Technicien de maintenance industrielle | Fiche métier

Quelles sont les missions du Technicien de maintenance industrielle ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Technicien de maintenance industrielle.

Technicien de maintenance industrielle
Sommaire

    Métier de Technicien de maintenance industrielle

    Garant du bon état de fonctionnement des divers appareils et outils d’une entreprise, le rôle du technicien de maintenance industrielle est primordial. Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un technicien de maintenance industrielle ? 

    Dans l’industrie, la moindre panne sur une machine peut se révéler catastrophique pour la production car impacter tout le processus de fabrication. En réglant et surveillant le bon fonctionnement des machines et donc en évitant de telles situations, le technicien de maintenance se révèle primordial pour toute entreprise industrielle.  

    Dans le cas où une panne apparaîtrait tout de même, le professionnel intervient immédiatement pour détecter le problème et le réparer (dans la mesure du possible). 

    Enfin, le technicien de maintenance peut être amené à optimiser les performances des machines car fiabiliser et améliorer l'équipement représente un gain de temps et de coûts pour l'entreprise.

    Sa palette de compétences doit être large.

    Missions du technicien de maintenance

    • Vérification du bon état de fonctionnement des équipements ( robots, avions, tracteurs, voitures…) grâce à un fort travail d’observation et de test pour prévenir d’éventuels problèmes ;
    • Entretien du matériel ;
    • Réparation des dysfonctionnements, quelle que soit sa nature.

    Où exerce le technicien de maintenance ?

    Construction mécanique, agroalimentaire, chimie, électricité-électronique ou transports, la polyvalence du technicien de maintenance en fait un professionnel pouvant intervenir dans un grand nombre de secteurs, d’autant plus que le processus de production dépend de son savoir-faire.

    Il est également possible de postuler dans les entreprises de services spécialisées en maintenance mécanique. 

    Tendances de la profession

    Cette profession technique est indispensable pour les entreprises industrielles et les débouchés ne manquent pas faisant de cette profession une opportunité pour les profils de reconversion. Chaque année, ce ne sont pas moins de 10 000 personnes qui sont recherchées dans les industries.

    Qualités requises pour devenir technicien de maintenance industrielle 

    Garant du bon fonctionnement de l’outillage et des machines d’une chaîne de production, cette profession requiert une grande rigueur, un bon esprit d’analyse et de la méthodologie. Obligé de réaliser de nombreux rapports, ce professionnel doit disposer de bonnes capacités rédactionnelles.

    Les techniques et technologies de contrôle évoluant en permanence, le métier nécessite de se tenir perpétuellement au courant des diverses évolutions.

    Une forte autonomie et initiative sont de rigueur ainsi que de la réactivité lorsqu’un incident se produit.

    Le technicien ne travaille pas seul et est très sollicité. Il doit donc avoir l’esprit d’équipe et savoir être patient et diplomate. 

    Exercer ce métier impose de savoir gérer son stress et de parvenir à travailler dans des conditions pas toujours évidentes : température, bruit, salissure etc.

    Formations pour devenir technicien de maintenance

    Pour devenir technicien de maintenance, plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle.

    Formation Initiale

    Niveau BAC

    • Bac professionnel maintenance des équipements industriels. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • Bac professionnel métiers de l’électricité et de ses environnements connectés. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • Mention complémentaire (MC) maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques en 1 an après le bac pro

    Niveau BAC+2

    • BTS maintenance des systèmes option systèmes de production
    • BTS électrotechnique
    • DUT génie industriel et maintenance

    Niveau BAC+3

    • Licence maintenance des automatismes et de l'instrumentation industriels, 
    • Licence maintenance des systèmes industriels 
    • Licence conduite des installations nucléaires

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir technicien de maintenance industrielle par la voie de la formation continue en préparant :

    • le titre professionnel (TP) electromécanicien de maintenance industrielle
    • le titre professionnel (TP) technicien de maintenance industrielle
    • CQP technicien de maintenance du secteur alimentaire, 
    • CQP opérateur de maintenance industrielle des industries chimiques

    Dans le cadre d’une évolution de carrière, la branche professionnelle de la métallurgie a mis en place plusieurs certifications paritaires (CQPM), dont le CQPM technicien en maintenance industrielle.

    Évolutions possibles du technicien de maintenance industrielle 

    La polyvalence et l’expérience accélèrent l’évolution professionnelle. Après plusieurs années d’expérience, ce professionnel peut évoluer vers d’autres corps de métiers tels que ceux du contrôle qualité et obtenir un poste à plus hautes responsabilités, tel que celui de chef d’équipe ou responsable maintenance.

    Salaire d’un technicien de maintenance

    Suivant son lieu d’exercice, le salaire du technicien de maintenance  sera différent et comme toutes les professions recherchées, les rémunérations peuvent évoluer très vite.

    En moyenne, le débutant peut espérer toucher environ 1650 € /  mois. Avec le temps, la rémunération peut dépasser les 2300€ mensuels.