Quelles sont les missions du Paysagiste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier du Paysagiste.

Sommaire

    Métier de Paysagiste

    Les métiers du paysage et de la nature attirent de plus en plus, notamment les personnes en reconversion. Si le métier de paysagiste vous tente, suivez le guide.

    Qu’est-ce qu’un paysagiste ? 

    Avant tout, un passionné de la nature mais également un véritable artiste. En tant qu’architecte des espaces verts, le paysagiste participe aussi bien aux projets urbains qu’aux projets de territoire et dans les jardins de particuliers. Aménagement de parcs et de jardins, aires de jeux, de places, de rues piétonnières, de zones industrielles ou encore de bords de rivières, les lieux pour lesquels le paysagiste est amené à intervenir sont très variés. Le paysagiste intervient aussi bien dans les villes que dans les campagnes.

    Les missions du paysagiste 

    En tant qu’artisan, le paysagiste intervient directement dans la création, la rénovation et l’entretien des espaces verts. Il propose ses compétences aux grands groupes du BTP, aux collectivités locales, aux régions, aux conseils régionaux, aux mairies, à divers acteurs privés…

    Ses missions sont réalisées en tenant compte des objectifs de son commanditaire. Lorsqu’il travaille sur un projet, il commence par analyser la demande de son client et se rend si besoin sur les lieux. Il étudie les contraintes de l’espace à aménager (topographie, besoins des usagers, pédologie des sols, climat…) et prend en compte le budget disponible ainsi que les obligations réglementaires éventuelles (normes pour une aire de jeu ou accessibilité aux personnes handicapés, par exemple). Plantation, décoration, installation de l’irrigation ou éclairage, son champ d’action est large.

    Ce professionnel est souvent sollicité dans les projets d’aménagement urbain tels que la construction d’une autoroute afin d’intégrer ceux-ci dans l’environnement. Il effectue le suivi du projet et réalise les plans d’aménagement, les esquisses, les croquis…

    Dans le cadre de ces travaux, le paysagiste peut être amené à travailler avec d’autres corps de métiers : conducteur de travaux, maître d’ouvrage, jardinier,  terrassier… 

    Dans le cadre de sa mission, le paysagiste utilise divers matériaux tels que le bois, les plantes, les galets, le gravier, les pierres naturelles…

    Où exerce le paysagiste ?

    Un paysagiste peut travailler dans la fonction publique (collectivité territoriale notamment), dans un Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE), dans une agence ou société privée de maîtrise d’œuvre, dans un bureaux d’études, de conseil ou de diagnostic et d’expertise.

    Il peut également exercer en indépendant.

    Tendance de la profession

    A une époque où la nature prend une place de plus en plus importante dans la vie des personnes et l’écologie, intégrer le marché du travail est plutôt aisé lorsqu'on est paysagiste. 

    Formations pour devenir paysagiste

    Le métier de paysagiste est accessible sans formation particulière mais il existe une multitude de formations pour accéder au métier de paysagiste dont un diplôme d'Etat paysagiste (DE) qui confère un Bac +5.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • BEPA Travaux paysagers
    • CAPA Jardinier paysagiste
    • BPA Travaux des aménagements paysagers

    Niveau bac 

    • BAC PRO aménagements paysagers
    • BP aménagements paysagers
    • CS constructions paysagères en alternance

    Niveau bac+2 

    • BTSA aménagements paysagers 
    • BTSA Métiers du végétal : alimentation, ornement et environnement (ex BTSA production horticole)
    • CS option Collaborateur du concepteur paysagiste en alternance

    Niveau bac+3

    • Licence Professionnelle aménagement paysager : conception, gestion, entretien

    Niveau bac +5 (pour obtenir le titre de «paysagiste concepteur»)

    • Diplôme d’Etat (DE) paysagiste préparé dans 5 écoles : l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles à Marseille, l’École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux, l’Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage à Blois et l’Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille. Il se prépare en 3 ans. Une centaine de places seulement sont proposées chaque année.
    • Diplôme d’ingénieur en paysage d’AgroCampus Ouest 
    • Diplôme de l'ESAJ à Paris

    Il doit également passer son CACES pour être habilité à manipuler des engins motorisés.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de préparer le diplôme d’ingénieur en paysage d’AgroCampusOuest puisque c’est le seul diplôme conférant le titre de « paysagiste concepteur » qui soit accessible par la voie de la formation continue.

