Commis de cuisine | Fiche métier

Quelles sont les missions du Commis de cuisine ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier du Commis de cuisine.

Commis de cuisine
Sommaire

    Le métier de Commis de cuisine

    Elément indispensable de toute brigade de cuisine, le commis constitue le premier échelon dans la hiérarchie de la restauration. Découvrez ce métier en détail.

    Qu’est-ce qu’un commis de cuisine ? 

    Au sein d’une brigade de cuisine, de nombreux postes existent dont celui de commis qui se situe au premier échelon des métiers de la cuisine. Considéré comme un apprenti, cet aide-cuisinier ne peut pas confectionner un plat en totale autonomie puisqu’il est censé apprendre les bases de la cuisine aux côtés de professionnels plus aguerris. Il assiste donc les chefs de partie et le chef cuisinier dans la préparation et le dressage des plats. Ses missions sont donc très variées. 

    Suivant son investissements personnel, les cuisiniers peuvent lui confier davantage de responsabilités.

    Le commis de cuisine peut exercer son activité dans différents types de structures : restaurants traditionnels, hôtels-restaurants, traiteurs, services de restauration dans des collectivités.

    Les missions du commis de cuisine 

    Véritable tremplin pour devenir un jour chef cuisinier, l’aide-cuisinier va devoir accomplir un grand nombre de missions. 

    Il se charge de la préparation des ingrédients comme le lavage ou l’épluchage des fruits et légumes ou la réduction des sauces. Même s’il ne peut pas encore préparer un plat entièrement seul, le commis s’occupe tout de même du dressage de plats simples. 

    Ensuite, il s’occupe de réceptionner et ranger les aliments à leur place suivant les règles d’hygiène.

    Enfin, il est en charge du nettoyage des plans de travail, de la vaisselle (si besoin) et du sol mais également du rangement du matériel.

    Qualités requises pour devenir Commis de cuisine

    Créativité

    Le future cuisinier doit faire preuve d’originalité et d’imagination pour régaler l’œil autant que les papilles. Métier minutieux et rigoureux, le succès est souvent lié à sa créativité, à ses inventions et à son sens de la présentation. Le commis doit déjà posséder ses qualtés.

    Résistance physique

    Le métier de commis de cuisine est physique et exigeant. Il demande une bonne résistance aux rythmes soutenus et aux horaires décalés. Il faut pouvoir s’adapter à la demande et aux commandes, sans se lasser de réaliser de nombreuses fois les mêmes gestes.

    Sens de la discipline

    Condition sine qua none pour réussir dans ce métier, le commis doit raisonner en termes de brigade où le respect des consignes de son supérieur et de l’autorité est essentiel. 

    Formations pour devenir aide de cuisine

    Le métier de commis est accessible sans diplôme mais le CAP permet d’ouvrir plus facilement les portes.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP cuisine qui se prépare en 2 ans après la 3e ou 1 an après un premier diplôme (autre CAP, bac professionnel...) ou une 2de professionnelle, à temps plein ou en apprentissage.

    Niveau bac 

    • Bac pro cuisine qui se prépare en 3 ans après la classe de 3e en entrant en 2de professionnelle Métiers de l'hôtellerie-restauration.

    Formation continue

    Face à des reconversions de plus en plus nombreuses, de plus de formation pour adultes dans le domaine de la cuisine voient le jour. 

    Pour ceux qui souhaitent se réorienter vers le métier de cuisinier en commençant comme commis, il est possible de passer le CQP cuisinier, le CQP commis de cuisine, ou encore un titre professionnel cuisinier. Il est aussi possible de préparer  le CAP cuisine ou le bac pro cuisine en formation continue pour adultes. 

    Pour les professionnels déjà diplômés, la formation continue leur permet de se perfectionner.  

    Salaire d’un commis de cuisine

    Le salaire mensuel moyen net d’un aide-cuisinier salarié est d’environ 1400 € pour un homme ou une femme (environ 350000 salariés en France).

    Source Insee.

    Évolutions possibles du commis de cuisine

    Comme dans beaucoup de métiers liés à la restauration, les perspectives de recrutement sont élevées et l’évolution professionnelle repose avant tout sur l’expérience même si les débuts sont ingrats.

    Au fil des années, le commis pourra devenir chef de partie et avoir la responsabilité d’une catégorie spécifique : poisson, viande, légumes, desserts.

    Les plus compétents peuvent même être promu en tant que second, vous permettant de remplacer le chef en cas d’absence. 

    Puis, avec le temps et l’expérience, le poste de chef cuisinier vous tend les bras permettant d’ouvrir son propre établissement.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti