Spécialiste de l’aménagement et de l'entretien des espaces verts, le jardinier travaille en plein air pour embellir les parcs, jardins et terrains de sport… Si vous souhaitez exercer un métier au contact de la nature, devenir jardinier est idéal pour vous.

Sommaire

    Vous envisagez de changer de métier et devenir jardinier vous intéresse ? Découvrez notre fiche métier.

    Zoom sur le métier de jardinier

    Véritable technicien de la nature, le jardinier doit créer, aménager et entretenir des espaces verts.

    Pour cela, il effectue différentes activités selon les saisons :

    • Prépare les sols avant de planter les végétaux : il peut bêcher le sol ou encore le désherber
    • Effectue les semis (fleurs, plantes ou arbustes) et les bouturages
    • Protège les plantations et les remplace en fin de cycle
    • Réalise l’engazonnement des surfaces destinées aux pelouses
    • Entretient les pelouses et le gazon: tonte, traitements phytosanitaires, passage du rouleau...
    • Taille les haies, les arbres et arbustes
    • Débroussaille
    • Evacue et recycle les déchets verts comme l'herbe coupée, les branches ou les feuilles mortes
    • Entretient les outils et les machines qu'il utilise au quotidien (tondeuses à moteur, débroussailleuses, tracteurs et aspirateurs à feuilles…)
    • Réalise divers travaux de maintenance : petite maçonnerie, terrassement, dallage, pose de bordures ou de clôtures, mise en place de brise vue...
    • Peut être amené à dessiner des parterres et tracer des allées

    Un jardinier peut se spécialiser dans cinq branches différentes : la pépinière, l’arboriculture, le maraîchage, la floriculture et dans les parcs et jardins.

    Formations pour exercer ce métier

    Bien que cette profession soit accessible sans qualification particulière, les recruteurs apprécieront les candidats titulaires d’un des diplômes suivants :

    • CAP agricole métiers de l'agriculture
    • CAP agricole jardinier paysagiste
    • CAP agricole productions horticoles, spécialité pépinières
    • BPA travaux des aménagements paysagers
    • Bac technologique STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)
    • Bac pro aménagements paysagers
    • Bac pro Conduite de productions horticoles
    • BP aménagements paysagers
    • BTS agricole Aménagements paysagers
    • ...

    Ces formations pourraient vous intéresser

    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA Aménagements paysagers (AP)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    Bac professionnel Conduite de Productions Horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    Licence pro Aménagement paysager – option infographie
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 an, 18 mois, 2 ans ou 3 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Formations paysagisme - jardinerie
    Trouvez les formations paysagisme - jardinerie adaptées à votre profil et démarrez votre nouvelle carrière.
    Trouvez votre formation
    • Moins d’1 minute
    • Sans engagement
    • Plus de 100 partenaires

    Qualités requises pour devenir jardinier

    Ce spécialiste doit bien entendu avoir la main verte et posséder de solides connaissances sur les plantes, les fleurs et les arbres.

    En effet, il doit connaître les caractéristiques de chaque plante et leurs besoins spécifiques en fonction des saisons.

    Comme le jardinier travaille la plupart du temps au sein d’une équipe, il doit avoir un bon relationnel.

    De plus, une bonne condition physique est requise compte tenu que le métier de jardinier s’exerce par tous les temps, qu’il faut souvent porter des sacs de terreau ou de sable ou bien retourner la terre...

    Posséder une sensibilité au développement durable est un atout dans ce type de profession.

    Enfin, la précision et la minutie doivent faire parti de ses qualités principales.

    Salaire d’un jardinier

    Le salaire d’un jardinier dépend de son statut et de son employeur. En effet, celui d’un jardinier débutant salarié avoisine le SMIC mais peut atteindre jusqu’à 2 000€ par mois en fin de carrière.

    S’il est installé à son compte, il varie en fonction de l'importance de sa clientèle et du type de missions qu’il réalise.

    Débouchés : où travailler ?

    Le jardinier peut travailler en tant que salarié pour une entreprise (travaux paysagers, jardinerie) ou bien pour une collectivité publique (municipalité, conseil général, HLM…).

    Il a aussi la possibilité de s’installer à son compte voire de créer sa propre entreprise de jardinage.

    Tendances de la profession

    Même si ce métier recrute sans diplôme, les candidats titulaires d’un CAP, BEP ou d’un BAC pro trouveront plus facilement un emploi.

    Article mis à jour le 15/03/2024
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Environnement
    Trouvez votre formation