Technicien de l’environnement | Fiche métier

Quelles sont les missions du Technicien de l’environnement ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Technicien de l’environnement.

Technicien de l’environnement
Sommaire

    Métier de Technicien de l’environnement

    L’environnement constitue l’un des enjeux majeurs de notre siècle et cela impacte directement les professions en développement. Parmi celles-ci, nous retrouvons celle de Technicien de l’environnement. Découvrez cette profession en détail afin de vérifier si elle correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un Technicien de l’environnement ? 

    Nommé également technicien en mesures environnementales, le technicien en environnement a pour objectif de réaliser des missions de contrôles et de mesures dans le domaine de l’environnement ou de l’exposition des travailleurs pour préserver l’environnement et la santé humaine. Son rôle est indispensable tant pour les entreprises que pour les collectivités qui sont priées de traiter leurs déchets, leurs eaux usées ou leurs réseaux d’assainissement. 

    Missions du Technicien de l’environnement

    Le métier de Technicien de l’environnement est une profession multitâche liée principalement au traitement des déchets, des émissions dans l'atmosphère et des eaux usées. Ses missions peuvent traitées aussi bien du point de vue technique que du point de vue juridique et administratif et sont très variées suivant l’endroit où il exerce. Nous retrouvons des fonctions communes à tous :

    • Recueil de données et d’échantillons (terre, eau, air) afin d’étudier l'impact sur l'environnement de la société pour laquelle il travaille;
    • Etat des lieux des installations, chantiers, usines… et analyses en laboratoire afin de vérifier le respect des normes en vigueur en matière de sécurité et d’environnement;
    • Proposition de solutions pour résoudre les difficultés rencontrées en collaboration avec les différentes entités de l’entreprise;
    • Vérification de l’application de mesures proposées et de leurs résultats ;
    • Intervention en temps que consultant pour aider les entreprises ou collectivités à être en conformité avec les normes en vigueur;
    • Organisation de colloques, conférences et autres projet de sensibilisation du public sur les thèmes de la sécurité et de l’environnement.

    Où exerce le Technicien de l’environnement

    Si la fonction publique est le premier recruteur de Technicien de l’environnement, l’enjeu environnemental ouvre la voie à de nombreuses entreprises privées. Les offres d'emploi sont donc de plus en plus variées : secteur textile, construction, chimie, alimentaire… les usines devant respecter de plus en plus de normes, la profession recrute de plus en plus. Les techniciens en environnement peuvent aussi être recrutés dans des centrales d'épuration des eaux usées, des incinérateurs, des décharges ou des sociétés de récolte des déchets et de la propreté urbaine (publiques que privées).

    Tendances de la profession

    Parmi les professions qui recrutent massivement, celle de technicien de l’environnement se place en bonne position. Il est de plus en plus  recherché afin de répondre à des normes strictes, applicables tant dans le secteur public que privé. Chaque année, environ un millier d’emplois sont pourvus. Surtout de niveau bac + 2/3. 

    Qualités requises pour devenir technicien de l’environnement

    Garant du respect des normes environnementales, cette profession requiert une grande rigueur, un bon esprit d’analyse et de la méthodologie. Le technicien doit aussi effectuer de nombreux prélèvements et analyses qu’il doit ensuite interpréter pour prendre les meilleures décisions. Obligé de réaliser de nombreux rapports, ce professionnel doit disposer de bonnes capacités relationnelles et rédactionnelles.

    Le secteur de l’environnement évoluant en permanence, le métier nécessite de se tenir perpétuellement au courant des diverses évolutions.

    Le professionnel ne travaille pas seul et doit donc avoir l’esprit d’équipe. En contact avec de nombreux intervenants tels que les élus des collectivités locales ou dirigeants d’entreprises mais également en charge de sensibiliser auprès des écoles, des associations, de la population, des industriels…, le technicien doit savoir faire preuve de pédagogie et de persuasion. Enfin, ce professionnel doit connaître les outils et instruments de mesure mais aussi posséder des compétences dans le domaine réglementaire et environnemental.

    Formations pour devenir technicien de l’environnement

    L’accès à la profession est différente si on exerce dans le publique ou le privé bien que cette profession soit accessible via différentes formations compte tenu qu’il n'existe pas de diplôme unique.

    Pour exercer dans le public

    Les techniciens de l'environnement sont un corps de catégorie B. Pour y accéder, il faut passer un concours externe ouvert aux candidats titulaires d'un baccalauréat ou d'un diplôme homologué de niveau IV. 

    Pour exercer dans le privé

    Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation pour adultes permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que glacier.

    Niveau CAP

    • CAP Agent de propreté et d’hygiène
    • CAP Gestion des déchets et propreté urbaine
    • CAP Propreté de l’environnement urbain collecte et recyclage
    • CAP Agent d’assainissement et de collecte de déchets liquides spéciaux

    Niveau BAC

    • Bac ST2I 
    • Bac pro Hygiène et environnement
    • Bac techno STAV 

    Niveau BAC+2

    • BTS Métiers des services à l’environnement
    • DUT Hygiène sécurité environnement

    Plusieurs autres formations permettent d'obtenir des qualifications et certificats utiles pour accéder au monde du travail, comme les cours en environmental management ou sustainability management.

    Évolutions possibles du technicien de l’environnement

    Pour les professionnels évoluant dans la Fonction publique, la carrière du  technicien environnement dépend des échelons qu’il gagne avec les années.

    Dans le secteur privé, il peut évoluer vers des postes de chargé de mission en bureau d’études ou de chef d’exploitation.

    Salaire d’un technicien de l’environnement

    Tout comme l’évolution, la rémunération dépend du statut public ou privé. Dans la Fonction publique, le salaire débutera à environ 1600€/mois pour augmenter jusqu'à 2700€/mois environ en fin de carrière.

    Dans le privé, les salaires évoluent entre 1600€ à 2300€ /mois de moyenne.

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test