Garde forestier | Fiche métier

Quelles sont les missions du Garde forestier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Garde forestier.

Garde forestier | Fiche métier

Métier de Garde forestier

Agents techniques de l’environnement, le Garde forestier a un rôle important dans la protection de l'environnement, la faune et la flore par ses actions de prévention, de répression et d'éducation. Découvrez la profession en détail et déterminez si vous pourriez envisager votre reconversion dans cette voie professionnelle.

Qu’est-ce qu’un Garde forestier ? 

Métier de terrain, le Garde forestier veille à la conservation du domaine forestier, surveille les exploitations et les différents chantiers, organise le travail des ouvriers sylviculteurs sur une surface qui peut atteindre 1 000 hectares. Pour cela, il patrouille (à pied, à cheval, à moto ou en véhicule tout-terrain), recherche et constate les infractions aux règlements (chasse interdite, cueillette non autorisée, promeneurs indélicats ou imprudents, décharges sauvages...). 

Si sa mission principale consiste avant tout à sensibiliser le public au respect de l’environnement et à la préservation de l’écosystème ou à repérer les infractions aux règlements et dresser si nécessaire des procès-verbaux, un autre aspect du garde forestier est de veiller à l'équilibre naturel : recensement des espèces, mise en valeur du domaine forestier, entretien, surveillance, etc. Pour cela, il est habilité à effectuer des prélèvements et à recenser les espèces animales et végétales. 

Son rôle étant avant tout préventif et pédagogique, il s’assure que tout le monde puisse profiter de la nature dans les meilleures conditions en procédant à des aménagements (escaliers naturels, balisage d'endroits dangereux,…), en renseignant les randonneurs et en les sensibilisant à la protection de l'environnement.

Missions du Garde forestier

  • Protéger le patrimoine forestier, de la faune et de la flore par des moyens de prévention, d’aménagement ou de répression ; 
  • Réaliser des patrouilles ;
  • Connaître tous les recoins des parcelles sous sa surveillance, les espèces présentes et les influences des saisons sur l'écosystème ;
  • Surveiller les espèces végétales : prendre des mesures pour les spécimens qui se raréfient, recenser les arbres malades et les soigner si possible ;
  • Surveiller les espèces animales et consigner toutes ses remarques et actions 
  • Réaliser des prélèvements ;
  • Veiller au respect des périodes de chasse ou de cueillette ;
  • Rappels à la loi des randonneurs indélicats ;
  • Réaliser des aménagements ;
  • Renseigne les promeneurs et les sensibiliser à l'environnement ;

Où exerce le Garde forestier ?

Métier de terrain par excellence, le Garde forestier exerce en espace naturel principalement puis retourne à son bureau pour la partie administrative.

Si quelques-uns peuvent être recrutés par des sociétés privées comme des fédérations de chasse ou des propriétaires de domaines forestiers, la plus grande majorité sont des agents de la fonction publique exerçant pour l'Etat, les collectivités, ou l'Office national des forêts.

Tendances de la profession

En termes de recrutement, les débouchés restent rares dans le public et les candidats se tournent de plus en plus vers le privé. 

Qualités requises pour devenir Garde forestier

Profession au contact de la nature, le métier de Garde forestier sous-entend aimer l’environnement et sa protection d’où une connaissance exacte de la réglementation juridique en vigueur.

Son devoir de prévention, de sensibilisation et d’éducation lui impose de faire preuve d'une réelle pédagogie et de diplomatie. 

Métier d’extérieur qui nécessite de marcher beaucoup dans des conditions climatiques ou de terrains compliqués, le Garde forestier dispose d'une bonne aptitude physique.

Formations Garde forestier

Pour accéder au métier de Garde forestier dans la fonction publique, 2 concours sont accessibles mais nécessitent un niveau CAP ou bac :

  • Brevet d'Aptitude Professionnelle Agricole (BEPA) aménagement de l'espace spécialité travaux forestiers,
  • Certificat d'Aptitude Professionnelle agricole (CAPA) travaux forestiers
  • Bac Pro Gestion et conduite des travaux forestiers
  • Bac Pro Gestion des milieux naturels et de la faune
  • BTSA Gestion Forestière

Les concours :

  • avec un niveau CAP : concours national d'agent technique de l'environnement (spécialité milieux et faunes sauvages), catégorie C
  • avec un niveau bac : concours national de technicien de l'environnement (spécialité milieux et faunes sauvages), catégorie B

L’obtention de ce concours permet de suivre un stage d'une année en tant qu'élèves de l'Institut de formation de l'environnement (IFORE). 

Le permis de conduire est également obligatoire ainsi que le permis de chasse et il faut s'engager à servir l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) pendant 5 ans.

Évolutions possibles du Garde forestier

Comme tous les métiers de la fonction publique, l'évolution se fait avant tout sur concours interne. Ainsi, le garde forestier de catégorie C peut passer son concours interne pour obtenir le statut de catégorie B. Après quelques années d'expérience, il peut devenir chef de district forestier à l'Office National des Forêts ou parvenir au poste de technicien supérieur forestier.

Salaire garde-forestier

Le salaire dépend du grade et de l’échelon. À cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes.

Le salaire mensuel moyen net d’un garde forestier varie de 1500€ à 2200€ au cours de sa carrière.

Envie d’une reconversion en tant que garde forestier ?

Avantages d’une reconversion en tant que garde forestier 

  • Les enjeux environnementaux actuels font de cette profession un métier valorisant, aux résultats concrets
  • Pour ceux qui sont allergiques à la vie de bureau, vous serez en contact en permanence avec la nature, la forêt offrant un cadre de travail plaisant.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Métier d’extérieur, il peut être difficile en raison des conditions climatiques, des terrains…
  • Les missions s’effectuant en forêt, il est fort probable que vous deviez déménager pour vous rapprocher de votre lieu de travail
  • Peu de recrutements étant faits, il peu s’avérer compliqué de trouver un poste.

Compétences pour se lancer

Savoir

  • Caractéristiques des écosystèmes
  • Techniques pédagogiques
  • Normes environnementales
  • Normes de sécurité des espaces et des établissements recevant du public
  • Botanique
  • Écologie
  • Classification des espèces animales
  • Protection et sauvegarde du milieu naturel
  • Prévention des risques environnementaux
  • Droit forestier
  • Droit rural
  • Réglementation des espaces et espèces protégés
  • Réglementation de la chasse
  • Réglementation de la pêche
  • Utilisation de matériel de capture (seringue hypodermique, ...)
  • Outils bureautiques

 

  • Etudier les évolutions de la faune et de la flore dans les milieux naturels
  • Surveiller un espace naturel pour la prévention des risques d'accidents, de pollution, d'incendie
  • Diagnostiquer l'état d'un site et définir les priorités d'action au sein des milieux inventoriés
  • Déployer les directives du ministère et des collectivités pour la protection et la valorisation des milieux naturels par réintroduction d'espèces, restauration de plages ...
  • Établir un rapport d'intervention
  • Établir un rapport d'étude
  • Sensibiliser tous les publics à la protection et la sauvegarde du patrimoine naturel
  • Apporter une assistance technique

Source: ROME

Par où commencer sa reconversion de garde forestier ?

Changer de métier au profit de celui de garde forestier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de garde forestier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test