Le titre professionnel : la solution pour sa reconversion

Sommaire

    Il est courant de confondre Diplômes d’Etat et Titres Professionnels mais quand on envisage une reconversion professionnelle, il est tout à fait normal de vouloir faire le bon choix. Cet article a pour ambition de vous présenter quelles sont les différences entre titres professionnelles et diplômes et ainsi de vous aider à déterminer quels sont les parcours les mieux adaptés à votre profil, votre projet ou votre situation.

    Le titre professionnel : la solution pour sa reconversion

    Titre professionnel ou diplôme : quelles différences ?

    Qu’est-ce qu’un diplôme ?

    CAP, bac, licence, diplôme d’État.. vous avez forcément déjà entendu ces différentes appellations. Vos parents vous ont même sûrement déjà mené la vie dure en vous argumentant : « Passe ton bac d’abord et ensuite, tu pourras faire ce que tu veux. » 

    Pour faire simple, un diplôme atteste d’un niveau de connaissances ou de compétences acquis au terme d’études et de réussite à un examen. Mais il peut également être obtenu par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

    Délivrés au nom du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mais également d'autres ministères (Agriculture, Culture, Santé, Sports…), on retrouve :

    • les bacs (généraux et technologiques) ;
    • les diplômes professionnels du CAP au bac professionnel en passant par les BTS ;
    • les diplômes universitaires : DUT, DEUST, licence générale ou professionnelle, master, doctorat ;
    • les  diplômes d'État obligatoires dans les secteurs réglementés. C'est le cas dans le médical (dentiste, pharmacien...), le paramédical (infirmier, kiné, par exemple), le social (éducateur de jeunes enfants, assistant social, etc.) ou encore l'architecture.

    Qu’est-ce qu’un titre professionnel ?

    Très apprécié par les employeurs car il justifie de compétences, aptitudes et connaissances pour exercer des activités professionnelles qualifiées, le titre professionnel est moins connu que le diplôme. Pourtant, ce ne sont pas moins de 250 titres différents, tous enregistrés au RNCP, qui existent pour répondre aux besoins des entreprises et rendre rapidement opérationnel le candidat.

    Ces titres constituent une certification professionnelle délivrée, au nom de l'État, par le Ministère du Travail et sont reconnus par l'Etat et les entreprises sur l'ensemble du territoire français.

    Pour obtenir ce titre, plusieurs possibilités existent :

    • Suivre un parcours d’accès progressif au titre par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP).
    • Suivre un parcours continu de formation préparant le candidat à la maîtrise de l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention du titre, y compris par la voie de l’apprentissage ;
    • Passer une VAE ;
    • Se spécialiser dans un métier via un Certificat Complémentaire de Spécialisation (CCS) qui peut être associé au titre professionnel. Il atteste d’une spécialisation précise dans le champ professionnel visé par le titre dont il dépend.

    Ces titres professionnels ont différents niveaux de qualifications, allant de 1 à 8 permettent de faire valoir un niveau d’études équivalant à des diplômes. Ils permettent donc d’accéder au même niveau de certification qu’un diplôme et s’acquièrent généralement au cours d’une formation continue (formation professionnelle) même si, comme nous l’avons précisé ci-avant, ils peuvent l’être aussi en formation initiale.

    Que choisir entre un titre professionnel ou un diplôme ?

    Le choix va avant tout dépendre du métier recherché et des qualifications demandées et de votre  situation personnelle mais ce qu’on peut retenir, c’est que votre choix portera davantage sur le titre professionnel dans les cas suivants :

    • Vous souhaitez intégrer rapidement le marché de l’emploi en suivant un parcours de formation plus opérationnel (idéal en cas de reconversion) ;
    • Vous souhaitez faire valider les compétences acquises en vue d’une promotion sociale par l’obtention d’une qualification reconnue ;
    • Vous êtes déjà dans le monde professionnel ;
    • Vous êtes sorti du système scolaire ;
    • La profession visée ne fait pas partie d’un secteur réglementé imposant un diplôme d’Etat ;

    A qui s’adresse le titre professionnel ?

    Le titre professionnel s’adresse à tous les salariés, qu’ils soient à la recherche d’un emploi ou déjà en poste.

    Ainsi que souligné plus haut, il est particulièrement adapté pour les personnes qui sont sorties du système scolaire, sans qualification, ou qui souhaitent suivre une reconversion professionnelle.

    Idem pour ceux qui souhaitent faire valider leurs compétences acquises sur le terrain par un diplôme, notamment par une VAE. En permettant un accès rapide à l’emploi grâce à l’obtention de titres recherchés par les employeurs, il permet de favoriser le retour à l’emploi et l’évolution de carrière.

    Comment obtenir un titre professionnel ?

    Par la formation professionnelle

    Le titre peut être délivré :

    • à l’issue d’un parcours continu de formation préparant le candidat à la maîtrise de l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention du titre ;
    • à l’issue d’un parcours permettant de capitaliser des certificats de compétences professionnelles (CCP) qui constituent le titre professionnel.

    Pour obtenir le titre, le candidat doit satisfaire aux épreuves prévues qui s’organisent différemment selon le parcours suivi : soit une seule épreuve finale pour les parcours continus, soit des épreuves correspondant à chaque certificat de compétences professionnelles (CCP) constituant le titre pour les parcours discontinus. Après un entretien final, un jury de professionnels du métier visé par le titre professionnel, se prononce pour accorder tout ou partie du titre professionnel. Les évaluations sont centrées sur la maîtrise des gestes professionnels.

    Par la validation des acquis de l’expérience (VAE)

    Si le candidat peut justifier d’une expérience d’au moins un an en rapport avec le titre professionnel visé, il peut envisager son obtention par la VAE.

    Pour cela, il devra constituer un dossier de candidature à adresser à la Direccte chargée d’instruire le dossier et en vérifier la recevabilité. Le candidat passera les mêmes épreuves que le candidat ayant suivi une action de formation professionnelle.

    Par l’apprentissage

    Le titre professionnel peut également être préparé par la voie de l’apprentissage dans les  conditions suivantes :

    • Posséder un diplôme ou une certification professionnelle attestant d’au moins un niveau V de qualification ;
    • Être éligible au droit au retour en formation initiale à savoir, être âgé de 16 à 25 ans révolus,  sortant du système éducatif sans diplôme ou ne possédant que le diplôme national du brevet ou le certificat de formation générale.

    Publié le 20 Oct. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti