Infirmier de recherche clinique | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Infirmier de recherche clinique ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Infirmier de recherche clinique.

Infirmier de recherche clinique
Sommaire

Métier d’Infirmier de recherche clinique

Métier profondément enrichissant et contribuant réellement aux progrès de la médecine, découvrez la profession d’Infirmier de recherche clinique. 

Qu’est-ce qu’un Infirmier de recherche clinique ?

Quand on parle des métiers hospitaliers, l’infirmière est certainement celui qui nous vient le plus souvent à l’esprit. Pourtant, les déclinaisons de cette profession sont multiples : puéricultrice, infirmier de bloc opératoire, infirmier anesthésiste mais également l’infirmier de recherche clinique ou IRC.

Diplômés d'État, ces professionnels peuvent accéder à cette fonction à la suite d'une période d'exercice professionnel en temps qu'infirmier et après avoir suivi une formation spécifique.

Chargé de nombreuses missions, il doit en priorité se charger de la  coordination, de l'organisation et de la réalisation des soins spécifiques aux essais cliniques, suivant le ou les protocoles établis puisqu’il peut suivre plusieurs essais en même temps. 

Tout au long de ces démarches, l’infirmier ou l'infirmière de recherche clinique assiste l'investigateur de ces essais du début à la fin puisqu’il est garant de son bon déroulement. 

En étroite collaboration avec les responsables de l'étude (médecin promoteur et médecin investigateur), l’IRC réalise des cahiers d’observations.

En tant qu’infirmier, le côté humain est également très présent puisqu’il recueille le consentement des patients et réalise les visites aux malades ou volontaires. Parfois, il ou elle est assisté des ARC (attachés de recherche clinique). L'IRC veille à instaurer un climat de confiance et réalise tous les soins correspondant à l'essai (ECG, prélèvements, prise de sang…).

Si les essais sont menés en collaboration avec un pharmacien, l’IRC  établit la traçabilité des médicaments de l'essai et assure leur fourniture.

Missions d’un infirmier de recherche clinique

  • Donner les informations concernant les actes de l'essai ;
  • Recueillir le consentement des candidats ;
  • S’assurer de leur compréhension ;
  • Réaliser les visites auprès des patients;
  • Effectuer les actes techniques, comme la gestion des prélèvements biologiques, la réalisation des ECG ;
  • Pratiquer les examens relatifs au protocole ;
  • Gérer le planning ;
  • Gérer l'utilisation du traitement ;
  • Recueillir les informations et remplir les cahiers d'observations ;
  • Se mettre en contact avec les laboratoires et tous les professionnels de santé nécessaires ;
  • Contribuer au respect des actes administratifs du protocole ;
  • Veiller au respect du protocole. 

Qualités requises pour devenir IRC

Force morale

Une force mentale est indispensable à l’infirmier pour supporter la fatigue physique, mais également morale. Il est également important de détenir une bonne résistance au stress et à la pression pour pouvoir exercer ce type de métier. En effet, les infirmiers sont souvent confrontés à des situations très stressantes durant leurs missions. 

Rigueur

La santé et le confort des patients dépendent en partie du travail méthodique et rigoureux de l’infirmière : déplacer les patients dans les meilleures conditions possibles, les rassurer, prendre connaissance de leur dossier, respecter les protocoles…

Être rassurant

Participer à des essais cliniques peut engendrer de grands moments de stress auprès des patients et des volontaires. L’infirmier doit savoir y répondre et apporter une épaule rassurante pour que le séjour se passe au mieux. Devenir infirmier demande un sens aigu de l’écoute en plus d’une grande disponibilité et d’une grande empathie.

Formations pour devenir Infirmier de recherche clinique

Pour devenir Infirmier de recherche clinique, le suivi d’une formation diplômante est obligatoire. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’IRC.

Formation initiale

Pour devenir IRC, il faut suivre une formation universitaire et obtenir  un diplôme d'ARC (assistant de recherche clinique) : le DIU FARC (Diplôme Inter-Universitaire pour la Formation des Attachés de Recherche Clinique).

Il s’agit d’une formation en un an sur Paris, Lyon Nantes, Bordeaux, Strasbourg et Marseille.

Ce DU comprend plusieurs enseignements : 

  • théorique portant sur la recherche biomédicale, expliquant les bases méthodologiques des essais cliniques, les aspects éthiques et réglementaires (loi Huriet-Sérusclat) et le développement des médicaments ; 
  • pratique concernant le rôle de l'assistant de recherche clinique.

Elle permet d'exercer dans les hôpitaux publics, ou sous contrat, en libéral et/ou dans certains laboratoires de recherche. 

Pour suivre cette formation, il faut préalablement être titulaire au minimum du diplôme d’IDE (Infirmier diplômé d’Etat).

Formation continue

Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir Infirmier de recherche clinique par la voie de la formation continue soit en passant le DIU FARC, soit en se dirigeant vers des organismes de formation privés comme Sup Santé ou ClinAct qui délivrent un diplôme après validation d’un examen de fin d’étude. Les durées et coûts sont très variables d’un organisme à l’autre. 

Salaire de l’infirmier de recherche clinique

Le salaire mensuel moyen net d’un infirmier salarié est d’environ 2000 € pour un homme ou une femme (environ 400000 salariés en France).

Le salaire mensuel moyen net d’un infirmier libéral est d’environ 2200 € pour un homme ou une femme.

(Source : statistiques Insee).

Le salaire dépend des degrés de spécialisation, des possibilités de mobilité et de la volonté des infirmières de poursuivre leur formation pour exercer notamment à titre libéral.

Débouchés et évolutions professionnelles 

Les infirmiers peuvent se spécialiser pour devenir :

  • puéricultrice,
  • infirmier de bloc opératoire (IBODE, infirmier de bloc opératoire diplômé d’État),
  • infirmier anesthésiste (IADE, infirmier anesthésiste diplômé d’État)

Ils peuvent également décider de se lancer en libéral.

Après une expérience de cinq ans, l’infirmier peut préparer un diplôme de cadre de santé ou cadre supérieur, directeur des soins dans un établissement de santé, directeur d’un centre de formation. Les perspectives d'emploi sont très positives car la recherche de ce professionnel de santé est bien présente.

Enfin, l’infirmier peut devenir infirmier en pratique avancée en passant le DEIPA (diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée). Ce dernier suit un patient confié par un médecin pour des tâches comme le renouvellement d'ordonnance, la prescription d'examens. Cette formation est de niveau bac + 5 et accessible en formation initiale et continue aux titulaires du DE infirmier ou d'une équivalence européenne et ayant 3 ans d'expérience.

En dehors de l’hôpital ou en libéral, l’infirmier peut également exercer dans l’armée, l’Éducation nationale, les collectivités territoriales ou encore les organisations non gouvernementales (Croix-Rouge, Médecins du monde, etc.).

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test