par la loi de 2003, dite « loi Sarkozy », et régi par le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) depuis 2012. Cette réglementation impose à tout nouveau détective l’obligation d’obtenir un diplôme, un agrément et une carte professionnelle.

Missions d’un détective privé

Autrefois spécialisé dans les affaires de mœurs (adultère, divorce), les missions du détective privé se sont largement élargies et s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. Parmi ses missions, nous pouvons noter :

Pour les particuliers :

  • recherche de personnes disparues 
  • affaires familiales (en cas de divorce, maltraitance, violences conjugales, adultères...)
  • enquêtes prénuptiales 
  • héritage 
  • cas d’abus de faiblesse 
  • recherche de débiteurs 

Pour le compte des entreprises :

  • protection des brevets
  • lutte contre la contrefaçon 
  • concurrence déloyale
  • harcèlements, vols, travail dissimulé
  • escroqueries (à l’assurance, etc.)
  • renseignement sur un futur employé 
  • vérification en cas d’arrêt de travail
  • solvabilité 
  • contre-espionnage

Pour mener à bien sa mission, le détective privé peut être amené à se déplacer à travers tout le pays, voire au-delà. Chaque mission débute par un entretien approfondi avec le client pour comprendre précisément ses besoins.

Chaque enquête se solde par un rapport détaillé souvent transmis à l’avocat du client pour plaider sa cause en justice. De par la nature de son travail, le détective privé a facilement accès à des données sensibles ou confidentielles. Il est tenu au secret professionnel.

Contrôlés régulièrement  par le conseil national des activités privées de sécurité, ils ont une obligation de moyen  c’est-à-dire qu’ils doivent prouver avoir tout mis en œuvre pour mener correctement leur enquête.

Où exerce le détective privé ?

Un détective privé peut exercer dans une agence ou bien en indépendant.

Tendances de la profession 

Les affaires commerciales ou financières étant beaucoup plus nombreuses que celles privées, les jeunes diplômés trouvent en général rapidement du travail dans ce secteur après la fin de leurs études.

Qualités requises pour devenir Détective Privé

Une discrétion à toutes épreuves

Tenu au secret professionnel, le détective privé doit savoir tenir sa langue pour ne pas révéler d’éléments importants du dossier. Réalisant des filatures, il doit savoir se faire discret pour ne pas éveiller les soupçons.

Le sens de l’observation et de la logique

Afin de savoir démêler le vrai du faux et repérer les indices importants de son enquête, le détective privé doit posséder un sens de l’observation hors du commun et une logique incomparable.

Une excellente conduite

La majorité des agents de recherche privé, en France, passe plus de la moitié de leur temps à effectuer des filatures. Cela nécessite de rester de nombreuses heures au volant de leur véhicule. Une excellente conduite est donc de rigueur. Les stages de conduite (rallye, à risque, stages…) sont des très bonnes introductions à la profession.

Une grande disponibilité

Pour exercer cette profession, il faut être prêt à être disponible la majeure partie du temps, surtout quand on est à son compte, car les clients et les avocats peuvent appeler pour une intervention rapide à tout moment. Un adultère à prendre en flagrant délit n’attendra pas.  

Une bonne connaissance juridique

Vous vous devez de savoir ce que vous avez le droit de faire ou de ne pas faire. Si vous avez pour ambition de créer votre propre agence, mieux vaut également se former au dialogue juridique, et au droit de manière généraliste.

Formations pour devenir Détective Privé

La profession d'Agent de Recherches Privées étant réglementée, tout aspirant détective est tenu d'obtenir un diplôme homologué agréé par la Commission Nationale de Certification Professionnelle (CNCP). 

N.B. A l'heure actuelle, aucune formation à distance n'est enregistrée.

