Traffic manager | Reconversion

Quelles sont les missions du traffic manager? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de traffic manager.

Traffic manager
Sommaire

    Métier de traffic manager

    L’importance de plus en plus grande de la visibilité des entreprises sur le web a conduit à l’apparition de nouveaux métiers ces dernières années  tels que celui de Traffic Manager. Découvrez en détail en quoi consiste ce métier d’avenir.

    Qu’est-ce qu’un traffic manager ? 

    La réponse peut sembler somme toute évidente :  c’est le gestionnaire (« manager ») du trafic (« traffic » en anglais) des sites web.

    Expert du web et du marketing web, il a donc pour mission de générer du trafic sur le site web d'une entreprise, de mettre en place les campagnes en ligne nécessaires à la réalisation de cet objectif mais également à optimiser celles-ci afin d’en tirer le meilleur retour sur investissement.

    Missions du traffic manager

    Les missions du Traffic Manager varient selon la taille de l’entreprise et les spécificités de l’activité mais dans tous les cas, afin d’offrir la meilleure promotion possible à son client ou son entreprise, le traffic manager doit parfaitement bien maîtrisé son marché et sa concurrence.

    Il met en place tous les leviers du marketing et du référencement naturel ou payant (SEO, SEM) pour générer du trafic qualifié sur un site web. 

    Il sait être force de proposition sur le choix des supports et des investissements, et surtout, maîtrise parfaitement l'utilisation de tableaux de bords et les outils d'analyse web pour prouver la pertinence de ses actions ou encore la qualité du trafic obtenu.

    Le traffic manager passe également une grande partie de son temps à optimiser ses campagnes et surveiller la concurrence ou encore les appréciations des consommateurs du produit et des concurrents. 

    Où exerce le traffic manager ?

    Les lieux d’exercice du traffic manager sont vastes : grosses entreprises, PME ou agences de communication. Mais il peut également exercer en indépendant.

    Tendances de la profession

    Au cœur des problématiques liées au développement du commerce et du besoin de visibilité des entreprises sur le web, le métier de traffic manager est de plus en plus recherché et exige des compétences poussées.

    Qualités requises pour devenir traffic manager

    Un bon Traffic Manager dispose de nombreuses qualités :

    • Disposer d’une certaine fibre commerciale
    • Maîtriser les outils d'analyse web, de tracking et de retargeting ;
    • Connaître les leviers du webmarketing : SEO, SMO, Display, e-mailing… et en maîtriser les techniques;
    • Posséder de bonnes notions des langages informatiques (html, SQL, JavaScript, ...) ;
    • Savoir gérer un budget ;
    • Être force de proposition ;
    • Avoir de bonnes capacités de rédaction ;
    • Mener une veille constante sur les habitudes des utilisateurs et les concurrents ;
    • Avoir un bon relationnel ;
    • Savoir travailler en équipe.

    Formations pour devenir traffic manager

    Il existe de multiples manières de devenir Traffic Manager. Les recruteurs étant de plus en plus pointilleux, ils recherchent des candidats qualifiés. 

    Formation Initiale

    Niveau BAC+2

    • BTS Communication ;
    • DUT Marketing ou informatique ; 

    Niveau BAC+3

    • licence professionnelle commerce spécialité gestion de la relation clients et e-commerce ;
    • licence professionnelle e-commerce et marketing numérique ;
    • Bachelor web
    • Chef(fe) de projet web
    • Chef de projet communication digitale ;

    Niveau BAC+5

    • MASTER marketing, vente
    • Diplôme d'études supérieures en marketing, gestion commerciale et management international (IDRAC Lyon)
    • Diplôme de l'Institut supérieur de commerce de Paris
    • Diplôme de l'École supérieure de commerce de La Rochelle
    • Diplôme de l'European Business School de Paris
    • Diplôme de l'École supérieure de commerce de Pau
    • Manager de la communication numérique (IIM) 

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir  traffic manager en suivant de nombreuses formations d’établissements privés.

    Évolutions possibles du traffic manager

    Un Traffic Manager peut évoluer vers un poste de e-marchandiser, d’acheteur, de webmarketeur mais également, avec de l’expérience, monter en compétences et encadrer une équipe de Traffic Managers.

    Salaire d’un traffic manager

    Un traffic manager débutant peut espérer toucher un salaire mensuel compris entre 1600 et 2000 € bruts. 

    Avec de l’expérience, cette rémunération peut évoluer jusque’à 4000 €  bruts. En fin de carrière, selon ses missions et son entreprise, son salaire peut atteindre les 5000 € bruts mensuel.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti