Fiche métier Chaudronnier

Quelles sont les missions du Chaudronnier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Chaudronnier.

Fiche métier Chaudronnier

Métier de Chaudronnier

Spécialiste du travail des métaux, le chaudronnier est un expert en découpe et transformation du métal. 

Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

Qu’est-ce qu’un Chaudronnier ?

Exerçant pour des secteurs aussi variés que l’automobile, la mécanique, le BTP ou encore la construction aéronautique, ferroviaire et navale, le chaudronnier a pour principale mission le façonnage, l’assemblage et le contrôle de la qualité de pièces métalliques. Il exerce pour de petites et moyennes chaudronnerie (appareils électroménagers, chaudières) ou de grosse chaudronnerie pour l'industrie (mât d'éolienne, cuve pour l'agroalimentaire, citerne agricole).

Le chaudronnier travaille différents métaux (tôle, acier, cuivre, aluminium) avec des machines-outils sophistiquées pour transformer le métal en feuilles, tubes ou profilés puis fabriquer des produits variés.

Si le métier de chaudronnier est avant tout masculin, il s’ouvre tout de même de plus en plus aux femmes. De plus, ce métier bénéficie d’un fort volume d’embauches. 

Missions du Chaudronnier

Tout d’abord, le chaudronnier étudie dessins et plans puis reporte en grandeur nature les indications de forme sur la tôle avant de les découper à l'aide d'une cisaille ou d'un chalumeau. 

Ensuite, il leur donne forme en les pliant, en les martelant ou en les étirant, puis procède au montage et à la soudure. 

Enfin, le chaudronnier effectue un contrôle qualité pour s’assurer un produit irréprochable. 

Certains entretiennent et réparent des équipements industriels tels que centrale nucléaire, réseau de gazoducs… 

Où travailler en tant que Chaudronnier ?

Les débouchés sont relativement importants. Le chaudronnier trouvera aisément un emploi au sein d'une entreprise industrielle, artisanale ou métallurgique. Les domaines pétroliers et chimiques offrent également des débouchés intéressants.

Il peut également exercer à son compte.

Tendance de la profession

Les jeunes diplômés n'ont aucune difficulté à trouver rapidement du travail car, trop mal connu, les offres d’emploi ont du mal à être pourvues.

Qualités pour devenir chaudronnier

Bonnes conditions physiques

Le métier de chaudronnier demande une bonne condition physique. En effet, il faut pouvoir déplacer des pièces de métal très lourdes mais également supporter le travail debout et dans le bruit.

Rigueur

Le travail de chaudronnerie demande rigueur et méticulosité car  le niveau d'exigence du travail requiert une capacité de précision importante. De plus, il faut en permanence respecter les règles de sécurité.

Bonnes connaissances informatiques

Le chaudronnier a recours aux outils de Traçage Assisté par Ordinateur et Conception Assistée par Ordinateur (TAO et CAO). L’ensemble de ces tâches suppose que le chaudronnier connaisse l’informatique appliquée à la commande numérique et soit capable de se représenter les volumes dans l’espace.

Formation pour devenir chaudronnier

Formation initiale

L’accès au métier se fait dès la 3ème avec un CAP réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage option chaudronnerie, qui se prépare en 2 ans. 

Il est également possible de passer un bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle ou un bac professionnel technicien outilleur en 2 ans après le CAP, ou en 3 ans après la 3ème.

Vous pouvez compléter ce diplôme par une mention complémentaire (MC) technicien en chaudronnerie aéronautique et spatiale.

L’accès se fait aussi au niveau Bac+2, après un bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle, un bac STI2D ou un bac S, en passant un BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

L'ensemble de ces formations peut faire l'objet d'un apprentissage ou d'une alternance en contrat de professionnalisation.

Formation continue

Afin de favoriser l’évolution professionnelle des personnes en activité dans ce secteur, plusieurs certificats de qualification professionnelle de la métallurgie (CQP) relatifs au métier de chaudronnier existent : le CQP chaudronnier d'atelier et le CQP chaudronnier naval.

Pour ceux qui souhaitent se réorienter vers le métier de chaudronnier,  le titre professionnel (TP) Technicien en chaudronnerie, le TP Agent de fabrication et montage en chaudronnerie ou le TP Chaudronnier formeur aéronautique sont disponibles. 

Évolutions possibles du Chaudronnier

Après 10 à 15 ans d’expérience, le chaudronnier peut devenir cadre (chef d'équipe, contremaître, chef d'atelier) ou technicien (préparateur de fabrication, dessinateur, technicien méthodes), ou encore s'installer à son compte comme artisan.

Salaire d’un Chaudronnier   

Ces professionnels étant particulièrement recherchés, les salaires peuvent vite augmenter. Un Chaudronnier débutant est en général embauché au SMIC mais avec l’expérience et des qualifications, il pourra gagner jusqu'à 2 100 euros bruts par mois.

Envie d’une reconversion en tant que Chaudronnier ?

Avantages d’une reconversion en tant que Chaudronnier

  • Salaire attractif pour les profils expérimentés ou à leur compte.
  • Profession accessible dès le CAP.
  • Insertion professionnelle facile.
  • Missions variées.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Conditions de travail parfois pénibles : bruit, température, postures...

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Indicateurs de suivi de production
  • Indicateurs de suivi d'activité
  • Techniques d'usinage
  • Techniques et procédés d'assemblage
  • Lecture de plan, de schéma
  • Utilisation d'outillages manuels
  • Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)
  • Procédés de formage
  • Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • Dessin industriel
  • Normes qualité
  • Règles de sécurité
  • Traçage Assisté par Ordinateur (TAO)
  • Utilisation d'instruments de mesure tridimensionnelle
  • Métrologie
  • Techniques de découpe de matériaux

Savoir-faire

  • Déterminer les opérations de fabrication d'ensembles chaudronnés et préparer les matériaux
  • Tracer les développés et reporter les cotes sur les matériaux (plaques, tubes, profilés, ...)
  • Couper les éléments et les mettre à dimensions et en forme par pliage, cintrage, oxycoupage
  • Marquer, positionner les pièces, plaques, tubes et les assembler (soudure-pointage, rivet, agrafe, colle, ...)
  • Contrôler les pièces, l'assemblage et réaliser les finitions (meulage, ébavurage, redressage)
  • Renseigner les supports qualité et de suivi de production

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de Chaudronnier ?

Changer de métier au profit de celui de Chaudronnier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de Chaudronnier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que Chaudronnier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test