Intermédiaire entre particuliers ou professionnels souhaitant effectuer une acquisition immobilière et les banques, le courtier immobilier a pour mission de négocier le crédit immobilier aux meilleures conditions. Découvrez cette profession : mission, formation, salaire, débouchés, vous saurez tout

Sommaire

    Métier de courtier en prêt immobilier

    Intermédiaire entre particuliers ou professionnels souhaitant effectuer une acquisition immobilière et les banques, le courtier immobilier a pour mission de négocier le crédit immobilier aux meilleures conditions.

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

    Le courtier immobilier accompagne ses clients tout au long de leur processus d’acquisition, de l’analyse de leur dossier jusqu’à l’obtention d’un prêt immobilier.

    Missions du courtier en prêts immobiliers

    La mission première d’un courtier en prêt immobilier est d’obtenir des financements aux meilleures conditions financières pour ses clients.

    Pour cela, le courtier doit disposer d’un grand réseau d’interlocuteurs bancaires pour pouvoir obtenir les meilleurs taux et/ou conditions d’obtention du prêt. Il doit bien connaître les décideurs afin de pouvoir appuyer ses dossiers de manière personnalisée.

    De plus, pour trouver ses clients, le courtier en financement immobilier doit se constituer un réseau de prescripteurs : agences immobilières, notaires, diagnostiqueurs. La constitution de ce réseau demande du temps et beaucoup de démarchage. Or, la concurrence rude sur ce secteur rend plus compliquée cette recherche qui nécessite de créer des relations privilégiées afin de bénéficier de leurs recommandations.

    Ensuite, un courtier se tient en permanence informé sur le marché, les taux d’emprunt et leurs évolutions, les législations et les types de financements pouvant être sollicités (comme le prêt à taux zéro).

    En ce qui concerne la partie acquéreur, le courtier en prêt immobilier analyse en détail la situation financière de ses clients pour avoir une vision claire des solutions de financements pouvant être sollicités.

    Il peut ensuite monter le dossier pour le soumettre aux divers partenaires financiers susceptibles d’offrir les meilleures conditions. Le courtier en financement constitue un véritable gain de temps pour les clients.

    Une fois les propositions bancaires obtenues, le courtier oriente ses clients sur le meilleur choix de financement en fonction de leur situation, et les accompagne jusqu’à la finalisation de la transaction d’achat.

    Où exerce le courtier en prêts immobiliers ?

    Le courtier peut choisir de se faire recruter dans un très gros cabinet de courtage, national ou international, qui offre de belles perspectives d’évolution à moyen terme.

    Mais il peut également préférer un cabinet plus petit, à rayon d’action plus local.

    Il peut aussi exercer en indépendant.

    Formations courtier en prêts immobiliers

    L'accès au métier de conseiller en prêts immobilier peut se faire sans diplôme spécifique mais en disposant d'une habilitation IOBSP.

    Celle-ci peut être délivrée de différentes manières : 

    • avec un diplôme de niveau 5 (niveau bac +2) dans les domaines relatifs à la finance, à la banque ou à l’assurance
    • par la VAE, à des personnes ayant exercé des professions similaires pendant une certaine durée
    • après avoir suivi une formation habilitante de 150 heures auprès d'un organisme de formation certifié.

    Formation initiale

    Niveau BAC +2

    Un bac +2 au minimum est donc conseillé :

    • BTS Assurance 
    • BTS Professions Immobilières
    • BTS Management commercial opérationnel (ancien BTS Management des unités commerciales)
    • DUT Carrières juridiques 
    • DEUST Banque, organismes financiers et de prévoyance

    Niveau BAC +3 à +5

    Bien évidemment, les titulaires d’un bac +3 (comme une licence professionnelle assurance, banque, finance) ou d'un bac + 5 (comme un master Monnaie, Banque, Finance, Assurance, diplôme d’école de commerce à dominance financière…) connaîtront des évolutions de carrière plus rapides et pourront viser, après quelques années d'expérience, la direction d'un cabinet de courtage.

    Malgré tout, afin d’avoir un minimum d’expérience avant de se lancer, il est souhaitable de se former dans une banque, une société de courtage ou dans une agence immobilière.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir courtier immobilier par la voie de la formation continue en préparant la plupart des diplômes cités ci-dessus.

    De nombreux établissements agréés (IFIB, Kereis Formation…) proposent des formations professionnelles de 150 heures afin d’acquérir les compétences juridiques, économiques et financières et ainsi pouvoir évoluer en toute légalité.

