Diagnostiqueur immobilier | Fiche métier détaillée

Quelles sont les missions d’un diagnostiqueur immobilier ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de diagnostiqueur immobilier.

Diagnostiqueur immobilier : Fiche métier
Sommaire

    Métier de diagnostiqueur immobilier

    Le métier de Diagnostiqueur immobilier est indispensable pour s’assurer que les biens vendus et loués ou la réalisation de travaux sur ceux-ci respectent les normes réglementaires. 

    Découvrez en détail cette profession : mission, salaire, formations possibles, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un diagnostiqueur immobilier ?

    Le diagnostiqueur est spécialisé dans les normes de constructions, et intervient dans les transactions immobilières, et lors de la construction, de travaux/rénovations ou d'une exploitation usuelle d'un bâtiment pour s’assurer du respect des normes réglementaires suivantes : 

    • Installation de gaz
    • Diagnostic de performances énergétiques
    • Installation électrique
    • Exposition au plomb
    • Surface carrez pour les biens immobilier en copropriété
    • Etat des risques naturels et technologiques
    • Présence d’Amiante
    • Présence de termites
    • Présence de mérules dans certaines zones à risques
    • Sécurité des installations de piscines extérieures

     

    Avec des normes de plus en plus nombreuses et complexes, le métier de diagnostiqueur immobilier ne cesse de croître et leurs compétences plus variées. 

    Sollicité par les propriétaires vendeurs, les agents immobiliers ou les notaires, le diagnostiqueur immobilier se déplace sur le bien afin d’évaluer sa conformité et effectue donc de nombreux déplacements.

    Ses diagnostics sont indispensables au bon déroulement des transactions. Pour cela, il vérifie visuellement le bien, effectue des mesures, utilise divers appareils de mesure et au besoin, fait effectuer des analyses de prélèvements en laboratoire. Il apporte également des éclairages concrets à sa mission et conseille vendeurs et acquéreurs sur ses conclusions, qui sont parfois très techniques.

    Pour se faire connaître, ce professionnel doit démarcher sa clientèle et trouver régulièrement de nouveaux prescripteurs.  

    Les missions d’un diagnostiqueur immobilier

    Pour résumer, les missions d’un diagnostiqueur immobilier sont les suivantes :

    • Recenser et analyser les documents techniques du bâtiment
    • Réaliser les prélèvements d'échantillons, les mesures d'eau, d'air et de poussières
    • Analyser leurs résultats
    • Repérer et identifier des risques environnementaux et sanitaires
    • Diagnostiquer l'état de produits, de matériaux ou de constructions
    • Réaliser des mesures de locaux et les calculs de surfaces
    • Elaborer le dossier de contrôle technique
    • Délivrer un certificat ou une attestation de contrôle
    • Déterminer des mesures correctives
    • Procéder à un diagnostic plomb, amiante, gaz, d'état parasitaire et de performance énergétique
    • Contrôler la conformité d’un bien
    • Former le personnel aux consignes de sécurité et de prévention ainsi qu’aux procédures et aux techniques
    • Réaliser le suivi commercial
    • Prospecter de nouveaux clients
    • ...

    Où exerce le diagnostiqueur immobilier ?

    Le diagnostiqueur travaille souvent au sein d'un cabinet spécialisé  mais il peut aussi choisir de se mettre à son compte.

    Pour les salariés, le diagnostiqueur peut accéder à des missions de management d'équipe, prendre la tête d'une agence ou pourquoi pas  s'associer avec le dirigeant de l'entreprise. 

    Qualités requises pour devenir diagnostiqueur immobilier

    Le diagnostiqueur exerce en général seul, il doit donc être parfaitement autonome. 

    Réaliser de bons diagnostics demande minutie, rigueur et sens de l'analyse. 

    Enfin et surtout, le diagnostiqueur doit être entièrement impartial dans l'exercice de ses fonctions.

    Formations pour devenir diagnostiqueur immobilier

    Formation Initiale

    Théoriquement, pour devenir diagnostiqueur immobilier, aucun diplôme n’est requis mais il faut impérativement posséder les certifications correspondantes (plomb, amiante, gaz, électricité, DPE, termites).

    Ces habilitations sont délivrées pour 5 ans et doivent donc être renouvelées à chaque période. 

    Ces dernières ne nécessitent pas de diplôme particulier mais de solides connaissances techniques, qui peuvent s'obtenir soit en suivant une formation dans un centre agrée, soit par un cursus de type Bac/Bac +2 dans le bâtiment, l'HSE ou les professions immobilières... 

    Niveau BAC+2

    • BTS bâtiment
    • DUT génie civil

    Niveau BAC+3

    • licence professionnelle métiers du bâtiment : génie civil et construction
    • licence professionnelle métiers du BTP : performances énergétiques et environnementale des bâtiments


    Par contre, pour la réalisation du Diagnostic de performances énergétiques, un bac + 2 minimum dans le domaine du bâtiment est  obligatoire. Ce diagnostic étant indissociable des autres, autant dire que pour devenir diagnostiqueur immobilier, ce diplôme est obligatoire.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir diagnostiqueur immobilier par la voie de la formation continue en suivant par exemple la formation diagnostiqueur immobilier dispensée par l’ADI à Paris.

    Salaire d’un diagnostiqueur immobilier

    Suivant l’employeur, la rémunération peut fortement varier mais en règle générale, un débutant sera payé au SMIC. Un salarié plus expérimenté peut toucher jusqu’à 25000 € nets par an. 

    Un diagnostiqueur peut également choisir d’être indépendant. Sa rémunération dépendra alors de son chiffre d’affaire.

    Évolutions possibles du diagnostiqueur immobilier

    Avec de l’expérience, un diagnostiqueur immobilier peut évoluer vers un poste à responsabilités au sein d’un cabinet d’expertise ou d’une agence immobilière.

    Il peut également travailler en amont en tant que conseiller pour une entreprise de construction.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti