Agent de service hospitalier ASH | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Agent de service hospitalier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Agent de service hospitalier.

Agent de service hospitalier
Sommaire

Métier d’Agent de service hospitalier

Chargés de l’entretien et de l’hygiène des locaux des hôpitaux et des structures médico-sociales, l’agent hospitalier assure le confort des patients. Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un Agent de service hospitalier ? 

Les hôpitaux comptent une grande variété de professions aussi diverses que variées. Parmi celles-ci, nous retrouvons le métier d’ASH ou Agent de services hospitaliers appelé également Agent de propreté Hospitalière ou ASHQ (agents des services hospitaliers qualifiés). 

Nombreux dans les hôpitaux et les cliniques, ils sont chargés du nettoyage et de la désinfection des chambres des patients, des parties communes, parfois des blocs opératoires, mais également des véhicules qui transportent les malades comme les ambulances. 

Il va sans dire que leur rôle est indispensable au bien-être et au confort de l’usager ou du patient mais également au respect de l’hygiène évitant ainsi toute infection et transmission de maladie. 

L’ASH dispose également d’une mission sociale en effectuant le service des repas et des collations auprès des patients. Dans les EHPAD notamment, il permet aux résidents d’éviter l’isolement, les rassure, les divertit, etc. et peut être amené à aider l’aide-soignant lors de la toilette par exemple.

Il aide aussi au brancardage des malades au sein de l’établissement hospitalier.

Missions de l’ASH

Au quotidien, l’agent de service hospitalier effectuent donc de nombreuses missions qui peuvent être regroupées autour de trois fonctions :

 

Hygiène et prévention des biocontaminations

  • Nettoyage des parties communes d'un ou plusieurs services hospitaliers ;
  • Nettoyage, désinfection et rangement de la chambre des patients et de l'installation sanitaire ;
  • Nettoyage des blocs opératoires et des véhicules qui transportent les malades ;
  • Stérilisation de matériel médico chirurgical ;
  • Suivi de l'état des stocks de produits, identification des besoins en approvisionnement ;
  • Application des protocoles de lutte contre les infections nosocomiales et les techniques de bio-nettoyage ;

Activité hôtelière

  • Réception des plateaux-repas, distribution et desserte, auprès des patients ou des résidents ;
  • Acheminement des patients, par brancardage ;

Activité sociale

  • Aide les personnes dans les gestes de la vie quotidienne ;
  • Communique des observations recueillies lors de la réalisation de ses activités ;
  • Aide les aides-soignants ;

Où exerce l’Agent hospitalier ?

En tant qu’agent de services hospitaliers, il est autant possible d’être employé dans des établissements du secteur public et du secteur privé :

  • Hôpital
  • Centre de soins
  • Services de santé
  • Dispensaire
  • EHPAD
  • Maison de retraite
  • Clinique privée
  • Centre de cure

Tendances de la profession

Plus de 24 000 emplois d'agent de service hospitalier sont disponibles chaque année dont 25% pour des besoins saisonniers. (sources : Enquêtes Besoins en main-d'œuvre 2019, Pole Emploi-CREDOC).

Les deux tiers des emplois d’agents de services hospitaliers créés sont des contrats longs.

Particulièrement recherchés, les agents de services hospitaliers viennent à manquer dans certaines régions. Cette profession figure d’ailleurs dans le top 10 des métiers pour lesquels les employeurs ont des difficultés à recruter, selon le classement de Pôle emploi offrant ainsi de belles opportunités de recrutement.

Qualités requises pour devenir Agent hospitalier

Bonnes conditions physiques

Le métier d’ASH demande une bonne condition physique. En effet, il faut d’une part pouvoir déplacer les patients qui peuvent parfois être corpulents mais également faire preuve d’une grande disponibilité. C’est un métier qui laisse peu de temps mort et impose un travail souvent en décalé : nuit, week-end, jours fériés…

Force morale

Une force mentale est indispensable pour supporter la fatigue physique, mais également morale. Il est également important de détenir une bonne résistance au stress et à la pression pour pouvoir exercer ce type de métier. 

Rigueur

La santé et le confort des patients dépend en partie du travail méthodique et rigoureux de l’Agent hospitalier : ranger les chambres, refaire les lits, maintenir un horaire régulier pour les repas, donner les bons médicaments…

Être rassurant

Personne n’apprécie d’être hospitalisé et cela peut engendrer de grands moments de stress auprès des patients. L’Agent hospitalier doit savoir y répondre et apporter une épaule rassurante pour que le séjour se passe au mieux. Devenir ASH demande un sens aigu de l’écoute en plus d’une grande disponibilité et d’une grande empathie.