    Les candidats peuvent également viser l’habilitation IOBSP par validation des acquis de l’expérience à condition d’avoir une expérience professionnelle suffisante dans des fonctions liées à la réalisation d'opérations de banque : 

    • au moins 2 ans en tant que cadre au cours des 3 dernières années précédant l'immatriculation à l'ORIAS
    • au moins 4 ans en tant que non cadre au cours des 5 dernières années précédant l'immatriculation à l'ORIAS

    Ces formations pourraient vous intéresser

    GROUPE GEFOR
    BTS Management Commercial Opérationnel
    Proposé par GROUPE GEFOR
    9 mois
    En centre
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Enaco
    BTS Professions Immobilières
    Proposé par Enaco
    2 ans ou 2394h
    À distance
    3 501,00 €Finançable CPF
    Voir la formation
    STUDI la grande école 100% en ligne
    BTS Banque
    Proposé par STUDI la grande école 100% en ligne
    1100h : 16 mois
    À distance
    3 890,00 €Finançable CPF
    Voir la formation
    Enaco
    BTS Management Commercial Opérationnel
    Proposé par Enaco
    2 ans ou 2170h
    À distance
    3 501,00 €Finançable CPF
    Voir la formation
    Eopi
    BTS Professions Immobilières à distance
    Proposé par Eopi
    1 736 heures (2 ans)
    À distance
    Nous contacter
    Voir la formation
    Formations courtier prêt immobilier
    Trouvez les formations courtier prêt immobilier adaptées à votre profil et démarrez votre nouvelle carrière.
    Trouvez votre formation
    • Moins d’1 minute
    • Sans engagement
    • Plus de 100 partenaires

    Qualités requises pour devenir courtier en financement

    Relation basée sur les échanges commerciaux avant tout, un courtier doit posséder la fibre commerciale et avoir le sens du contact.

    Un goût prononcé pour les chiffres sera également un atout dans la mesure où le courtier doit calculer des taux d’endettement, des économies réalisées...

    Pour monter de bons dossiers, il lui faut être sûr de bien comprendre les besoins des clients et être ainsi capable de les conseiller au mieux d’où l’intérêt de posséder une forte capacité d'analyse.

    Pour ceux qui travaillent avec des entreprises internationales ou des clients étrangers, la pratique de l'anglais devient indispensable.

    Salaire d’un courtier en prêts immobiliers 

    Au début de sa carrière, un courtier en financement immobilier peut espérer toucher aux alentours de 30 K€ annuels bruts. Avec l’expérience, cette rémunération peut atteindre les 70-80K€ annuels.

    S’il décide d’ouvrir son propre cabinet de courtage, sa rémunération dépendra de sa réussite.

    Évolutions possibles du courtier immobilier

    Selon la taille de la structure dont il dépend, le courtier immobilier peut progresser hiérarchiquement et prendre la responsabilité d’un service.

    Il peut également s'orienter vers d'autres domaines du courtage (assurances, travaux...) ou dans le secteur de la banque.

    Enfin, il peut aussi ouvrir sa propre agence de courtage en immobilier.

    Envie d’une reconversion en tant que courtier en prêts immobiliers ?

    Avantages d’une reconversion en tant que courtier en prêts immobiliers

    • Des missions et interlocuteurs variés : peu de monotonie.
    • Salaire attractif.

    Inconvénients d'une telle reconversion 

    • Déplacements fréquents chez les particuliers, dans les banques et les agences immobilières.
    • Horaires irréguliers en fonction de la disponibilité des clients.

    Compétences de base indispensables pour se lancer

    Savoir

    • Techniques de vente
    • Techniques commerciales
    • Principes de la relation client
    • Procédures d'administration de compte bancaire
    • Procédures de transfert de devises
    • Modes de paiement
    • Droit fiscal
    • Caractéristiques des produits financiers
    • Réglementation bancaire
    • Dispositif TRACFIN (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins)
    • Comptabilité bancaire
    • Logiciel de gestion clients

    Savoir-faire

    • Consulter des fichiers clients en préparation d'entretiens programmés
    • Élaborer des propositions commerciales
    • Réaliser le bilan de la situation financière d'un client
    • Promouvoir un produit financier auprès d'une clientèle
    • Arrêter les termes d'un contrat
    • Collecter l'ensemble des justificatifs clients
    • Renseigner un formulaire de contractualisation
    • Développer un portefeuille clients et prospects
    • Surveiller des comptes débiteurs
    • Déterminer des mesures correctives
    • Monter un dossier de crédit

    (Source: ROME C1206 - Gestion de clientèle bancaire)

    Par où commencer sa reconversion de courtier en prêts immobiliers ?

    Changer de métier au profit de celui de courtier en prêts immobiliers n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de courtier en prêts immobiliers, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que courtier en prêts immobiliers mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)
    Article mis à jour le 15/03/2024
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Immobilier
    Trouvez votre formation