Chasseur de biens immobiliers | Fiche métier

Quelles sont les missions du Chasseur de biens immobiliers ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Chasseur de biens immobiliers.

Chasseur de biens immobiliers
Sommaire

    Métier de chasseur de biens immobiliers

    La profession de chasseur de biens immobiliers est relativement récente dans notre pays (une vingtaine d’années) contrairement à celui de  négociateur immobilier mais il connaît un bel essor depuis quelques années avec la création de sociétés qui leur sont dédiées. Découvrez ce métier en détail afin de vérifier si elle correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un chasseur de biens immobiliers ? 

    Les émissions telles que « Chasseur d’appartement » les mets au premier plan et pourtant, ce métier reste encore assez peu connu chez nous. Pour faire simple, le chasseur immobilier travaille en priorité pour l’Acheteur. Il se substitue à lui dans l’exploration de son futur logement, en prospectant le parc immobilier, le conseille et l’accompagne tout au long de son projet d’achat immobilier.

    A la différence du négociateur ou de l’agent immobilier, le chasseur immobilier ne s'intéresse qu'à la recherche des acquéreurs, et non à la vente. 

    Ce professionnel doit donc savoir cerner et comprendre les besoins et les envies des acquéreurs afin de ne sélectionner que des visites réellement pertinentes. 

    Pour créer son propre cabinet de chasseur immobilier, la loi Hoguet impose au chasseur immobilier de disposer d'un statut identique à celui de l'agent immobilier, d'une carte de transaction professionnelle (appelée carte T) délivrée par la préfecture et de signer un mandat de recherche avec ses clients. La carte professionnelle dépend du niveau d’études ou  du niveau d'expérience, d'une assurance RCP (responsabilité professionnelle) et éventuellement d'une garantie financière. 

    Missions du chasseur de biens immobiliers

    • Conseiller et accompagner son client,
    • Suivre le cahier des charges pour trouver un bien immobilier conforme aux attentes de son client, 
    • Prospecter,
    • Pré-visiter seul les biens sélectionnés avant de les faire visiter à ses clients,
    • Négocier le prix,
    • Gérer l’administratif
    • Accompagner son client jusqu’au passage notaire,
    • Créer un réseau d’apporteurs d’affaires,
    • Promouvoir ses services de chasse immobilière.

    Où exerce le chasseur de biens immobiliers

    S’il dispose de la carte professionnelle, il peut se mettre à son compte.

    Dans le cas contraire ou s’il préfère la sécurité, il peut travailler au sein d'une agence immobilière ou d’un cabinet de chasseurs immobiliers.  Ces dernières se développent de plus en plus mais ne disposent en général d’aucune vitrine physique puisqu’ils n’ont pas de bien en vente. 

    Tendances de la profession

    Rendu célèbre par certaines émissions télévisées, le métier de chasseur immobilier est en pleine croissance en France et attire de plus en plus de candidats à la reconversion en quête d’autonomie.

    Qualités requises pour devenir chasseur de biens immobiliers

    Pour devenir chasseur immobilier, plusieurs qualités sont indispensables :

    • avoir un sens commercial développé afin de prospecter, vendre, persuader et négocier un bien immobilier
    • être dynamique
    • faire preuve de curiosité, d’autonomie et d’initiative
    • être à l’écoute des acquéreurs
    • être disponible y compris le soir et le week-end pour effectuer les visites
    • être titulaire du permis B et avoir un véhicule personnel pour prospecter et se déplacer aisément pour les visites
    • avoir une bonne connaissance du secteur géographique qui lui est confié
    • avoir une présentation irréprochable
    • maîtriser l’anglais pour échanger avec la clientèle internationale surtout dans certaines villes 

    Formations pour devenir chasseur de biens immobiliers

    Pour devenir chasseur de biens immobiliers salarié, aucun diplôme n’est nécessaire car vous serez jugé sur vos résultats avant tout et dépendrez de la carte professionnelle de votre employeur.

    Il est toutefois conseillé d’avoir au minimum un bac général car ce métier demande une bonne culture générale.

    En cas de reconversion, si le candidat est éligible à la carte de transaction, il peut créer sa structure et s’installer à son compte. S’il ne l’est pas, il devra s’adosser à une entreprise de chasse immobilière pour bénéficier de leur carte de transaction en tant qu’agent commercial. Cette facilité d’accès en fait une profession intéressante dans le cadre d’une reconversion.

    Si vous envisagez de vous mettre à votre compte, la loi Hoguet instaure un niveau d’étude minimum pour l’attribution de la carte professionnelle. Pour obtenir la carte, Il existe de nombreuses équivalences comme le BTS profession immobilière, le diplôme de clerc notaire, ou encore la capacité en Droit mais pour les candidats qui n’ont pas le niveau requis, une expérience avérée dans une agence immobilière est acceptée.

    Évolutions possibles du chasseur de biens immobiliers

    Après plusieurs années d'expérience, il peut gagner en responsabilités au sein d'un cabinet de chasse ou d'une agence immobilière et évoluer vers les postes d’agent immobilier, d’administrateur de biens ou de négociateur immobilier. Il peut également s'orienter vers des responsabilités d'agence immobilière, ou de société spécialisée dans ce domaine.

    Salaire d’un chasseur de biens immobiliers

    Le salaire du chasseur immobilier varie suivant ses résultats et son expérience. Sa rémunération tourne autour des 2000€ mensuels en début de carrière pour atteindre allègrement les 4000€ par mois pour les plus  expérimentés.

    Envie d’une reconversion en tant que chasseur de biens immobiliers ?

    Avantages du métier de chasseur de biens immobiliers 

    • La variété des missions qui vous sont confiées permet d’éviter toute monotonie dans votre quotidien professionnel et d’apprendre chaque jour de nouvelles choses
    • Les possibilités d’évolution sont nombreuses
    • Vous exercerez une profession comportant de nombreuses interaction avec les clients directement 
    • Vous êtes souvent libre d’organiser votre travail comme vous l’entendez  et cette autonomie est appréciable 
    • Aucun diplôme n’est nécessaire pour débuter.

    Inconvénients du métier de chasseur de biens immobiliers 

    • Pour se mettre à son compte, la carte professionnelle est obligatoire,
    • Le marché de l’immobilier est très fluctuant et tout ou partie de la rémunération étant basé sur la réussite de la mission, il peut exister des périodes de vache maigre,
    • Le métier étant encore peu connu, les clients se tournent plus souvent vers des agents ou négociateurs immobiliers. 

    Compétences de base indispensables

    Savoir

    • Méthodes de transaction immobilière
    • Techniques commerciales
    • Techniques de vente
    • Marché de l'immobilier
    • Principes de la relation client
    • Fiscalité
    • Droit immobilier
    • Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD)
    • Veille réglementaire
    • Outils de veille
    • Utilisation d'applications clientes réseau
    • Logiciels immobiliers
    • Logiciels comptables
    • Technologies de l'information et de la communication (TIC)
    • Outils bureautiques

     

    Savoir-faire

    • Prospecter de nouveaux clients
    • Formaliser une demande de transaction
    • Définir les besoins d'un client
    • Conseiller un client sur les améliorations et obligations réglementaires liées à un bien immobilier
    • Réaliser le descriptif d'un bien immobilier
    • Actualiser les informations mises à la disposition d'un public
    • Définir des actions de promotion commerciale
    • Contribuer à des actions de promotion dans les médias et sur les réseaux sociaux
    • Présenter un bien immobilier à un client
    • Organiser et planifier la visite de biens immobiliers
    • Présenter les modalités d'acquisition d'un bien
    • Évaluer la capacité financière d'un client
    • Réaliser une transaction immobilière
    • Conseiller un client


    (Source: ROME agent immobilier)

    Par où commencer sa reconversion ?

    Changer de métier au profit de celui de chasseur de biens immobiliers n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Même si le métier de chasseur de biens immobiliers peut s’exercer sans aucun diplôme, Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que chasseur de biens immobiliers mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)

     

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test