Formations ASH

En France, aucun diplôme n'est requis pour devenir agent de service hospitalier. Cependant, disposer d’une formation permet d’évoluer plus vite sur d’autres postes, comme celui d’aide-soignant. De plus, le métier d’agent de service hospitalier se professionnalise et demande de plus en plus souvent d’avoir un diplôme de niveau CAP pour y accéder.

Formation initiale

Niveau CAP ou équivalent

  • CAP agent de propreté et d’hygiène qui se prépare en 2 ans après la classe de 3ème ;
  • CAP Assistant technique en milieux familial et collectif (ATMFC) qui se prépare en 2 ans après la classe de 3ème ;
  • BEP Carrières sanitaires et sociales qui se prépare en 2 ans après la 3ème, ou après un CAP ;
  • BEP Métiers de l'hygiène qui se prépare en 2 ans après la 3ème, ou après un CAP ;
  • BEP Bio-services qui se prépare en 2 ans après la 3ème, ou après un CAP ;

Niveau BAC

  • Bac professionnel hygiène propreté stérilisation en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans à la suite du CAP ;
  • Bac professionnel accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans à la suite du CAP ;

Niveau BAC +2

  • BTS métiers des services à l'environnement accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac S, bac STL, bac STI2D, bac professionnel hygiène propreté stérilisation ou bac professionnel gestion des pollutions et protection de l'environnement ; 

Formation continue

Les personnes entrées dans la profession sans diplôme peuvent faire reconnaître leurs compétences par la validation des acquis de l’expérience (VAE) et obtenir le CAP agent de propreté et d’hygiène par exemple. 

Dans le cadre d’une reconversion, il est possible passer le titre professionnel (TP) agent de propreté et d’hygiène ou la certification professionnelle FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) agent de service hospitalier dans le cadre de la formation continue. 

Évolutions possibles de l’ASH

En suivant une formation complémentaire, l’Agent hospitalier peut évoluer dans différents secteurs de la santé et des services à la personne : aide à domicile, auxiliaire de vie sociale, auxiliaire de puériculture, …

Le métier peut déboucher sur celui d'aide-soignant après la préparation du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide soignant ou la VAE.

Au fur et à mesure qu’il gagne en expérience, il peut devenir chef d’équipe pour répartir les différents agents sur des secteurs, organiser des plannings, etc.

Salaire d’un ASH

Le salaire d’un ASH est équivalent au SMIC en général mais évolue suivant le niveau d’expérience, de qualification, la région.

Après plusieurs années d’exercice, le salaire d’un ASH peut grimper jusqu’à 1 900 € bruts mensuels pour un chef d’équipe.

Envie d’une reconversion en tant qu’agent de service hospitalier ?

Avantages d’une reconversion en tant qu’agent hospitalier

  • Cette profession recrute même sans diplôme.
  • Dans ce métier, les professionnels doivent faire preuve d'autonomie.
  • La diversité des missions ne laisse pas la place à la monotonie.
  • Le contact avec les patients rend ce métier passionnant. Certains sont très reconnaissants du confort que leur apportent les ASH et apprécient leur visite.
  • Dans la fonction publique, l’agent hospitalier a une certaine sécurité d’emploi.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Les horaires sont décalés ou en coupures.
  • Certaines tâches comme le nettoyage, la désinfection et le rangement peuvent être pénibles.
  • Le métier est assez fatiguant physiquement et moralement.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Lecture de fiche technique
  • Utilisation de monobrosse
  • Règles d'hygiène et d'asepsie
  • Techniques de bio-nettoyage
  • Protocoles de lutte contre les infections nosocomiales
  • Utilisation de matériel de nettoyage

Savoir-faire

  • Nettoyer, désinfecter et ranger la chambre et l'installation sanitaire
  • Vérifier le contenu du chariot de ménage et procéder à la préparation des solutions de nettoyage
  • Entretenir des locaux
  • Suivre l'état des stocks
  • Définir des besoins en approvisionnement
  • Établir une commande
  • Consigner des données dans un registre


(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion d’ASH ?

Changer de métier au profit de celui d’agent de service hospitalier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Même si le métier d’agent hospitalier peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle d’agent de service hospitalier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’ASH mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test