Gestionnaire de copropriété / Syndic de copropriété | Fiche métier

Quelles sont les missions du Gestionnaire de copropriété ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Gestionnaire de copropriété.

Gestionnaire de copropriété / Syndic de copropriété | Fiche métier

Métier de gestionnaire de copropriété

Le gestionnaire de copropriété, ou syndic de copropriété, est un professionnel de la gestion des habitations collectives. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de copropriété ?

Le syndic de copropriété administre et gère des immeubles ou des maisons en tant que mandataire représentatif de tous les copropriétaires. 

Missions du syndic de copropriété

Ses missions sont nombreuses et variées :

  • répondre aux réclamations courantes des copropriétaires
  • réaliser des visites régulières des immeubles administrés
  • informer les copropriétaires sur les démarches accomplies  
  • assurer les relations et le suivi des prestataires de services 
  • négocier et souscrire les contrats d’entretien et d'assurance 
  • faire appliquer le règlement de copropriété 
  • programmer les travaux à engager dans le cadre du budget
  • lancer les appels d’offres et contrôler le bon déroulement des travaux 
  • prévoir et mener les assemblées générales 
  • vérifier la comptabilité et contrôler le budget
  • prendre en charge les déclarations de sinistre et leur suivi 
  • suivre les contentieux
  • gérer le personnel de l’immeuble

Où exerce le gestionnaire de copropriété ?

Le gestionnaire de copropriété peut au début de sa carrière travailler pour un cabinet ou une agence puis évoluer en créant son propre cabinet de gestion ou d’administrateur de biens. Ils trouveront de nombreux débouchés auprès des syndics, des bailleurs sociaux ou des offices HLM et des entreprises institutionnelles avec un patrimoine important.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Formations pour devenir gestionnaire de copropriété

Bien qu’aucune formation ne soit obligatoire, il est fortement recommandé de suivre un enseignement spécial afin d’être formé à tous les aspects juridiques et techniques de la gestion de copropriété. 

Formation initiale

Plusieurs voies sont donc possibles pour accéder à cette profession après le Bac :

Niveau BAC +2

  • BTS professions immobilières
  • BTS management commercial opérationnel
  • DUT carrières juridiques

Niveau BAC +3

  • Licence Professionnelle activités juridiques : métiers du droit de l'immobilier
  • Licence Professionnelle métiers de l'immobilier : transaction et commercialisation de biens immobiliers 
  • Licence Professionnelle métiers de l'immobilier : gestion et administration de biens
  • Licence Professionnelle métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier
  • Titre Gestionnaire d'affaires immobilière de l’ESPI (école supérieure des professions immobilières)
  • Titre Gestionnaire d’actifs et de patrimoines immobiliers de l’EFAB (école française de l’administration de biens)

Niveau BAC +5

  • Master Droit de l’immobilier 
  • Titre de manager immobilier de l’IMSI (Institut du Management des Services Immobiliers) 

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir gestionnaire de copropriété par la voie de la formation continue en préparant les diplômes ou titres cités ci-dessus ou bien le CQP Gestionnaire de copropriété.

Qualités requises pour devenir syndic de copropriété

Pour exercer, un gestionnaire de copropriété doit posséder de solides bases dans différents domaines : juridique, financier, fiscal. 

Il est essentiel d’avoir également un bon sens du relationnel et de l’écoute. 

Il peut avoir à gérer des conflits et faire preuve de diplomatie ou savoir négocier est essentiel pour mener à bien des assemblées générales. 

Enfin, rigueur, réactivité, disponibilité sont également des qualités indispensables.

Évolutions possibles du gestionnaire de copropriété

Après quelques années d’expérience, le gestionnaire de copropriété peut évoluer vers le poste de principal de copropriété. Il aura sous sa responsabilité plusieurs immeubles et pourra collaborer avec le gestionnaire de chaque bien.

Il peut également créer son propre cabinet de gestion ou d’administrateur de biens.

Il peut aussi s’orienter vers des postes liés à la gestion locative ou aux transactions immobilières.

Salaire d’un syndic de copropriété 

La rémunération d’un gestionnaire de copropriété débutant peut aller de 2 000 à 2 500 euros brut par mois. Ce salaire peut ensuite évoluer en fonction de son lieu d’exercice (cabinet d’administration de biens ou promoteur).  

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que gestionnaire de copropriété ?

Avantages d’une reconversion en tant que syndic de copropriété

  • Des missions et interlocuteurs variés : peu de monotonie.
  • Métier aussi bien administratif qu'humain.
  • Salaire attractif.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Le métier de gestionnaire de copropriété exige une grande disponibilité.
  • Les conflits sont fréquents entre les copropriétaires : il faut faire preuve de sang-froid pour apaiser les tensions.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Contrats de maintenance
  • Contrats d'entretien
  • Réglementation du contentieux
  • Réglementation de la copropriété
  • Législation sociale de l'habitat
  • Gestion comptable
  • Gestion administrative
  • Gestion de projet
  • Outils bureautiques
  • Techniques commerciales
  • Droit immobilier
  • Droit de l'urbanisme et de la construction
  • Architecture
  • Économie de la construction
  • Code des marchés publics
  • Veille réglementaire
  • Logiciels immobiliers
  • Logiciels comptables

Savoir-faire

  • Définir une stratégie de gestion du patrimoine immobilier
  • Planifier des travaux de rénovation, de réhabilitation de patrimoine immobilier
  • Définir les besoins en rénovation du patrimoine immobilier
  • Étudier la faisabilité technique, juridique et financière d'un projet
  • Sélectionner des fournisseurs, sous-traitants, prestataires
  • Piloter la préparation de travaux
  • Contrôler la conformité des travaux jusqu'à réception
  • Suivre l'état d'avancement des travaux jusqu'à réception
  • Réaliser un suivi d'activité
  • Traiter des dossiers de contentieux (litiges, réclamations ...)
  • Mettre en place des actions correctives et préventives
  • Renseigner des documents comptables, juridiques et fiscaux
  • Suivre un budget
  • Réaliser un appel d'offre

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de gestionnaire de copropriété ?

Changer de métier au profit de celui de syndic de copropriété n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de gestionnaire de copropriété, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que syndic de copropriété mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test