Ajusteur-monteur | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Ajusteur-monteur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Ajusteur-monteur.

Ajusteur-monteur
Sommaire

    Métier d’Ajusteur-monteur

    Si vous étiez fan de meccano et lego dans votre enfance, la profession d’ajusteur-monteur est taillée pour vous . Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un Ajusteur-monteur ? 

    Métier de précision très recherché avec près de 6000 recrutement chaque année, l'ajusteur-monteur est responsable de la réception, de l'assemblage et de la fixation de tout un ensemble et sous-ensemble de pièces d’un système mécaniques à réaliser. 

    Dans un premier temps, il s’occupe donc de réceptionner les pièces (écrous, molettes, vis, structures…) et en vérifie la conformité.

    A partir d’un plan du produit, il repère les différents éléments, leur emplacement, leur mode de fixation et contrôle leurs défauts éventuels avant de les corriger si possible. Pour cela, il peut être amené à poncer, limer, couper, percer via divers outils. 

    Vient ensuite le moment de l’assemblage qui se fait dans un ordre bien précis en suivant le document technique ou dans un ordre que le professionnel détermine lui-même. Pour que l’ensemble soit fonctionnel, l’ajusteur-monteur est souvent amené à devoir faire des ajustements.

    Il doit donc avoir une bonne connaissance des différentes techniques de fixation et maîtriser la composition des éléments.

    Une fois toutes les pièces assemblées et ajustées, il réalise toute une série de tests afin de garantir le bon fonctionnement du montage et corriger les derniers défauts. 

    Missions de l’ajusteur-monteur

    • Lire et comprendre le plan du produit et le dossier d'instruction ;.
    • Respecter le cahier des charges ;
    • Réceptionner l'ensemble des pièces ;
    • Vérifier leur conformité ;
    • Adapter et corriger les pièces au besoin ;
    • Assembler les différents éléments ;
    • Contrôler le produit fini par une série de tests et d'essais ;
    • Identifier les dysfonctionnements et procéder aux réajustements nécessaires ;
    • Rédiger les compte-rendu.

    Où exerce l’ajusteur-monteur ?

    L’un des grands avantage de cette profession réside dans la diversité des secteurs où il peut exercer. Équipements industriels, armement, constructeurs aéronautiques et spatiaux, ferroviaires, automobiles ou navals, fabricants d’outillages ou dans des sociétés spécialisées en maintenance industrielle, les choix ne manquent pas.

    L'ajusteur-monteur exerce son métier dans des ateliers d'assemblage ou des hangars de montage, mais il peut également se déplacer chez certains clients pour des réparations, des opérations de maintenance ou bien des modifications.

    Tendances de la profession

    Ce technicien fait partie des professions les plus recherchées chaque année avec plusieurs milliers de postes à pourvoir et ce, dans un grand nombre de secteurs. L'ajusteur-monteur n'a donc guère de mal à trouver un emploi. 

    Qualités requises pour devenir ajusteur-monteur

    Ce technicien doit savoir faire preuve d’une grande rigueur et de minutie pour ajuster les éléments suivant les modes de fixation prévus. Grâce à son regard de lynx, il repère en un coup d’oeil les défauts et les corrige. 

    Très méthodique, il respecte les consignes de montage et l’ordre prévu tout en n’oubliant pas de tout noter dans son rapport.

    L’ajusteur-monteur doit aussi savoir faire preuve d’ingéniosité et d’habileté pour trouver une solution efficace lorsqu’il rencontre un problème avec une pièce à assembler.

    L’ajusteur-monteur possède également une excellente condition physique et d'un sang-froid à toute épreuve car il travaille souvent debout, dans un environnement plutôt bruyant à cause des machines-outils et incommodant (poussière, produits chimiques, chaleur, froid…) avec des horaires de travail parfois décalés.

    Formations pour devenir ajusteur-monteur

    Formation initiale

    Bac

    • Bac professionnel maintenance des équipements industriels (MEI) qui se prépare en trois ans après la classe de troisième. Ce bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS.
    • Bac professionnel technicien outilleur qui se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions. Ce bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS.
    • Bac professionnel aéronautique option structure qui se prépare en trois ans après la classe de 3e et permet d’intervenir dans les secteurs de la construction ou de la maintenance des aéronefs.

    Bac +2

    • BTS conception des processus de réalisation de produits accessible à tout titulaire d'un baccalauréat et qui se prépare en 2 ans.
    • DUT génie mécanique et productique accessible à tout titulaire d'un baccalauréat et se prépare en 2 ans.

    Formation continue

    Vous envisagez une reconversion professionnelle en tant qu’ajusteur-monteur ? Plusieurs certifications et titres professionnels permettent d'accéder à ce métier très demandé par les entreprises par la formation continue ou la VAE :

    • titre professionnel (TP) monteur qualifié d'équipements industriels
    • CQPM Ajusteur Monteur Industriel
    • CQPM Ajusteur Outilleur Industriel
    • CQPM Ajusteur monteur de structures aéronefs
    • CQPM Ajusteur outilleur en emboutissage
    • CQPM Assembleur monteur de systèmes mécanisés
    • Titre professionnel mécanicien d'outillage de précision
    • Titre professionnel ajusteur mouliste
    • Titre professionnel monteur régleur de systèmes mécaniques et automatisés
    • TP monteur de structures aéronautiques métalliques et composites
    • CQPM ajusteur monteur de structures aéronefs.

    Évolutions possibles du ajusteur-monteur

    Facilement accessible dans le cadre d’une reconversion, l’expérience offre également à ce professionnel la possibilité d’occuper des postes d’encadrement. Il pourra commencer par celui de chef d’équipe avant de briguer celui de responsable d’atelier. S’il est intéressé par l’enseignement, il peut devenir formateur pour un lycée professionnel ou un centre de formation.

    Salaire d’un ajusteur-monteur

    L’ajusteur-monteur débutant peut espérer toucher un salaire d’environ 1600 € par mois. Avec le temps, cette rémunération peut évoluer jusqu’à 2200€.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti