Expert immobilier | Fiche métier

Quelles sont les missions d'un expert immobilier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d'expert immobilier.

Expert immobilier | Fiche métier

Métier d’expert immobilier

Le métier d'expert immobilier consiste à estimer la valeur d'un bien pour la location ou la vente grâce une analyse précise de divers documents et des visites de terrain.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un expert immobilier ?

A la manière d'un enquêteur, l’expert immobilier doit faire un travail d'investigation pour définir la valeur d'un bien immobilier.

Il estime le prix à l'achat ou la location d'un bien (appartement, maison, terrain, immeuble, local industriel, fonds de commerce...). 

L'expert immobilier répond le plus souvent à la demande de propriétaires souhaitant connaître le prix de leur logement ou de potentiels acquéreurs demandant une contre-expertise.

Mais, il peut également être sollicité par un gestionnaire de patrimoine, un assureur, un syndic, un juge, un notaire, les services fiscaux…

Son métier ne consiste pas à évaluer un bien en fonction des demandes de ses clients mais bel et bien à estimer un bien selon sa valeur réelle.

Cet expert est soumis à de nombreuses législations, en évolution permanente, qu’il doit parfaitement connaître.

Ce professionnel de l’expertise immobilière doit souscrire une assurance Responsabilité Civile et Professionnelle.

Certains experts sont spécialisés dans un domaine précis.

Missions de l'expert immobilier

  • Visiter en détail le bien à estimer
  • Étudier précisément le dossier qui lui est remis
  • Consulter et vérifier les documents qui lui sont transmis : plans cadastraux, plan local d'urbanisme, plans du bien, certificat de propriété...
  • Étudier l'emplacement et l'environnement du bien
  • Prendre en compte tous les paramètres pouvant impacter sur la valeur du bien
  • Déterminer la « juste valeur » du bien en prenant en compte des paramètres économiques, techniques, comptables, juridiques et fiscaux
  • Rédiger un rapport d'expertise comprenant des conclusions datées et signées selon les normes en vigueur dans la CEEI (charte d'expertise en évaluation immobilière)

Où exerce l’expert immobilier ?

Un expert immobilier exerce pour le compte d'un cabinet de conseils en immobiliers, au sein de grandes structures immobilières disposant de leur propre service d'expertise ou bien dans un établissement bancaire ou d’assurance.  

Il peut également travailler à son compte. Néanmoins, ce n'est pas évident de se lancer dans le métier sans expérience, fonds ni clientèle.

Au quotidien, l’expert immobilier alterne travail de bureau (rédaction des rapports, recherche documentaire...) et de terrain (visite d’expertises, recueil d’informations sur le bien à estimer...).

Tendance de la profession

Grâce aux nouvelles lois auxquelles sont soumis les propriétaires de biens, de nouveaux débouchés ont vu le jour. 

Par conséquent, la spécialisation dans les bilans écologiques, la présence de termites ou d'amiante, peut être une solution pour faire ses premiers pas dans le monde de l'expertise immobilière.

Qualités requises pour devenir expert immobilier

Pour exercer le métier d’expert immobilier, le professionnel doit être doté des qualités et des compétences suivantes : 

  • Solides connaissances du marché immobilier, en fiscalité ainsi qu’en droit de l'immobilier et de l'urbanisme
  • Maîtriser les techniques de construction pour juger l'état d'un immeuble
  • Sens de l'observation pour être en mesure notamment de repérer les éventuels problèmes du bien
  • Capacités de synthèse
  • Qualités rédactionnelles 
  • Impartialité
  • Capacités d'adaptation
  • Organisation
  • Avoir le permis B pour effectuer de nombreux déplacements 

Formations pour devenir expert immobilier

Pour accéder au métier d’expert immobilier, plusieurs voies existent. Néanmoins, un Bac+5 est préférable compte tenu de la difficulté à estimer un bien et d’une connaissance du marché de l’immobilier, longue à acquérir.

Formation initiale

Niveau BAC +2 

  • BTS Profession Immobilière 

Niveau BAC +3 

  • Licence en droit, spécialité immobilier
  • Licence professionnelle métiers de l’immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier
  • ...

Niveau BAC +5 

  • Master droit de l'immobilier
  • Master en audit, expertise et conseil de l’École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI)
  • Mastère professionnel en management immobilier (EFAB)
  • Mastère spécialisé Immobilier et Bâtiment Durables - transitions énergétique et numérique (École des Ponts ParisTech)
  • Diplôme d’une école de commerce 
  • Diplôme d’une école d'ingénieur
  • ...

Comme il n’est pas facile d’être recruté par une entreprise en tant qu'expert immobilier juste après l'obtention de son diplôme, suivre une spécialisation dans les diagnostics, auprès par exemple de l’École Supérieure de l’Immobilier (ESI) ou de l’Institut de droit et d'économie appliqués à l’immobilier (ICH), peut permettre de faire la différence. 

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir expert immobilier. La FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier) propose plusieurs formations et perfectionnements.

Évolutions possibles de l’expert immobilier 

Après quelques années d'expérience, l'expert immobilier peut se spécialiser dans un type de bien ou diriger une équipe d'experts immobiliers.

Il peut également s'installer à son compte et travailler en tant qu’indépendant comme professionnel de l’expertise foncière, du conseil immobilier et du diagnostic immobilier.

Salaire d’un expert immobilier 

En tant que travailleur indépendant, les honoraires de l’expert immobilier sont libres et extrêmement variables en fonction de la durée de l'expertise et des frais engagés pour la mener à bien (frais de déplacement...).

Néanmoins, on peut estimer qu’en début de carrière, ce professionnel de l’expertise immobilière gagne environ 2 500 € bruts par mois et aux alentours de 5 500 € en fin de carrière.

Envie d’une reconversion en tant qu’expert immobilier ?

Avantages d’une reconversion en tant qu’expert immobilier  

  • Salaire très attractif.
  • Possibilité d’être salarié ou de se mettre à son compte.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Bien qu’aucune filière de formation spécifique ne soit officiellement reconnue pour ce métier, il est préférable d’avoir au minimum un diplôme de niveau bac + 5.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Méthodes de transaction immobilière
  • Techniques commerciales
  • Techniques de vente
  • Marché de l'immobilier
  • Principes de la relation client
  • Fiscalité
  • Droit immobilier
  • Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD)
  • Veille réglementaire
  • Outils de veille
  • Utilisation d'applications clientes réseau
  • Logiciels immobiliers
  • Logiciels comptables
  • Technologies de l'information et de la communication (TIC)
  • Outils bureautiques

Savoir-faire

  • Prospecter des biens immobiliers, des terrains
  • Prospecter de nouveaux clients
  • Formaliser une demande de transaction
  • Définir les besoins d'un client
  • Conseiller un client sur les améliorations et obligations réglementaires liées à un bien immobilier
  • Évaluer la valeur d'un bien immobilier
  • Réaliser le descriptif d'un bien immobilier
  • Actualiser les informations mises à la disposition d'un public
  • Définir des actions de promotion commerciale
  • Contribuer à des actions de promotion dans les médias et sur les réseaux sociaux
  • Valoriser un bien immobilier
  • Présenter un bien immobilier à un client
  • Organiser et planifier la visite de biens immobiliers
  • Présenter les modalités d'acquisition d'un bien
  • Évaluer la capacité financière d'un client
  • Réaliser une transaction immobilière
  • Conseiller un client

(Source: ROME C1504 - Transaction immobilière)

Par où commencer sa reconversion d’expert immobilier ?

Changer de métier au profit de celui d’expert immobilier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle d’expert immobilier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’expert immobilier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test