Orthopédiste | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Orthopédiste ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Orthopédiste.

Orthopédiste
Sommaire

    Métier d'Orthopédiste

    Professionnel de santé, l’objectif de l’orthopédiste est de redonner leur autonomie à des patients handicapés, de manière définitive ou temporaire grâce à leur appareillage orthétique ou orthopédique. Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un orthopédiste ?

    Parfois, le corps humain présente certaines défaillance fonctionnelle que ce soit suite à une pathologie musculaire, osseuse ou encore articulaire d’origine traumatique, neurologique, rhumatologique, viscérale ou bien métabolique. Quand cela se produit, il peut devenir utile de lui donner un coup de pouce en remplaçant ou en renforçant la “pièce” qui ne fonctionne plus.

    A ce moment, nous pouvons faire appel à un auxiliaire de santé qui a un rôle essentiel dans la rééducation fonctionnelle : l’Orthopédiste-Orthésiste. En effet, ce professionnel de santé est le spécialiste de l'appareillage locomoteur : articulations, membres inférieurs (pied, genou...) et supérieurs (épaules, main...).

    Celui-ci conçoit, fabrique et pose, sur prescription médicale, des orthèses orthopédiques sur-mesure ou de série des pieds à la tête, après avoir élaboré un diagnostic. L’objectif est d’apporter une correction ou un soutien à un organe déformé ou déficient.

    L’Orthopédiste propose donc un large choix d’orthèses plantaires, d’orthèses de main, de compression articulaire, de ceintures ou corsets, de colliers cervicaux, de chaussures thérapeutiques, de vêtements compressifs pour grands brûlés, de prothèses externes pour femmes opérées du sein… sur-mesure ou de série. 

    Missions de l’orthopédiste 

    Pour déterminer la meilleure solution à apporter à son client, l’orthopédiste commence par échanger avec son patient sur son handicap, ses besoins et son mode de vie. Il peut alors modéliser l’appareillage par ordinateur avant de les concevoir par moulage ou sculpture dans divers matériaux : résine, bois, cuir, acier... 

    Suite à cette création, il se charge de le faire essayer à son client puis d’effectuer les retouches nécessaires. 

    Qualités pour devenir Orthopédiste

    Etre à l’écoute et psychologue

    Un bon Orthopédiste sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance, les mettre à l’aise et leur permettre d’établir une relation de confiance. Il doit posséder un excellent relationnel. Cela sera d'autant plus important que le Orthopédiste côtoient des patients soit très handicapés, soit durement mutilés par un accident et qu'ils effectuent un difficile travail de rééducation. 

    Patience et minutie

    L’orthopédiste est un technicien minutieux, expert de la morphologie et du fonctionnement humains, extrêmement habile de ses dix doigts. 

    Veille technologique et curiosité

    Les technologies évoluant rapidement, ce professionnel doit être doté d’une grande curiosité pour se former régulièrement et rester à la pointe de la modernité.

    Formations pour devenir orthopédiste

    Pour devenir orthopédiste, le suivi d’une formation diplômante et/ou qualifiante est obligatoire afin d’acquérir les savoirs-faire  indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’orthopédiste.

    Formation initiale

    Niveau CAP (pour la réalisation des appareils)

    • CAP orthoprothésiste. Il se prépare en 2 ans après la 3e, à temps plein ou en apprentissage.

    Niveau BAC (pour la réalisation des appareils)

    • Bac pro TAO – technicien en appareillage orthopédique Accessible après un CAP (ou équivalent) du même secteur professionnel, il se prépare en deux ans, en apprentissage et permet de perfectionner ses techniques.

    Niveau BAC+2

    • BTS prothésiste-orthésiste. Il se prépare en trois ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac S, bac STI2D, bac ST2S, bac pro technicien en appareillage orthopédique etc.
    • Certificat de technicien supérieur orthopédiste-orthésiste. Accessible avec un Bac général, ou un diplôme de prothésiste-orthésiste ou après une expérience professionnelle de 3 ans dans le domaine médical ou paramédical, il se prépare en 1 an.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, les personnes  peuvent préparer les diplômes précédents mais il existe également un titre professionnel (TP) agent technique prothésiste et orthésiste.

    Pour les professionnels déjà en activité, la formation continue leur permet d’évoluer vers d’autres métiers et de se spécialiser. 

    Salaire d’un orthopédiste 

    Le salaire mensuel moyen net d’un orfèvre salarié est d’environ 2000 € pour un homme et 1750€ pour une femme (environ 13400 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    S’il est installé à son compte, les revenus de l’Orthopédiste dépendent de la taille de son entreprise et surtout de l’importance de sa clientèle.

    Débouchés et évolutions de l’orthopédiste  

    L’Orthopédiste peut être salarié d’un hôpital, d’une clinique, d’un centre de rééducation, d’un laboratoire ou d’un atelier de fabrication, d’un magasin de matériel médical ou pharmacie. 

    Avec l’expérience, il peut progresser au sein d’un atelier, ou encore se mettre à son compte, ou gérer son propre magasin.

    Démarrez votre reconversion