Crêpier | Fiche métier

Quelles sont les missions du Crêpier ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Crêpier.

Crêpier

Métier de Crêpier

Sucre, confiture, oeuf, fromage, salées ou sucrées, les crêpes font partie des plats préférés des français. Découvrez la profession de maître - crêpier en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion.  

Qu’est-ce qu’un crêpier ?

Polyvalent, le crêpier est un spécialiste de la restauration qui s’occupe principalement de faire des crêpes salées et / ou sucrées mais  qui peut également être chargé de réaliser d’autres plats et desserts.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le métier de maître-crêpier n’est pas si simple que ça car il demande non seulement de posséder une bonne maîtrise de la technique de création mais aussi de préparer les divers accompagnements qui vont avec et enfin, de savoir se renouveler.

Pour accomplir sa tâche, il fabrique les pâtes (pâte de sarrasin, pâte de froment) et prépare les assortiments salés et/ou sucrés comme le jambon, les légumes, la confiture, le fromage, etc. 

Métier de la restauration, le crêpier travaille au rythme des commandes en prenant soin de respecter l’hygiène et la sécurité.

Il peut tout à fait travailler à son propre compte et devra alors sélectionner lui-même les marchandises, établir les menus, veiller à la présentation des tables et leur nettoyage, entretenir la salle… et surtout, manager une équipe.

Missions du Crêpier 

  • Imaginer les menus, les plats du jour suivant les saisons;
  • Elaborer les pâtes à la farine de sarrasin pour les galettes salées ou à la farine de froment pour les crêpes sucrées;
  • Préparer les garnitures;
  • Répondre aux commandes;
  • Veiller au nettoyage du matériel de cuisine en fin de service;
  • Gérer son restaurant : commande des marchandises, gestion du personnel, comptabilité…

Où exerce le crêpier ?

Le crêpier peut exercer dans une crêperie, un restaurant, un hôtel ou dans un food-truck…  Il peut également se lancer à son compte en ouvrant son restaurant ou un établissement ambulant.

Tendances de la profession

Le métier de crêpier fait partie de la restauration qui est un secteur très exigeant, aux horaires décalés. Une fois ces contraintes acceptées, c’est un métier aux débouchés quasiment assurés.

En effet, galettes et crêpes sont des valeurs sûres en termes de restauration que ce soit pour intégrer un restaurant en tant que salarié ou pour monter sa propre affaire. Pour les plus ambitieux, de nombreuses opportunités sont disponibles à l’étranger.

Formations pour devenir crêpier

Pour devenir crêpier, le suivi d’une formation professionnelle diplômante ou non est  fortement conseillé afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que crêpier.

Formation initiale

Niveau CAP

  • CAP cuisine. Il se prépare en 2 ans après la 3e, ou 1 an après un premier diplôme (autre CAP, bac professionnel...) ou une 2de professionnelle, sous statut scolaire ou par apprentissage.
  • BEP restauration option cuisine (ancien BEP Métiers de la restauration et de l’hôtellerie). Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans et a pour but de former des professionnels capables de gérer l'approvisionnement en produits, de confectionner des plats et de dresser sur des assiettes.
  • Certification CTM crêpier. Accessible dès la 3e, elle se prépare en apprentissage en deux ans et a pour but de former au métier de crêpier. La formation est organisée par le CFA de la Chambre de métiers et de l'artisanat des Côtes d'Armor à Dinan.

Niveau BAC

  • BP Arts de la cuisine. Accessible après le CAP, il se prépare en deux ans, en apprentissage et permet de perfectionner ses techniques.
  • Bac professionnel cuisine. Ce bac pro se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Formation continue

Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir Crêpier par la voie de la formation continue en préparant la plupart des diplômes cités ci-dessus ou le CQP Crêpier ou bien en suivant des formations non diplômantes de courte durée, comme celles de l’école des Maîtres Crêpiers de Rennes (EMC²) ou des Etablières aux Herbiers (Vendée).

Découvrez les formations Crêpier

Formation au CAP Cuisine - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

Qualités pour devenir Crêpier

Créativité

Le crêpier doit faire preuve d’originalité et d’imagination pour régaler l’œil autant que les papilles. Métier exigeant et rigoureux, le succès d'un crêpier est souvent lié à sa créativité, à ses inventions et à son sens de la présentation.

Résistance physique

Le métier de crêpier est physique et exigeant. Il demande une bonne résistance aux rythmes soutenus et aux horaires décalés. Il faut pouvoir s’adapter à la demande et aux commandes, sans se lasser de réaliser de nombreuses fois les mêmes gestes.

Commerçant

Le sens de la communication est essentiel et permet la commercialisation de ses produits et la fidéliser sa clientèle. Des connaissances en gestion et en comptabilité sont également nécessaires pour gérer l’entreprise.

Salaire d’un Crêpier 

Un crêpier débutant gagne le SMIC. Avec de l’expérience et selon le type d’établissement qui l’emploie, il peut toucher jusqu’à 2 000€ par mois.

Son salaire peut être amené à varier selon les époques de l'année, en fonction de la saison touristique.

Évolutions possibles du Crêpier   

Au sein d’une crêperie existante, la jeune recrue débutera comme préparateur de crêpes pour évoluer avec le temps vers le poste de maître crêpier.

Dans une plus grande structure, l’évolution classique se fait en passant par le poste de chef d’équipe, puis de chef de cuisine, et pourquoi pas de directeur de restaurant. 

Après quelques années d’expérience, nombreux sont ceux qui souhaitent ouvrir leur propre crêperie. 

Envie d’une reconversion en tant que crêpier ?

Avantages 

  • Crêpier est un métier facilement accessible.
  • La profession permet de conjuguer technicité et créativité.
  • En raison du succès des crêpes et des galettes, le métier de crêpier offre de nombreuses opportunités.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Le salaire du crêpier est variable selon les périodes de l'année (notamment pour les indépendants).
  • Comme tous les métiers de la restauration, la pression est forte aux heures de pointe.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Techniques de tournage de pâte à crêpe
  • Procédures de conditionnement
  • Techniques de pliage de crêpe
  • Types de pâtes à crêpe
  • Modes de cuisson des aliments
  • Modes de conservation des produits alimentaires
  • Règles d'hygiène et de sécurité alimentaire
  • Fiches techniques de cuisine
  • Utilisation de plaques de cuisson
  • Utilisation d'équipements, matériels et outillages de cuisine

Savoir-faire

  • Mélanger des produits et ingrédients culinaires
  • Conduire une fermentation
  • Réserver une pâte
  • Réaliser une garniture alimentaire
  • Étaler une pâte à crêpe
  • Conditionner un produit
  • Entretenir des équipements
  • Entretenir un outil ou matériel
  • Entretenir un poste de travail

(Source : Code ROME G1604)

Par où commencer sa reconversion de crêpier ?

Changer de métier au profit de celui de crêpier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de crêpier peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que crêpier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former.

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test