    Pour les professionnels déjà en activité, la formation continue leur permet de se perfectionner.  

    Ces formations pourraient vous intéresser

    Ecole Supérieure des Agricultures
    Licence pro Aménagement paysager – option infographie
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 an, 18 mois, 2 ans ou 3 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    Bac professionnel Conduite de Productions Horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA Aménagements paysagers (AP)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Formations paysagisme
    Trouvez les formations paysagisme adaptées à votre profil et démarrez votre nouvelle carrière.
    Trouvez votre formation
    • Moins d’1 minute
    • Sans engagement
    • Plus de 100 partenaires

    Qualités requises pour devenir paysagiste

    Créativité

    Le paysagiste doit faire preuve d’originalité et d’imagination pour créer des espaces originaux et agréables. Métier minutieux et rigoureux, le succès d'un paysagiste est souvent lié à sa créativité, à ses inventions et à son sens de la présentation.

    Résistance physique

    Souvent en extérieur, le paysagiste travaille sous des conditions climatiques rudes comme la pluie, le froid ou de fortes chaleurs. Une bonne condition physique est donc requise pour ce genre d’activité, et surtout beaucoup de prudence car de nombreux outils sont à utiliser.

    Compétences managériales

    Le paysagiste doit savoir motiver ses équipes autour d’un projet commun. Il doit donc être un bon manager, être force de proposition mais également être à l’écoute de son équipe et de chaque protagoniste du projet.  

    Connaissances diverses

    Il est indispensable d’avoir des connaissances diverses telles que la botanique, l’horticulture, la plomberie, la physiologie végétale, l’architecture, le génie civil, l’électricité, l’hydraulique, la maçonnerie… Il faut aussi une parfaite connaissance de l’outil informatique notamment des logiciels de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur).

    Évolutions possibles du paysagiste

    Le paysagiste peut évoluer après plusieurs années d’expérience et devenir ingénieur paysagiste, architecte paysagiste, chef de projet ou créer sa propre entreprise.

    Salaire d’un paysagiste

    La rémunération du paysagiste est fonction de son statut, son lieu d’exercice et sa réputation. En tant que salarié débutant, il gagne environ 2 000€ bruts par mois. Avec quelques années d'expérience et à son compte, il peut toucher jusqu'à 3 500€ par mois.

    Envie d’une reconversion en tant que paysagiste ?

    Avantages d’une reconversion en tant que paysagiste

    • Métier qui permet d’exprimer sa créativité
    • Salaire attractif pour les paysagistes expérimentés ou à leur compte
    • Poste polyvalent

    Inconvénients d'une telle reconversion 

    • Travail en extérieur et donc soumis aux conditions climatiques (chaleur, pluie, vent, neige…)
    • Métier physique

    Compétences de base indispensables pour se lancer

    Savoir

    • Botanique
    • Utilisation d'outils de taille
    • Utilisation d'engins de tonte (autotracté/autoporté)
    • Lecture de plan, de schéma
    • Pédologie (formation, évolution et caractéristiques des sols, ...)
    • Hydraulique
    • Techniques d'engazonnement
    • Techniques de taille de végétaux
    • Techniques culturales
    • Techniques d'affûtage
    • Techniques de préservation de la biodiversité
    • Techniques de terrassement
    • Techniques de maçonnerie paysagère
    • Réglementation phytosanitaire

    Savoir-faire

    • Sécuriser le chantier et son environnement (signalisation, ...)
    • Préparer les sols et les plantations (épandage, semis, récolte, ...)
    • Entretenir un élément de décoration
    • Entretenir un espace extérieur
    • Tailler les arbres selon l'orientation de croissance ou la forme recherchée et supprimer les branches indésirables
    • Assurer une maintenance de premier niveau
    • Entretenir des équipements

    (Source: ROME)

    Par où commencer sa reconversion de paysagiste ?

    Changer de métier au profit de celui de paysagiste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de paysagiste, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que paysagiste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)
    Article mis à jour le 15/03/2024
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Environnement
    Trouvez votre formation