Devenir Socio-esthéticien(ne) : Fiche métier

Encore peu connu, la Socio-esthéticienne est la spécialiste des soins du corps et du visage auprès des personnes souffrantes et fragilisées. Vous envisagez de prendre cette voie ? Découvrez le métier de socio-esthéticienne en détail.

Sommaire
Socio-esthéticien(ne)

Zoom sur le métier de socio-esthéticienne

Egalement appelée psycho socio-esthéticienne, la socio-esthétique est un métier peu connu qui consiste à pratiquer des soins esthétiques adaptés pour les personnes souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité : physique (vieillesse, maladie, accident, intervention chirurgicale…), psychique (maladie mentale, toxicomanie, alcoolisme…), ou en détresse sociale (chômage, détention, exclusion sociale…).

Sa mission est donc double puisqu’elle apporte une aide psychologique et un soin technique afin d'améliorer la qualité de vie par le confort et le bien être.

Tout comme une esthéticienne traditionnelle, elle propose une palette de services divers permettant d’embellir les personnes mais surtout, de s’occuper d’elle-même, de s’assumer pleinement et de pouvoir se regarder sans appréhension dans le miroir : soin de l’épiderme, manucure, épilation, massage relaxant ou encore maquillage.

Son rôle ne s’arrête pas là puisqu’elle joue aussi le rôle de conseillère auprès de ses clients en les guidant dans le choix des produits à utiliser en fonction de leur type de peau. 

Le socio-esthéticien travaille en collaboration avec d'autres professionnels comme les professionnels de santé (personnel soignant, kinésithérapeute, ergothérapeute..) ou es assistantes sociales.

Qualités requises pour devenir socio-esthéticienne

Pour exercer le métier de socio-esthéticien(ne), un grand nombre de qualités sont importantes dont les plus importantes demeurent les suivantes :

Rigueur et souci du détail

La plus grande mission de la socio-esthéticienne est de faire passer du bon temps à ses clients et pour cela, le goût du travail bien fait est indispensable. 

Empathie et écoute

La socio-esthéticienne s’adresse à des personnes en détresse ou vulnérables qui ont souvent besoin de parler et de se détendre. Ce métier exige écoute, disponibilité, patience, diplomatie pour redonner le sourire aux patients et leur procurer un moment de bien-être.

Passion 

Connaître les nouvelles techniques de soins et de cosmétiques est également un atout à avoir. Sans passion, une socio-esthéticienne n’évoluera pas. Elle doit donc s’informer sur les nouvelles techniques de soins de beauté. 

Formations pour être socio-esthéticienne 

L'accès à la profession nécessite tout d’abord à se former au métier d’esthéticienne puis de suivre une formation complémentaire.  

  • DU (diplôme universitaire) spécialisation esthétique en milieu médical 
  • DU socio-esthétique 
  • Titre de socio-esthéticienne délivré par le Codes (cours d'esthétique privé à option humanitaire et sociale). 

Ces diplômes peuvent s’obtenir via la formation initiale, les cours à distance, la formation en alternance, la formation professionnelle continue et la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Salaire d’une socio-esthéticienne 

Le salaire d’une esthéticienne varie en fonction de son expérience et de l’organisme qui l’emploi. Dans la fonction publique, cette professionnelle touche le SMIC par mois. En libéral, son salaire peut être beaucoup plus élevé.

Débouchés : où travailler ?

Une socio-esthéticienne peut exercer dans différents endroits : maison de retraite, résidence de personne âgées, hôpital, clinique, centre d'aide par le travail, maison d'arrêt, institut de beauté, centre de remise en forme, au domicile des patients…

Métier récent et encore peu connu, les débouchés sont divers et variés, d'autant plus que ce type de soins est de plus en plus demandé.