Trois formations sont agréées :

  • la formation de l’institut de formation des agents de recherches (IFAR Montpellier) accessible dès le bac et deux années de formation universitaire, ou une équivalence, ou une expérience professionnelle. Si vous n’avez pas le niveau demandé mais que vous avez une réelle passion pour ce métier, vous avez la possibilité de demander à préparer l’entrée à l’IFAR en suivant l’année préparatoire.
  • la licence professionnelle de recherches privées (Nîmes Vauban),
  • la licence professionnelle sécurité des biens et des personnes spécialité activités juridiques (Paris II, Panthéon-Assas).

 

Suite à la validation de la certification professionnelle, il est indispensable d'engager une démarche auprès du CNAPS pour obtenir l'agrément. 

Le candidat qui doit posséder un casier vierge, est soumis à une enquête de moralité pour s'assurer de ses bonnes mœurs. 

Le titre certifié de « détective agent privé de recherches privées direction des opérations » (Bac+2) qui permet de devenir directeur d’agence ou d’exercer en libéral se prépare uniquement à l’IFAR de Montpellier.

A noter :

Les officiers et agents de police judiciaire (police ou gendarmerie) ainsi que les militaires peuvent devenir détective privé sans condition de diplôme. Ils devront simplement déposer un dossier de validation des acquis de l’expérience (VAE) à l’IFAR.
Idem, si vous détenez une expérience professionnelle d’au moins trois années dans une profession connexe ou annexe à la recherche privée, la VAE vous permettra devenir détective privé sans condition de diplôme. 

Évolutions possibles du détective privé 

Après quelques années d’expérience, le détective privé peut monter sa propre agence.

Il peut également décider de se spécialiser dans certains types d’affaires : mœurs, financières, industrielles...

Salaire d’un Détective Privé 

Un détective privé débutant salarié gagne environ le SMIC. En fin de carrière, son salaire est estimé à 1400€ nets par mois en moyenne. 

S’il choisit d’être à son compte, l’enquêteur perçoit des honoraires pour mener ses missions (tarif horaire ou journalier fixé par ses soins).

Envie d’une reconversion en tant que détective privé ?

Avantages d’une reconversion en tant que détective privé

  • Un métier où la routine n’existe pas car les dossiers sont très différents et où il y a une grande liberté.
  • La satisfaction de rechercher les éléments de preuves et de faire éclater la vérité à travers leur travail, ce qui permet à des personnes de faire respecter leurs droits et de se défendre. 
  • Ce métier d’investigation est passionnant et valorisant.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • La profession exige une disponibilité totale, y compris la nuit, les week-ends et jours fériés : il ne faut pas compter ses heures.
  • Le fait de travailler en dehors des heures de bureau et d’avoir des horaires de travail à rallonges et flexibles rend ce métier difficile à concilier avec une vie de famille.
  • Les risques sont permanents. En effet, le détective privé peut déranger certaines personnes qui font l’objet d’une enquête.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personnes (SSIAP2)
  • Utilisation d'outils de radiocommunication
  • Outils bureautiques
  • Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personnes (SSIAP3)
  • Utilisation d'équipements de télésurveillance
  • Télésurveillance
  • Techniques de médiation
  • Droit pénal
  • Normes de sécurité des espaces et des établissements recevant du public
  • Réglementation sécurité incendie
  • Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • Droit civil
  • Réglementation sur les armes

Savoir-faire

  • Évaluer des besoins de protection
  • Contrôler et rédiger l'application des consignes
  • Contrôler l'application de procédures Qualité, Sécurité et Environnement (QSE)
  • Proposer des solutions techniques à un client
  • Évaluer une situation à risques
  • Coordonner des actions de prévention des risques
  • Superviser une intervention de sécurité
  • Établir un protocole de sécurité
  • Identifier des risques liés à la sécurité
  • Établir un Plan de Prévention des Risques (PPR)
  • Analyser un dysfonctionnement ou une non-conformité
  • Déterminer des actions correctives
  • Assister techniquement un client
  • Consigner des données d'activité
  • Assister techniquement un professionnel


(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de détective privé  ?

Changer de métier au profit de celui de détective privé n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de détective privé, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que détective privé mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test