Diététicien / Diététicienne | Fiche métier

Quelles sont les missions du Diététicien ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Diététicien.

Diététicien
Sommaire

    Métier de diététicien ou diététicienne

    Conseiller, éduquer et rééduquer au plan nutritionnel des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation, voilà en cas consiste le métier de diététicien. Découvrez la profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un diététicien ?

    Alimentation et santé sont étroitement liés. Pour preuve, diabète, cholestérol, allergies, embonpoint sont autant de situations où seul un régime alimentaire adapté apportera une réponse efficace.

    Pour cela, le recours à un professionnel est indispensable. Spécialiste de la nutrition, le diététicien constitue un acteur clé dans la prise en  charge de l’équilibre alimentaire des personnes, en fonction de leur état de santé, leur mode de vie ou encore de leur âge (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées).

    Parfois confondu avec le nutritionniste, le diététicien ne fait pas, contrairement au premier, partie du corps médical mais du paramédical. Si les deux professionnels travaillent souvent ensemble, ils n’ont pas le même rôle.

    La mission du diététicien est à la fois préventive (prévenir les maladies, les surcharges de poids et tous les inconvénients liés à la mauvaise alimentation) et curative (établir un régime alimentaire adapté, conseiller sur les exercices à pratiquer) mais sans jamais pouvoir administrer de médicaments, ni prescrire des examens ou autres analyses médicales.

    Le nutritionniste quant à lui peut pratiquer des actes médicaux (prescription, analyse, chirurgie) pour soigner tous les troubles liés à l’alimentation.

    Les lieux d’exercice possibles sont nombreux : centre hospitalier, clinique, établissements de soins, cabinet privé, centre de remise en forme ou thalassothérapie, EPHAD, groupe scolaire… et ses prérogatives adaptées à chacun.

    Il existe une Association Française des Diététiciens et Nutritionnistes : l’AFDN.

    Missions du diététicien

    Occupant une place prépondérante dans la promotion de la santé, les missions de ce praticien sont nombreuses et différentes suivant le lieu de travail.

    En milieu hospitalier

    • Réaliser des bilans diététiques personnalisés : à partir d’un entretien poussé avec les patients, de ses antécédents médicaux et de l’éventuelle prescription médicale, le diététicien commence par diagnostiquer le problème du patient (obésité, trouble du comportement alimentaire, diabète, etc.) et déterminer les dispositions à envisager ;
    • Etablir un programme nutritionnel personnalisé : grâce à ces bilans, le diététicien va élaborer des menus pour chaque patient en s’assurant de respecter les particularités de chacun : sans sel, hypoglucidique, riche en fibre, etc. ;
    • Tenir un fichier précis : afin de pouvoir suivre ses patients et constater les évolutions, le professionnel établit un fichier associant chaque patient à un régime spécifique et les résultats obtenus. En effet, ces suivis peuvent durer des mois, voire des années suivant l’évolution de son état ;
    • S'assurer du respect des règles sanitaires au niveau du stockage de la nourriture et de l'élaboration des repas ;

    En collectivité (cantine scolaire, centre de vacances, restaurant d'entreprise, etc.)

    • Participer aux réunions pour l’élaboration des menus ;
    • Vérifier  la qualité nutritionnel des repas servis ;
    • S'assurer du respect des règles sanitaires au niveau du stockage de la nourriture et de l'élaboration des repas ;
    • Former le personnel ;

    En libéral

    • Faire un bilan complet sur les habitudes alimentaires du client ;
    • Élaborer un régime personnalisé et des menus adaptés à son client ;
    • Conseiller et prévenir ;
    • Suivre et motiver son client dans les moments de doute ou de découragement ;

    En entreprise

    En plus des fonctions inhérente à la collectivité, il ou elle peut organiser des ateliers sur les bonnes pratiques alimentaires.

    Qualités requises pour devenir diététicien

    Devenir diététicien implique d’être doté d’un grand sens relationnel, d’empathie, de patience et de compréhension, mais surtout, d’écoute. 

    Le professionnel doit également être pédagogue et diplomate pour que les messages soient transmis efficacement et nouer une vraie relation de confiance. 

    Un bon diététicien possède également un sens aigu de l’observation afin d’établir les origines d’une pathologie nutritionnelle avec exactitude. 

    Pour fidéliser sa clientèle, l’organisation est la rigueur sont de mise.

    Formation pour devenir diététicien

    Pour devenir diététicien ou diététicienne, la possession d’un diplôme de niveau Bac+2 minimum est obligatoire afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que diététicien ou diététicienne.

    Formation initiale

    Niveau BAC+2

    • BTS diététique. Il se prépare en deux ans et est accessible aux titulaires d'un baccalauréat, de préférence S ou STL. Des mises à niveau pour ceux provenant d'une filière non scientifique sont possibles.
    • DUT génie biologique option diététique.  Il se prépare en deux ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat, de préférence S ou STL. Des mises à niveau pour ceux provenant d'une filière non scientifique sont possibles.

    La sélection à l’entrée de ces filières est rude.

    Niveau BAC+3

    • Licence pro nutrition et alimentation humaine, nutrition appliquée ou alimentation santé. Il se prépare en deux ans et est accessible aux titulaires d'un baccalauréat, de préférence S ou STL. Des mises à niveau pour ceux provenant d'une filière non scientifique sont possibles.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir diététicien par la voie de la formation continue en préparant le BTS diététique ou le DUT génie biologique option diététique.

    Quel est le salaire d’un diététicien ? 

    Le salaire mensuel moyen net d’un diététicien salarié dans le privé est d’environ 2060 € pour un homme et 2000€ pour une femme (environ 33000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Le salaire mensuel moyen net d’un diététicien salarié dans le public  dépend du grade et de l’échelon. A cette rémunération, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes. En travaillant en hôpital, un diététicien débute avec un salaire d’environ 1600 € brut par mois, primes et indemnités comprises.

    En libéral, les rémunérations sont plus élevées et dépendent de la clientèle. Les honoraires d’un diététicien sont libres, et dépendent de la région (entre 25 à 60 €). 

    Débouchés, évolutions

    Les deux tiers des diététiciens travaillent en milieu hospitalier (maisons de convalescence, cliniques et surtout hôpitaux), où ils sont chargés d’établir les menus aussi bien pour les malades que pour le personnel.

    Le métier de diététicien offre de faibles débouchés en tant que salarié car les places disponibles sur le marché du travail sont beaucoup moins nombreuses que le nombre de jeunes diplômés. 

    L’alternative est de se tourner vers le statut de diététicien libéral en ouvrant son propre cabinet. 

    Le diététicien peut évoluer après quelques années d'expérience vers un poste de responsable qualité en restauration collective. 

    Après plusieurs années de service en hôpital, il est possible d'être promu surveillant puis surveillant en chef d'un service de diététique.

    Le diététicien peut également se présenter au concours du professorat d'économie sociale et familiale (ESF) ainsi qu' à certains concours paramédicaux.