Fiche métier Chaudronnier

Quelles sont les missions du Chaudronnier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Chaudronnier.

Chaudronnier
Sommaire

    Métier de Chaudronnier

    Spécialiste du travail des métaux, le chaudronnier est un expert en découpe et transformation du métal. Découvrez ce métier en détail.

    Qu’est-ce qu’un Chaudronnier ?

    Exerçant pour des secteurs aussi variés que l’automobile, la mécanique, le BTP ou encore la construction aéronautique, ferroviaire et navale, le chaudronnier a pour principale mission le façonnage, l’assemblage et le contrôle de la qualité de pièces métalliques. Il exerce pour de petites et moyennes chaudronnerie (appareils électroménagers, chaudières) ou de grosse chaudronnerie pour l'industrie (mât d'éolienne, cuve pour l'agroalimentaire, citerne agricole).

    Le chaudronnier travaille différents métaux (tôle, acier, cuivre, aluminium) avec des machines-outils sophistiquées pour transformer le métal en feuilles, tubes ou profilés puis fabriquer des produits variés.

    Si le métier de chaudronnier est avant tout masculin, il s’ouvre tout de même de plus en plus aux femmes. De plus, ce métier bénéficie d’un fort volume d’embauches. 

    Missions du Chaudronnier

    Tout d’abord, le chaudronnier étudie dessins et plans puis reporte en grandeur nature les indications de forme sur la tôle avant de les découper à l'aide d'une cisaille ou d'un chalumeau. 

    Ensuite, il leur donne forme en les pliant, en les martelant ou en les étirant, puis procède au montage et à la soudure. 

    Enfin, le chaudronnier effectue un contrôle qualité pour s’assurer un produit irréprochable. 

    Certains entretiennent et réparent des équipements industriels tels que centrale nucléaire, réseau de gazoducs… 

    Après 10 à 15 ans d’expérience, le chaudronnier peut devenir cadre (chef d'équipe, contremaître, chef d'atelier) ou technicien (préparateur de fabrication, dessinateur, technicien méthodes), ou encore s'installer à son compte comme artisan.

    Qualités pour devenir acupuncteur

    Bonnes conditions physiques

    Le métier de chaudronnier demande une bonne condition physique. En effet, il faut pouvoir déplacer des pièces de métal très lourdes mais également supporter le travail debout et dans le bruit.

    Rigueur

    Le travail de chaudronnerie demande rigueur et méticulosité car  le niveau d'exigence du travail requiert une capacité de précision importante. De plus, il faut en permanence respecter les règles de sécurité.

    Bonnes connaissances informatiques

    Le chaudronnier a recours aux outils de Traçage Assisté par Ordinateur et Conception Assistée par Ordinateur (TAO et CAO). L’ensemble de ces tâches suppose que le chaudronnier connaisse l’informatique appliquée à la commande numérique et soit capable de se représenter les volumes dans l’espace.

    Formation pour devenir chaudronnier

    Formation initiale

    L’accès au métier se fait dès la 3ème avec un CAP réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage option chaudronnerie, qui se prépare en 2 ans. 

    Il est également possible de passer un bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle ou un bac professionnel technicien outilleur en 2 ans après le CAP, ou en 3 ans après la 3ème.

    Vous pouvez compléter ce diplôme par une mention complémentaire (MC) technicien en chaudronnerie aéronautique et spatiale.

    L’accès se fait aussi au niveau Bac+2, après un bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle, un bac STI2D ou un bac S, en passant un BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

    L'ensemble de ces formations peut faire l'objet d'un apprentissage ou d'une alternance en contrat de professionnalisation.

    Formation continue

    Afin de favoriser l’évolution professionnelle des personnes en activité dans ce secteur, plusieurs certificats de qualification paritaires de la métallurgie (CQPM) relatifs au métier de chaudronnier existent : le CQPM chaudronnier d'atelier, le CQPM chaudronnier aéronautique et le CQPM chaudronnier polyvalent.

    Pour ceux qui souhaitent se réorienter vers le métier de chaudronnier,  le titre professionnel (TP) chaudronnier, le TP chaudronnier aéronautique ou le TP agent de fabrication d'ensemble métallique sont disponibles. 

    Salaire d’un Chaudronnier   

    Ces professionnels étant particulièrement recherchés, les salaires peuvent vite augmenter. Un Chaudronnier débutant est en général embauché au SMIC mais avec l’expérience et des qualifications, il pourra gagner jusqu'à 2 100 euros brut par mois.

    Où travailler en tant que Chaudronnier ?

    Les débouchés sont relativement important. Le chaudronnier trouvera aisément un emploi au sein d'une entreprise industrielle, artisanales ou métallurgiques, mais les domaines pétroliers et chimiques offrent également des débouchés intéressants.

    Situation du métier de Chaudronnier

    Les jeunes diplômés n'ont aucune difficulté à trouver rapidement du travail car, trop mal connu, les offres d’emploi ont du mal à être pourvues.

    Le chaudronnier qualifié peut devenir chef d’équipe ou contremaître. Avec une formation il peut évoluer vers un emploi de traceur ou entrer dans un bureau d’études comme dessinateur ou agent des méthodes.

    Enfin, vous pouvez envisager de créer votre atelier en tant qu'artisan.